Avertir le modérateur

14/11/2007

Petites réflexions

Au delà des répercussions désastreuses écologiquement et économiquement, nous sommes face, une fois de plus, à un mépris et un nombrilisme désolant envers la France, paralysée, et les français, pris en otage.

J'en ai personnellement marre de ces fonctionnaires grévistes, profitant d'un statut exceptionnel, qui se permettent de tout bloquer pour faire valoir "leur droit et leurs revendications".

Où allons-nous ?

Le gouvernement ne doit pas reculer, ces mesures sont indispensables. Nous devons tous être soudé pour que, ensemble, nous réussissions un futur plus serein et toujours plus juste les uns envers les autres.

Et les grévistes n'y ont pas leur place.

Marie

Commentaires

avant tout je te dit juste que les employés de la sncf et Ratp ne sont pas fonctionnaires... je te dis aussi qu'on ne doit pas généraliser: " tous les patrons ne sont pas des batards"...
Enfin si ça te décharge de casser du sucre sur les fonctionnaires, ne va plus à l'hopital, ni dans les services administratifs, ... et essaie de vivre sans... Ca me parait bien difficile.
ou tu est peut etre tout simplement aigri de ne pas avoir pu accéder à ce statut...?

Écrit par : fonctionnaire en colère | 14/11/2007

Bien sur, on fait grêve pour le plaisir (mais sans salaire).
Etes-vous prête Marie à redonner vos semaines de vacances. Il ne faut pas oublier que c'est grace à de grandes grêves que vous pouvez partir aux sports d'hivers Et à la mer en été.

Écrit par : gigi | 14/11/2007

Aucune des grèves actuelles naura de répercutions sur le fonction du privé pour le moment... Connaissant bon nombre de personnes bossant à la sncf et bossant moi même avec eux (en tant que prestataire) je peux affirmer que vous n'êtes pas les plus mal lotis (pas les mieux non plus je l'avoue)

Cependant, si une majorité de français comprend vos revendications et les trouve légitime, aucun des agents ne concidère notre point de vue, pour beaucoup seul le fait de nous embéter compte ce qui est normal vu que sans cela vous ne seriez pas écouté...

Bref étant seul privé au milieu d'amis fonctionnaires (en grèves) je comprends très bien votre point de vue, même si je demeure très en colère et plus que fatigué d'avoir des soucis de transport... Ma fille a quelques mois et je ne la verrai peut-être pas ce weekend, or je ne l'ai pas vue depuis 2 semaines déjà. Vous comprendrez bien que dans un cas comme celui là on puisse en avoir plus que mare.

Écrit par : JB | 14/11/2007

pauvre conne...

Écrit par : gue | 14/11/2007

Et les 15 milliards de cet été aux très riches Marie, ça te choque pas ça? Se serrer les coudes c'est quoi exactement pour toi Marie?

Écrit par : anne-marie | 14/11/2007

ce serait bien que votre cerveau ne soit pas en grève lui aussi et que votre reflexion aille un peu plus loin que le bout de votre nez....
C'est une grève pour la défense du service public !!! c'ets malheureusement le seul moyen de faire réagir 1/le population 2/le gouvernement. et c'est aussi sensibiliser les travailleurs à des conditions de travail. Arrêter de regarder bêtement les .pps qui circulent sur les salaires des focntionnaires ou les pseudos avantages dont ils bénéficient. les étudiants ausii font grève, les médecins, les infirmières...

Il faudrait plutot taper sur le gouvernement que sur les cheminots.
Que M. le président aie une augmentation de saliare de + de 150/100 cela ne vous dérange pas ?
raler contre des gens qui ne veulent pas travailler plus de 50 ans et qui souhaitent des conditions de travail correct, c'est d'une part facile, et d'autre part preuve d'une petitesse et d'une etroitesse d'esprit.

Écrit par : élo | 14/11/2007

Marie, je pense comme vous, est il serai bon que TOUT les français de gauche comme de droite montre l exemple en soutenant ces mesures et en appelant les français a ce comporter comme des citoyens responsables.

Écrit par : Ange | 14/11/2007

Chere marie, j'espere que vous userez vos chaussures.
Cordialement

Écrit par : chenimot | 14/11/2007

Dire qu'il faut raler contre le gouvernement est une bonne chose, cependant personne ne le fait?! Pas même chez les fonctionaires.

Si certaines grèves sont légitimes, celle des étudiants ne l'est pas et est illégale. Si un conducteur de train fait grève, et bien son train ne circule pas. Ce n'est pas une prise d'otage, il est pas la! Et un train ne roule pas seul! Par contre que des étudiants bloquent des écoles ça c'est autre chose, surtout que c'est sur des spéculations. L'augmentation de la durée de travail est concrète, alors que l'augmentation des frais de scolarité et la privatisation de l'école ne sont que des hypothéses, et le texte de loi n'a de plus pas été analysé (sources sûres de plusieurs AG)

Écrit par : JB | 14/11/2007

Moi aussi j'en ai marre... mais des Francais qui jugent les autres alors qu'ils ne connaissent pas leurs travail... Je travaille a la DREIF non a la SNCF mais je les comprends et je comprends la grève. Oui ca m'embete par rapport au transport mais la grève est un droit !

Le gouvernement se satisfait du conflit "greviste / anti gréviste" car cela leur permet de rester ferme !?
Peux tu me dire Marie qu'est ce que tu fera lorsqu'en 2012 le privé passera à 42 ans de cotisation ? tu pourrais même proposer de travailler pour 45 ans de cotisation puisque c'est pour aider la société... non !?

Ce qui me surprend de la stupidité des gens c'est que lorsqu'il s'agit de des députés, ministres rien ne les choques (primes, retraites, bénéfices...) mais un salarié qui fait grève car on veut lui reprendre ce que ces ainés ont pu acquérir.. hé bien la ca choque !!! Bandes d'abrutis !

Accepteriez vous d'abandonner vos 13eme mois ou autres avantages du privé pour résorber le trou de la société (fait par qui...?)

Signé un foncitonnaire compréhensif et ayant un minimum de reflexion...

Écrit par : Lawren | 14/11/2007

Pour info le privé est déjà à 42 ans... Nous le cheminement de 37, 40, 41, 42 ans lon l'a déjà fait.

Écrit par : JB | 14/11/2007

Fonctionnaire en colère,
Parce qu'on a besoin de la fonction publique les fonctionnaires auraient des avantages que les autres n'ont pas ou plus ? Ah bon.

Écrit par : nila | 14/11/2007

Heureusement que des personnes à l'étroitesse d'esprit manifeste comme vous, nous permettent de comprendre et soutenir ceux qui font grève aujourd'hui.
Ils le font effectivement pour leur retraite, car nous dans le privé n'avons rien fait, ou pas assez quand nos retraites ont commencé à être démantelées.

Nos gouvernants divisent pour mieux régner, en faisant croire que tel ou tel se gave avec d'inacceptables privilèges : un jour les fonctionnaires, un autre les cheminots, demain les salariés du privé, ou d'autres seront visés.

Par exemple, dans les grosses sociétés privées, on a accès à un Comité d'Entreprise alors que les fonctionnaires n'y ont pas droit.
C'est un priviliège inacceptable !! Supprimons les comités d'entreprise !!

Pendant ce temps là, personne ne parle plus des milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches, des dettes de l'état envers la sécurité sociale (20 milliards de dette de l'état pour 13 milliards de déficit de la sécu, cherchez l'erreur), des augmentations de salaire de 172%

Ouvrez donc les yeux, et allumez votre cerveau...

Écrit par : karghyl | 14/11/2007

Lawren , dans le priver ont te demande pas ton avis !

Pour exemple personnel j'ai perdu mon 13 mois 75 , en deux ans ! sans pour autant avoir le droit de faire grève ! sous pêne de perdre mon emplois.

La RATP , je connais bien puisque j'ai travailler 2 ans chez eux, et mon père tout sa vie. Les avantages sont énormes en rapport avec le priver. J'en ferais donc pas la liste ici ( garantie d'emplois, C.E , 35h, transport gratuis ect..)

Ce pays a besoin de reformes , les français doivent ce comporter comme des citoyens responsables.

Je tiens a dire que je ne suis pas de droite, est que j'ai ma carte a la CGT .

Signé un employer du priver qui a perdu presque deux mois de salaire en deux ans pour soutenir l'activité de la société pour la quel je travail

Écrit par : ange | 14/11/2007

Le point est que ces réformes sont indispenssables et que, pour la première fois, elles étaient clairement explimées dans le programme Présidentiel. Il est impossible de ne pas les appliquées. Si les foncrionnaires s'y opposent ... il faudra réduire leur nombre jusqu'à n'étre plus significatif.

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

Ouvrez un peu les yeux, en France, rien n'évolue, vous croyez pas qu'on va se casser le cul à vous payer vos retraites pendant 40 ans (hé, oui, parce que la durée de vie augmente) alors que vous n'avez travaillé que 37 ans? Ca va pas ou quoi?

Faites face aux réalités économiques, mondiales, sinon je propose qu'on foute des cheminots d'Inde et de Chine, beaucoup plus compétents et travailleurs, mais moins râleurs.

Écrit par : kiki | 14/11/2007

Je suis parfaitement d'accord avec cette vision des choses... Nous avons élu Sarko avec une majorité écrasante... Si c'est si dur le service public mes chers amis fonctionnaires, venez bosser dans le privé!! J'echange quand vous voulez!!!! Et puis solidarité etc... Vos grands slogans d'extrèmistes de gauche ça ne marche qu'entre personnes de votre espèce... Les autres ils peuvent aller user leurs chaussures c'est ça!!! Quand au grandes grêves qui nous ont justement données nos vacances etc... C'était du temps du front populaire!! Faut évoluer un peu!!!

Écrit par : Marie Solidaire | 14/11/2007

C'est bien la peine de faire un blog si c'est pour dire ce que radio pouvoir nous raconte à longueur de temps. enfin si tu n'est pas contente des grèves pourquoi ne va tu pas bosser 80 H par semaine avec un salaire de misère et sans aucune retraite? Car la façon dont tu bosses aujourd'hui et ces pseudo avantage ne sont pas le fruit du bon vouloir du pouvoir, mais de luttes. De plus penches toi un peu sur l'histoire au lieu de répéter bêtement ce que tu vois à la télé. Au départ les régimes étaient gérés totalement par les salariés qui DÉCIDÈRENT de former le régime général en attendant d'aligner ce dernier sur les régimes spéciaux et non l'inverse. Hors avant que cela ne soit fait le pouvoir c'est introduit dans les décisions. Et à présent il vous font prendre des vessies pour des lanternes.

Écrit par : Kropot | 14/11/2007

kiki , bien resumer.

Écrit par : kyli | 14/11/2007

Et il faut vraiment être d'une imbécilité du dernier degrés pour partager votre conception! Si vous n'êtes pas content dans le privé et que c'est plus dur, c'est que vous n'avez pas su créer de rapport de force nécessaire pour imposer vos conditions. Quant à la majorité écrasante, je me réjouis de ne pas être un fervent démocrate. Si 5 personnes décident de tuer quelqu'un pour sa laideur et que je suis le seul contre, et bien tant pis pour la décision collective. Ne croyez pas que votre Sarkozy est tout puissant. Votre police et votre armée n'est pas si nombreuse, ni totalement dévoué à votre grand patron. Quant à user ses semelles en manifs, cela ne sert effectivement à rien. Aller d'un point à l'autre ne fait peur à personne. Durant le CPE ce sont ce que certains appellent des violences qui ont fait reculer le gouvernement. Quant aux partis gauche, d'extrême gauche, heureusement peu leurs font encore confiance et savent que ce ne sont que des marionnettes jouant la contestation.

Écrit par : Kropot | 14/11/2007

Kropot , dialoguer n'est pas insulter ! "être d'une imbécilité" le respect de l opinion des autre sa s'apprend .

Je suis vraiment déçu de l agressivité dans ce blog , un belle exemple de notre société individualiste .

Fin de commentaire, est bonne journée a TOUT le monde.

Écrit par : Kyli | 14/11/2007

Moi j'étais pour le CPE, vaut mieux un CPE que le RMI, quel cinéma en France...

Écrit par : kiki | 14/11/2007

de toute façon en france on est jamais contents. moi je dit merde au transports ils veulent tous de toute facon c'est fonctionnaire(je parle pas de tous les fonctionnaires car ma copine en fait parti elle taff en creche et c plus physique que les cheminots c fénéants, les puericultrices on devrais les augmentées car elle sont payés avec le diplome 1200 euros net je pense qu'elle s'occupe très bien de nos enfants elle sont de grave responsabilité a faire alors que les cheminots les pauvre petits appuie sur un bouton, c'est vraimenet tres tres dur

Écrit par : chang | 14/11/2007

Pourquoi bloquer les usagers et non pas le gouvernement ? Au lieu de bloquer les transports publics, allez bloquer l'Assemblée, après tout c'est là bas que tout ce décide non ? Pourquoi emmerder les gens qui veulent simplement se déplacer au lieu d'aller "frapper à la porte" du gouvernement pour faire entendre vos revendications ?
Certains parlent de rapport de force (n'est ce pas Kropot ?), et bien si vous en voulez, allez bloquer notre cher président, m'est avis que vous serez servi question rapport de force...

Écrit par : RudeBoy | 14/11/2007

D'un côté il ya ceux qui ne bronchent pas quand on les ###### à sec et qui se trompent de cible, les "oui merci" et de l'autre, ceux qui montrent les crocs quand on touche à leur bifteck.

D'un côté les faibles, de l'autre les forts ? Cependant, je n'en veux ni aux uns, ni aux autres, mais à cette put#ain de droite de me#de. Elle va baisser son pantalon (parce qu'elle l'a trop souvent ouverte sans mesurer ses mots) et négocier, point, c'était couru d'avance, alors pourquoi vouloir faire du forcing ? pour tester ? Y en a pas eu assez avec le CPE ? Tout ce bruit pour rien, et en plus, ça va donner une incrédibilité totale à cette droite qui cède toujours car elle veut toujours passer en force mais se rencontre que ça ne fonctionne pas ainsi et qu'à chaque fois il faut reculer. Autant négocier dés le départ et ne pas chauffer des employés qui feront tout sauter si on les attaques et qui ne reculeront pas, eux ! La droite va nous foutre dans la merde, et si par miracle pour certains, la réforme passe (ce qui n'arrivera jamais, mais supposons quand même) et bien ça ne changera rien, sauf que les visés auront perdu, et on aura le droit à une autre merde de la droite qui causera autant de problème.

Bon, en fait je m'en fous, c'était juste un avis et non la vérité. Qui a raison dans cette affaire ? sûrement pas moi. La France restera divisé en deux, et il y aura toujours un problème. Prendre un grain de sable d'un côté, pour boucher un cratère de l'autre.

Écrit par : Nodal | 14/11/2007

Au delà des répercussions désastreuses écologiquement et économiquement, nous sommes face, une fois de plus, à un mépris et un nombrilisme désolant envers la France, paralysée, et les français, pris en otage.
------>>>>>> toi petite fourmie, qui est incapable d'avoir de la réactivité te voila perdu .. toi qui subi et ne defend jamais tes interets..toi qui rale tout le temps, toi qui est jalouse , mais qui ne fait rien pour changer ta vie et les conditions , toi qui ten remet aux autres!

J'en ai personnellement marre de ces fonctionnaires grévistes, profitant d'un statut exceptionnel, qui se permettent de tout bloquer pour faire valoir "leur droit et leurs revendications".
------> Alors si tu en as marre que certains ont des privileges ne serait ce pas plutot a des gens comme toi de faire gréve???! pour faire cesses ces privileges..
mais voila tu es plus du genre a dire par exemple i ly en a marre de ces ados qui crame les voitures du haut de ton balcons et de dire quil faut que le gouvernement fasse qq chose au lieu de toi meme te mobiliser...
la minorité de cheminot , font greve pour garder leur privilege... les boulangers, boucher, dentistes, paysan, infirmiere etc etc .. eux alors nont pas un boulot difficile? cest eux qui devrai faire greve et manifester!! pour soit supprimer ces privileges soit les avoirs aussi!!! ..... quand a notre president qui s'octroye le privilige dune augmentation de 140 pour cent, que son premier ministre lui aussi touche 20 000 euros , quel les deputés ont de superbe privileges la ca ne te choque pas ???


Où allons-nous ? oui ou allons nous ? avec des gens comme toi !!

Le gouvernement ne doit pas reculer, ces mesures sont indispensables. Nous devons tous être soudé pour que, ensemble, nous réussissions un futur plus serein et toujours plus juste les uns envers les autres.
------>> tu trouves ces mesures indispensables alors pourquoi ne manifeste tu pas contre cela? pour voir le futur que tu veux ...? ah oui parce que tu es une fourmie lobotomiser !!
Et les grévistes n'y ont pas leur place.... et toi tu as ta place dans la societé soumise et tu passera ta vie a raler tout les jours !

Écrit par : eric | 14/11/2007

la marie slidaire a peut etre abuser un peu trop de la mariejeanne...
Comment etre autant jugeant et centrés sur soi même... c'est facile quand on a un logement, un salaire bien au dessus du smic et que l'on vit en dehors de la réalité de 20 % des français qui sont dans l'incapacité d'épargner...

a bon entendeur, toi qui sait juger et affirmer!!!

Écrit par : fonctionnaireencolere | 14/11/2007

Moi on m'a IMPOSER sarko je fais quoi ?j'accepte et pleure de temps en temps le soir.
Sarko et la SNCF IMPOSENT la greve aux autres ?2 choix pour vous, continuer à raler mais alors vous trompez pas de cible ou faire comme moi depuis les elections presidentielles...
Rendez vous compte qu'un mec qui gagne le Double de mon salaire est egalement en greve aujourd'hui, ce meme mec a voté Sarko,ce mec c'est mon chef d'atelier tout nous oppose et pourtant aujourd'hui on la greve nous réuni. bizarre non ?

Écrit par : tof | 14/11/2007

Kropot, tu dis "je me réjouis de ne pas être un fervent démocrate", pourquoi prends tu le temps d'écrire alors sur ce blog? Bien évidemment tes commentaires n'ont plus d'intérêts si tu nous explique que tu n'est pas démocrate .. que tu veux des rapports de force en outre ... bref tu nous souhaite un régime Soviétique ou quoi?

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

"pour un monde plus juste, et les grevistes n'y ont pas leur place."

Mais lol koi tu realise ce que tu dit ?
tu meriterais qu'on te sucre toutes les avancées sociales gagnées par les greves pour que tu comprennes bien l'utilité d'un droit tel que celui-ci mais si t'est pas contente de ton pays et de ses lois barre-toi en chine ou au pakistan voir un peu les droits des salariés las-bas...nombriliste !

Écrit par : tof | 14/11/2007

La France serait un pays d'esclaves sans grevistes ou travailleurs qui ne tendent pas la joue.

Déjà qu'avec, on s'y approche dangereusement...

Écrit par : Nodal | 14/11/2007

Petite marie, tu ne vois pas que tu payais déjà le salaire de ton bon président de la république !! Et comme il vient de se l’augmenter de 140/100, il va encore trouver une taxe pour se payer son augmentation de salaire vive les impôts.
Alors je dis vive la SNCF et vive les grèves et a bas cette putte de président de la république.

Écrit par : derotsa.sncf | 14/11/2007

Il faut remettre les choses à leur place. J'entends ici et là lutte luitte lutte... Pouor quoi ? Aucune action sociale, aucun gouvernement de gauche n'ont été à l'origine d'avantage sociaux... Incroyable non? Il exite une étude de JF Revel (je n'ai pas les références en tête mais je me fais fort les retrouver si cela intéresse quelqu'un), cette étude qui associe les différents acquis (comme sociaux Conge payé, couverture sociale, retraitre....) et bien tous ces thème ont été inventés par des gouvernements démocrates et de droite. Certe une fois inventé il on été augmenté, complèté par des gouvernement de gauche bien sur ... mais jamais ces derniers on été à leur origine. C'est un fait historique. De Gaulle et la SS, ... et curieusement beaucoup de choses viennent des Anglo Saxon. Il est vrais que certains pense que ce n'est pas l'intérêt des partis de gauche et des syndicats que la condition ouvrière s'améliore...

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

Je suis tout à fait d'accord avec Marie.

Il faut quand même regarder un peu la réalité en face. L'espérance de vie augmente et le système de retraite mis en place doit évoluer en fonction.

De plus, vous savez bien que dans un système de retraite déficitaire comme c'est la cas avec les régimes spéciaux, ce sont les cotisations de tous ceux qui vont bosser 42 ans qui vont compenser ce delta. Je ne vois pas pour quelle raison je me crèverais au boulot pour continuer à payer des avantages complètement injustifiés pour qu'une minorité, encore trop importante à mon goût, puisse se pavaner tranquillement en attendant bien sagement les 37 années de bons (?!) et loyaux services.

Messieurs de la SNCF, il faut arrêter un peu. Si le métier des cheminots était pénible il y a 50 ans, ce n'est pas vous qui risquez de vous tuer à la tâche.
J'espère que le gouvernement ne cèdera pas et que se sera enfin une abolition (d'une partie!) des privilèges.

Enfin si votre situation ne vous plait pas n'hésitez pas à démissionner... et venez travailler dans le privé!

Écrit par : Nico | 14/11/2007

Madame, ce petit mot pour vous dire que vous ne savez rien sur le statut de la SNCF, nous avons une caisse qui fonctionne très bien, la sécu nous, on ne connait pas! Notre régime de retraite n'a rien à voir avec le privé! Je vois que vous êtes comme tous ces gens qui ont voté sarko, vous buvez ses paroles et vous pensez qu'il va remonter la france? OUI, c'est vrai! Mais à quel prix, une personne qui voudra s'acheter un logement où une voiture ne pourra pas!Pourtant cette personne travaillera comme tout le monde. Oui, il y aura moins de chômage en France, mais vous aurez des gens miséreux qui ne pourrons même pas s'acheter une voiture.Si c'est ça la nouvelle politique de m Sarkosi je dis stop! De quel droit vous vous mellez de nos affaires? Occupez vous donc des votres. Oubliez donc votre jalousie maladive! Ceci étant dit, votre tour va venir bientôt! Vous aurez donc le droit de travailler plus tard en gagnant moins d'argent!Et vous serez contante sûrement.Sachez qu'ici vous êtes en France, pas en Allemagne ni en Espagne où encore en Angleterre! Alors s'ils veulent finir leur retraite à 65 ans, c'est leurs affaires! Pas les miennes. Vous êtes à côté de la plaque et vous vous êtes laissée embobinée par un Bush en herbe!
salutations.

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Cette situation est incroyable, si un groupe de d'individus veux des conditions particulières pour leurs retraites et bien ils se regroupent, ils s'organisent, se financent, ...bref il se bouge et ils font quelques chose pour eux. Mais ils ne demande pas aux autres de le faire pour eux. Moi je ne suis pas prêt à financer pour les autres. Ou alors ce doit être dans un cadre particulier où je donne mon accord express. C'est pas juste.
En outre on me bloque dans mes transports. J'ai du mal à concevoir le truc.

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

pour Nico,

d'abord, notre caisse de retraite est nullement déficitaire! Il faut arrêter d'écouter les conneries du gouvernement. Si tu trouves qu'à la SNCF on ne fout rien, je t'invites à passer le concours d'entrée et si tu y arrives....Je te montrerais que même toi, petit mouton sarkosien, tu comprendras et même vite. Je te laisses donc boire les mots du gouvernement. Un dicton dit, mefie toi des apparances, car tout est là! Ton mépris pour la SNCF est du simplement à un bourrage de crane. Je te rassures, ton tour va venir bientôt, achète toi une canne pour aller bosser car ce n'est pas demain la veille que tu verras une retraite digne de ce nom!

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

"la marie slidaire a peut etre abuser un peu trop de la mariejeanne...
Comment etre autant jugeant et centrés sur soi même... c'est facile quand on a un logement, un salaire bien au dessus du smic et que l'on vit en dehors de la réalité de 20 % des français qui sont dans l'incapacité d'épargner...

a bon entendeur, toi qui sait juger et affirmer!!!"

Merci pour ce mail injurieux... Je ne fume pas de truc illicite moi... Et tu sais pourquoi??, Car j'ai pas les moyens...je gagne péniblement 1150 euros par mois, mon mari 1250euros et il bosse ds les loisirs soit week end et jours fériés... sans prime sauf pour le 1er mai... alors tu vois... Je paye un loyer de 700 euros par mois et je suis pas mal endetté pour achat voiture par exemple... Si un jour j'ai la chance d'avoir un enfant je ne sais même pas où je le caserai ds mon 30 m2 ... Alors avant de parler on se renseigne... tu sais les gens qui pensent comme moi ne sont pas tous des bourgeois pleins de fric... Et tu sais quoi je n'ai même pas la sécurité de l'emploi...Et aujourd'hui je n'ai pas pu aller bosser... Comme le mois dernier... Et ça ma boite de me le paiera pas...

A bon entendeur...

Écrit par : Marie Solidaire | 14/11/2007

A Marie Solidaire

Il fallais bien travailler a l’école HIHIHIIHIHIHIHI

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Nous ne trompons pas... Ce qui coûte cher à la France, c'est le train de vie de l'Etat ! Il n'y a qu'en France que des élus coûtent aussi chers ! Ce ne sont pas les petits fonctionnaires smicards qui alourdissent l'addition. C'est ce qu'on essaie de nous faire croire et c'est vraiment minable. Commençons par réclamer que tous nos ministres se trouvent un appart' dans le parc privé et payent un loyer. Je ne vois pas pourquoi les Français devraient payer le leur. Que l'Etat cesent de payer une rente à tous les anciens fonctionnaires (ministres) dès lors qu'ils ont quitté leurs fonctions. Quand on quitte une boite, on n'a plus de salaires ! Que le Président, les ministres, les députés, les sénateurs cessent de faire passer leurs déplacements privés en frais publics, que l'âge de la retraite des députés et de l'Armée soient aussi aligné sur les nôtres, etc... etc... Une grande majorité des militaires de notre pays sont assis confortablement dans un bureau du matin au soir. Pourquoi auraient-ils une retraite si tôt, alors même qu'ils retravaillent souvent dans le privé après ? Alors si tout ça était revu, oui, la France se sentirait mieux. Prendre à Paul pour ne rien donner à Pierre, je ne vois vraiment pas l'intérêt. Manipuler les Français en les divisant et en les accusant d'être coupables de tous les maux de la France en ajoutant qu'ils sont des fainéants, est purement et simplement scandaleux ! Bref, allons réclamer l'argent là où il est et pas dans les poches des petits salariés qui rament, même fonctionnaires ! Quant aux privilèges des fonctionnaires, ce temps est bien révolu ! Hormis, les mêmes (nos grands élus) les autres n'en ont plus.

Écrit par : Plouf | 14/11/2007

*Un couple se balade en voiture à la campagne. Suite à une discussion acerbe, ils ne se parlent pas. Passant devant une ferme où l'on voit des ânes et des cochons, le mari brise le silence et dit :
- Tiens, de la famille à toi ?
Son épouse répond du tac au tac :
- Oui, enfin, par alliance !

Un homme lit le journal et dit à son épouse :
- Savais-tu que les femmes utilisent 30 000 mots par jour et les hommes 15 000. La femme lui répond :
- C'est facile à expliquer, il faut toujours répéter deux fois la même chose aux hommes. L'homme se retourne vers celle-ci et dit:
- Quoi ?

Un homme dit à son épouse :
- Comment le bon Dieu a-t-il pu te faire aussi belle et aussi stupide? Celle-ci répond :
- Laisse-moi t'expliquer, Dieu m'a faite belle pour pouvoir t'attirer. Et il m'a faite stupide pour que je te trouve attirant.

Vers 50 ans, chez la femme, il y a la ménopause, chez l'homme, il y a le syndrome de l'oignon ! Si-si, c'est pas des conneries. Ils prennent de la bedaine - ils s'arrondissent - ils ont la queue qui sèche, et quand ils se déshabillent, leurs femmes se mettent à pleurer !

Le mari sort de la salle de bains, complètement nu et très en forme.. Voyant venir son mari, la femme lui dit :
- Pas ce soir chéri, j'ai très mal à la tête...
- Ça tombe bien : j'ai saupoudré mon sexe avec de l'aspirine. Tu le veux en cachet ou en suppositoire ?

Une étude récente a été menée pour déterminer pourquoi les hommes aiment la fellation : 10% apprécient la sensation 12% apprécient le côté dominateur 78% apprécient simplement le silence*

*Une femme est dans la cuisine se préparant à faire des oeufs à la coque
pour** le petit déjeuner.
Son mari arrive.
Elle se retourne et dit : Fais-moi l'amour, là, tout de suite ! Les yeux du mari s'illuminent et il pense : "Hé hé, c'est mon jour de chance!" Ne voulant pas laisser passer cette aubaine, il l'embrasse et l'honore rapidement, sur la table de la cuisine. Elle le remercie et retourne à ses oeufs à la coque. Un peu perplexe, il demande: "Tu peux m'expliquer?" Elle lui répond : "Le minuteur pour les oeufs à la coque est cassé et je ne voulais pas les faire cuire plus de 3 minutes."*

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Bonjour à tous,

Dans quelques jours (le 14/11) s'annonce une grève à la SNCF pour la sauvegarde de notre régime spécial. Il a été dit n'importe quoi à ce sujet, et j'ai décidé, à titre purement personnel, d'informer mes amis et connaissances sur la réalité de nos "privilèges".

Avant toute chose, il faut savoir que notre régime de retraite a été mis en place en 1938, à la création de la SNCF, en s'inspirant des régimes déjà en place dans les anciennes compagnies.

En 1945, le gouvernement Français va créer ce qui va s'appeler le "régime général", le système de retraite par répartition actuel. La SNCF va conserver ce qui devient un "régime spécial" qui offre des avantages par rapport au régime général:

Pour partir en retraite avec un taux plein (au maximum), il faut cotiser 37,5 ans. Les conducteurs qui travaillent en horaires complètement décalés, ont des "bonifications" qui permettent de gagner 5 ans (cotisation de32,5 ans). Un cheminot peut toutefois partir en retraite:
- à 55 ans pour les agents sédentaires si ils ont au moins 25 ans de cotisation
- à 50 ans pour un conducteur (toujours si ils ont 25 ans de cotisation)

En partant à cet âge, ils ne sont toutefois pas au maximum de ce qu'ils peuvent espérer. Pour comparer avec le régime général, le taux de remplacement moyen (le montant de la retraite par rapport au dernier salaire) est de 64 % à la SNCF du fait qu'à 55 ans, la durée moyenne d'activité validée par les cheminots est de 32 ans. C'est ainsi qu'en 2001, les pensions moyennes attribuées aux retraités de droit direct étaient de 1 407 € à la SNCF et 1 590 € pour le régime de référence, soit un écart de 13 %.

Il faut savoir que la SNCF a la possibilité de mettre à la retraite d'office ses agents. Certains désirent continuer leur activité, ils ne le peuvent pas. Cette possibilité est très utile à la SNCF pour réduire ses effectifs, surtout dans les secteurs qu'elle restructure.

De plus il faut savoir que ce soit disant "avantage" est la contrepartie des contraintes du service public du travail jours et nuits, dimanches, jours fériés et pendant les vacances. Je vous assure qu'il est difficile le 24 décembre au soir de partir en laissant la famille, les amis et le repas de réveillon.
Cet "avantage" est aussi la contrepartie de salaires plus faibles, surtout les dimanche ou les nuits (les heures de "milieu de nuit" entre 0h30 et 4h30 donne droit à une majoration de ....0,20 euros. Oui, je dis bien 20 centimes d'euros). Ah, que nous aimerions être payés 50% de plus les dimanches et les nuits!!!

De plus, et je veux insister sur ce point jamais abordé par les médias, LES CHEMINOTS SE PAIENT LEURS AVANTAGES par une surcotisation de retraite. En effet, le taux de cotisation patronale à la SNCF atteint 28,44 % et est assis sur 87,3 % du salaire brut. Il est donc très supérieur à celui du régime général qui est de 14,18 % en moyenne.

Si je me paye ma maison avec un crédit de 15 ans avec de plus grosses mensualités, est-ce que je m'occupe de savoir si mon voisin se paye la sienne avec un crédit sur 25 ans? La situation est là même pour nos retraites, nous nous payons nos "avantages".

Alors, me direz vous, ou est le problème? Il y a plus de 100 régimes spéciaux, mais attaquer la SNCF est un symbole. Et à l'intérieur de la SNCF, ce sont surtout les conducteurs qui sont visés, eux qui on bien emm.... les précédents gouvernements (n'est-ce pas Juppé?). Il faut d'ailleurs noter que Sarko et le gouvernement ont bien matraqué leur message en répétant que cette réforme ce faisait "au nom de l'égalité". Quelle égalité? Vous voulez que la SNCF ferme le soir à 19h pour ouvrir à 6h00? Que tout s'arrête le vendredi soir et reprenne le lundi matin? Que nous fermions le 31 juillet au soir pour ouvrir le 01 septembre? Que tous les jours fériés le trafic s'arrête? Et si certains d'entre vous travaillent le dimanche, combien êtes-vous payés? Et la nuit?

Pourquoi ne pas attaquer certains régimes spéciaux VRAIMENT avantageux? Comme celui des députés et sénateurs, qui cotisent en moyenne deux fois plus, c'est vrai, mais pour toucher en moyenne SIX FOIS PLUS.
Voilà un lien pour le site WEB des régimes spéciaux. C'est le site officiel. Vous allez pouvoir comparez les différents régimes. Dans la colonne de gauche, essayez de cliquer (tout en bas) sur le régime du Sénat ou celui de l'Assemblée Nationale". Oh !!! Comme c'est étrange!! La page est vierge, "réservée"!!!!

http://www.regimesspeciaux.org/spip.php?article91

Vous ne croyez pas qu'on nous prend - que l'on VOUS prend - pour des idiots? Et le régime des militaires qui, en plus, ont des emplois réservés une fois la retraite atteinte (qui peut intervenir au bout de 15 ans seulement)?

Ajoutons que notre présidente, Madame IDRAC, a déjà demandé au gouvernement la suppression de la "surcotisation". Au final, cette opération va coûter de l'argent au gouvernement, aux contribuables, A VOUS TOUS!!! Quel paradoxe !!

Le seul fait qui soit tangible, c'est le déséquilibre démographique de notre régime. Actuellement, il y a 1 actif pour 1,75 retraité. Ce déséquilibre démographique fortement négatif de la Caisse des retraites de la SNCF découle des restructurations massives, de la modernisation des techniques et des externalisations mais pas seulement. La politique volontariste de l'Etat dans les années soixante-dix pour favoriser le transport routier au détriment du rail (le fameux GRENELLE de l'environnement ne revient guère là dessus), est une des raisons de la dégradation du ratio démographique. De ce fait, les cheminots ne sauraient être tenus pour responsables de ce rapport défavorable qui est avant tout dû aux suppressions d'effectifs.

En 1983 la SNCF a été transformée en EPIC, Etablissement Public, Industriel et Commercial. C'est une entreprise dont le propriétaire est l'état, mais qui doit équilibrer ses comptes. A ce titre, nous ne sommes pas des fonctionnaires. Nous devons être "rentables". La politique de réduction d'emploi et de modernisation a donc continué. Et que penseriez vous si, aujourd'hui, la SNCF n'équilibrait pas ses comptes (et même, désormais, fait des bénéfices)? Nous en entendrions parler!!!
Je tiens d'ailleurs, à ce point de mon exposé, vous donner le lien qui va vous renvoyer sur le site de la SNCF qui répond aux fameuses idioties qui circulent sur la SNCF en ce moment (vous avez peut-être reçu ce fameux mail qui dénigre mon entreprise):

http://www.entreprise-sncf.com/communiq/hoax2.htm

Donc, ce déficit démographique existe, mais il existera même si notre régime spécial est réformé. PIRE: la véritable conséquence sera que le déficit du régime de la SNCF sera transféré sur les comptes du régime de droit commun et qu'il ne sera plus supporté par l'Etat.

Il est à noter qu'un récent rapport du "Conseil d'Orientation des Retraites" sur les régimes spéciaux estime que le notre va retrouver son équilibre vers 2015/2020, le nombre de retraités actuels diminuant.

Pour terminer, je peux vous affirmer qu'aucun de mes collègues et moi même n'allons faire grève de gaîté de coeur. C'est toujours un gâchis et une grosse perte d'argent. Je veux d'ailleurs en profiter pour affirmer haut et fort qu'AUCUN JOUR DE GREVE NE NOUS A JAMAIS ETE PAYE.

Par contre Si cette réforme consistait à supprimer un avantage évident, net, avéré et marqué en notre faveur, si une réforme globale était envisagée (les sénateurs, députés et autres), si cela correspondait à un effort de solidarité nationale, alors oui, la réforme nous l'accepterions, je l'accepterais.
Mais pourquoi la réforme ne touche t' elle pas:
- nos élus ?
- les stocks options (qui vont être royalement taxées à 2,5% pour le salarié) ?
- les parachutes dorés des grands dirigeants?

Pourquoi ne dit-on pas à la population que 70% des déficits proviennent des caisses des agriculteurs qui percoivent une retraite alors qu'ils n'ont jamais, ou très peu, cotisé? (ceci dit, la solidarité ne me dérange pas, mais qu'on vienne pas nous désigner à la vindicte populaire)

Pourquoi Sarkozy s'augmente-t-il de 172% en s'alignant "par le haut" sur ses homologues étranger et sur le 1er ministre alors que les ouvriers doivent être alignés "par le bas"?

Bref, vous l'aurez compris, la réforme de notre régime ne s'impose pas, il sert de bouc émissaire au gouvernement, et lui sert à dresser des salariés contre d'autres, c'est une revanche contre ces emm... de cheminots. Nous avons une haute idée du service public, de la sécurité, de la ponctualité, ceux qui sont venu avec moi en ligne ont pu juger. Nous y consacrons notre vie, et aussi, parfois, notre santé.

Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres. Ne nous laissons pas raconter n'importe quoi. Nous sommes tous des ouvriers, des mecs qui bossons, qui n'avons pas des millions d'euros en bourse, qui produisons pourtant les richesses de ce pays.

Alors oui, je vais faire grève, je m'excuse par avant de vous pourrir la vie pendant quelques jours, mais cette lutte, j'ai envie de la mener, je crois que je dois la mener.


Amicalement,

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Les revenus des patrons français ont encore progressé en 2006, avec pour les 50 mieux payés de France, un revenu moyen de 3,8 millions d'euros sur l'année, soit l'équivalent de 316 années de Smic chacun, indique le mensuel économique Capital jeudi.

Ce classement prend en compte les salaires, les avantages en nature (voiture de fonction...) et les plus-values réalisées sur des stock-options.

"En comparaison de la hausse du pouvoir d'achat des ménages (+2,3%), ils (les dirigeants de grand groupes français) se sont accordés l'an dernier des augmentations de Père Noël, jusqu'à 25% pour les mieux lotis", souligne Capital dans son palmarès des plus hautes rémunérations.

Cette "envolée va de pair avec une explosion des résultats des entreprises", avec notamment des bénéfices de près 100 milliards d'euros et des cours de Bourse en hausse de 17% pour les sociétés du CAC 40, mais cela "n'explique pas tout", selon le mensuel économique.

L'ex-patron de Renault, Louis Schweitzer, arrive en tête des revenus encaissés en 2006, avec 11,9 millions d'euros, notamment grâce à une "belle plus-value de stock-options".

Il est suivi de Daniel Bouton (Société Générale, 10,8 millions d'euros) et Bernard Charlès (Dassaut Systèmes, 10,3 millions d'euros).

Noël Forgeard, ancien co-président d'EADS, visé par l'enquête sur des délits d'initiés, a, lui, empoché 3,8 millions d'euros en 2006, tandis qu'Arnaud Lagardère, patron du groupe éponyme principal actionnaire privé français d'EADS, a reçu 3,3 millions d'euros.

En queue de peloton, Alain Dinin, PDG de Nexity a reçu 1,7 million d'euros.

Les stock-options font aussi la fortune des PDG retraités, souligne Capital. L'ancien PDG du cimentier Lafarge, Bertrand Collomb, a ainsi touché 8 millions d'euros en cédant ses stock-options, selon le magazine.

Mais pour les dirigeants qui sont également actionnaires de leur entreprise, le salaire ne représente qu'une "broutille", écrit Capital, puisque l'essentiel de leurs revenus provient des dividendes.

Le patron de LVMH Bernard Arnault est le plus gâté, avec 326 millions d'euros de dividendes reversés en 2007 au titre de 2006. L'homme le plus riche de France peut du coup se contenter d'un "salaire de misère", écrit le magazine. Avec 3,9 millions d'euros, il arrive à la 13ème place des dirigeants d'entreprises les mieux payés en France.

Selon les estimations du journal, les 60 patrons actionnaires les mieux lotis ont empoché au titre de l'exercice 2006, 30 millions d'euros de dividendes en moyenne.

Les patrons qui partent à la retraite ne sont pas en reste. Grâce aux retraites-chapeau, qui offrent aux PDG un pourcentage de leurs salaires par année d'anncienneté, Bertrand Collomb, touchera 60% de sa dernière fiche de paie, soit 1 million d'euros par an jusqu'à la fin de ses jours, écrit Capital.

Numéro un des "retraités" les mieux dotés, Lindsay Owen Jones a reçu 3,1 millions d'euros d'indemnités en 2006 au titre de ses 37 ans de carrière chez L'Oréal.

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Bonjour à tous,

Dans quelques jours (le 14/11) s'annonce une grève à la SNCF pour la sauvegarde de notre régime spécial. Il a été dit n'importe quoi à ce sujet, et j'ai décidé, à titre purement personnel, d'informer mes amis et connaissances sur la réalité de nos "privilèges".

Avant toute chose, il faut savoir que notre régime de retraite a été mis en place en 1938, à la création de la SNCF, en s'inspirant des régimes déjà en place dans les anciennes compagnies.

En 1945, le gouvernement Français va créer ce qui va s'appeler le "régime général", le système de retraite par répartition actuel. La SNCF va conserver ce qui devient un "régime spécial" qui offre des avantages par rapport au régime général:

Pour partir en retraite avec un taux plein (au maximum), il faut cotiser 37,5 ans. Les conducteurs qui travaillent en horaires complètement décalés, ont des "bonifications" qui permettent de gagner 5 ans (cotisation de32,5 ans). Un cheminot peut toutefois partir en retraite:
- à 55 ans pour les agents sédentaires si ils ont au moins 25 ans de cotisation
- à 50 ans pour un conducteur (toujours si ils ont 25 ans de cotisation)

En partant à cet âge, ils ne sont toutefois pas au maximum de ce qu'ils peuvent espérer. Pour comparer avec le régime général, le taux de remplacement moyen (le montant de la retraite par rapport au dernier salaire) est de 64 % à la SNCF du fait qu'à 55 ans, la durée moyenne d'activité validée par les cheminots est de 32 ans. C'est ainsi qu'en 2001, les pensions moyennes attribuées aux retraités de droit direct étaient de 1 407 € à la SNCF et 1 590 € pour le régime de référence, soit un écart de 13 %.

Il faut savoir que la SNCF a la possibilité de mettre à la retraite d'office ses agents. Certains désirent continuer leur activité, ils ne le peuvent pas. Cette possibilité est très utile à la SNCF pour réduire ses effectifs, surtout dans les secteurs qu'elle restructure.

De plus il faut savoir que ce soit disant "avantage" est la contrepartie des contraintes du service public du travail jours et nuits, dimanches, jours fériés et pendant les vacances. Je vous assure qu'il est difficile le 24 décembre au soir de partir en laissant la famille, les amis et le repas de réveillon.
Cet "avantage" est aussi la contrepartie de salaires plus faibles, surtout les dimanche ou les nuits (les heures de "milieu de nuit" entre 0h30 et 4h30 donne droit à une majoration de ....0,20 euros. Oui, je dis bien 20 centimes d'euros). Ah, que nous aimerions être payés 50% de plus les dimanches et les nuits!!!

De plus, et je veux insister sur ce point jamais abordé par les médias, LES CHEMINOTS SE PAIENT LEURS AVANTAGES par une surcotisation de retraite. En effet, le taux de cotisation patronale à la SNCF atteint 28,44 % et est assis sur 87,3 % du salaire brut. Il est donc très supérieur à celui du régime général qui est de 14,18 % en moyenne.

Si je me paye ma maison avec un crédit de 15 ans avec de plus grosses mensualités, est-ce que je m'occupe de savoir si mon voisin se paye la sienne avec un crédit sur 25 ans? La situation est là même pour nos retraites, nous nous payons nos "avantages".

Alors, me direz vous, ou est le problème? Il y a plus de 100 régimes spéciaux, mais attaquer la SNCF est un symbole. Et à l'intérieur de la SNCF, ce sont surtout les conducteurs qui sont visés, eux qui on bien emm.... les précédents gouvernements (n'est-ce pas Juppé?). Il faut d'ailleurs noter que Sarko et le gouvernement ont bien matraqué leur message en répétant que cette réforme ce faisait "au nom de l'égalité". Quelle égalité? Vous voulez que la SNCF ferme le soir à 19h pour ouvrir à 6h00? Que tout s'arrête le vendredi soir et reprenne le lundi matin? Que nous fermions le 31 juillet au soir pour ouvrir le 01 septembre? Que tous les jours fériés le trafic s'arrête? Et si certains d'entre vous travaillent le dimanche, combien êtes-vous payés? Et la nuit?

Pourquoi ne pas attaquer certains régimes spéciaux VRAIMENT avantageux? Comme celui des députés et sénateurs, qui cotisent en moyenne deux fois plus, c'est vrai, mais pour toucher en moyenne SIX FOIS PLUS.
Voilà un lien pour le site WEB des régimes spéciaux. C'est le site officiel. Vous allez pouvoir comparez les différents régimes. Dans la colonne de gauche, essayez de cliquer (tout en bas) sur le régime du Sénat ou celui de l'Assemblée Nationale". Oh !!! Comme c'est étrange!! La page est vierge, "réservée"!!!!

http://www.regimesspeciaux.org/spip.php?article91

Vous ne croyez pas qu'on nous prend - que l'on VOUS prend - pour des idiots? Et le régime des militaires qui, en plus, ont des emplois réservés une fois la retraite atteinte (qui peut intervenir au bout de 15 ans seulement)?

Ajoutons que notre présidente, Madame IDRAC, a déjà demandé au gouvernement la suppression de la "surcotisation". Au final, cette opération va coûter de l'argent au gouvernement, aux contribuables, A VOUS TOUS!!! Quel paradoxe !!

Le seul fait qui soit tangible, c'est le déséquilibre démographique de notre régime. Actuellement, il y a 1 actif pour 1,75 retraité. Ce déséquilibre démographique fortement négatif de la Caisse des retraites de la SNCF découle des restructurations massives, de la modernisation des techniques et des externalisations mais pas seulement. La politique volontariste de l'Etat dans les années soixante-dix pour favoriser le transport routier au détriment du rail (le fameux GRENELLE de l'environnement ne revient guère là dessus), est une des raisons de la dégradation du ratio démographique. De ce fait, les cheminots ne sauraient être tenus pour responsables de ce rapport défavorable qui est avant tout dû aux suppressions d'effectifs.

En 1983 la SNCF a été transformée en EPIC, Etablissement Public, Industriel et Commercial. C'est une entreprise dont le propriétaire est l'état, mais qui doit équilibrer ses comptes. A ce titre, nous ne sommes pas des fonctionnaires. Nous devons être "rentables". La politique de réduction d'emploi et de modernisation a donc continué. Et que penseriez vous si, aujourd'hui, la SNCF n'équilibrait pas ses comptes (et même, désormais, fait des bénéfices)? Nous en entendrions parler!!!
Je tiens d'ailleurs, à ce point de mon exposé, vous donner le lien qui va vous renvoyer sur le site de la SNCF qui répond aux fameuses idioties qui circulent sur la SNCF en ce moment (vous avez peut-être reçu ce fameux mail qui dénigre mon entreprise):

http://www.entreprise-sncf.com/communiq/hoax2.htm

Donc, ce déficit démographique existe, mais il existera même si notre régime spécial est réformé. PIRE: la véritable conséquence sera que le déficit du régime de la SNCF sera transféré sur les comptes du régime de droit commun et qu'il ne sera plus supporté par l'Etat.

Il est à noter qu'un récent rapport du "Conseil d'Orientation des Retraites" sur les régimes spéciaux estime que le notre va retrouver son équilibre vers 2015/2020, le nombre de retraités actuels diminuant.

Pour terminer, je peux vous affirmer qu'aucun de mes collègues et moi même n'allons faire grève de gaîté de coeur. C'est toujours un gâchis et une grosse perte d'argent. Je veux d'ailleurs en profiter pour affirmer haut et fort qu'AUCUN JOUR DE GREVE NE NOUS A JAMAIS ETE PAYE.

Par contre Si cette réforme consistait à supprimer un avantage évident, net, avéré et marqué en notre faveur, si une réforme globale était envisagée (les sénateurs, députés et autres), si cela correspondait à un effort de solidarité nationale, alors oui, la réforme nous l'accepterions, je l'accepterais.
Mais pourquoi la réforme ne touche t' elle pas:
- nos élus ?
- les stocks options (qui vont être royalement taxées à 2,5% pour le salarié) ?
- les parachutes dorés des grands dirigeants?

Pourquoi ne dit-on pas à la population que 70% des déficits proviennent des caisses des agriculteurs qui percoivent une retraite alors qu'ils n'ont jamais, ou très peu, cotisé? (ceci dit, la solidarité ne me dérange pas, mais qu'on vienne pas nous désigner à la vindicte populaire)

Pourquoi Sarkozy s'augmente-t-il de 172% en s'alignant "par le haut" sur ses homologues étranger et sur le 1er ministre alors que les ouvriers doivent être alignés "par le bas"?

Bref, vous l'aurez compris, la réforme de notre régime ne s'impose pas, il sert de bouc émissaire au gouvernement, et lui sert à dresser des salariés contre d'autres, c'est une revanche contre ces emm... de cheminots. Nous avons une haute idée du service public, de la sécurité, de la ponctualité, ceux qui sont venu avec moi en ligne ont pu juger. Nous y consacrons notre vie, et aussi, parfois, notre santé.

Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres. Ne nous laissons pas raconter n'importe quoi. Nous sommes tous des ouvriers, des mecs qui bossons, qui n'avons pas des millions d'euros en bourse, qui produisons pourtant les richesses de ce pays.

Alors oui, je vais faire grève, je m'excuse par avant de vous pourrir la vie pendant quelques jours, mais cette lutte, j'ai envie de la mener, je crois que je dois la mener.


Amicalement,

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

Pour vous, sortes de brutes qui disent préserver l'avenir et qui, pour ce faire, bloquent les autres et insultent l'auteur de l'article et ceux qui ne sont pas de leur avis, je pense qu'il n'y a rien à faire. Trop de hargne. Mais je tiens à vous dire que je vous en veux d'avoir fait de la gauche ce qu'elle est devenue aujourd'hui, impuissante, sans idées, archaïque, complètement à côté de la plaque et de ses godasses. Et dire que je continue à y croire, malgré votre toute-puissance qui ne nous sert à rien.

Écrit par : nila | 14/11/2007

Pour deroxat.sncf:

Ayant de part tes dires tendance à écouter les conneries du gouvernement, et n'ayant pas de preuves à apporter concernant l'autosuffisance du régime de retraite des cheminots, je vais être humble et accepter l'idée que votre régime de retraite n'est pas déficitaire si toutefois tu es disposés à m'en apporter la preuve... Je me fais déjà manipuler par le gouvernement donc je ne voudrais pas prendre le risque que tu me manipules!

Concernant l'idée de travailler à la SNCF et ayant eu des retours très négatifs de la part de collègues de promo qui ont eu la "chance" de s'ennuyer 6 mois en faisant un stage à la SNCF, ça ne m'intéresse pas trop... et puis il y a ce fameux concours d'entrée qui me fait si peur.
Je ne suis pas là pour étaler mon CV mais saches juste que je sais ce que sont des examens et des concours.

Alors peut être que j'aurai besoin d'une canne un jour pour aller bosser et que je trouverai qu'il faut cotiser trop longtemps pour avoir droit à la retraite mais j'espère simplement ce jour venu avoir la satisfaction de me dire qu'il n'y a plus de personnes qui bénéficient de passe-droits injustifiés.

Écrit par : Nico | 14/11/2007

nila hi hi hi hi

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

pour nico,

répétons alors, pas de passe droit injustifié car notre caisse fonctionne et n'est pas déficitaire! J'ai donc le droit d'arrêter ma carrière à l'age de 55 ans! Serais tu jaloux?

Saches qu'un stage à la SNCF peut être ennuyeux, surtout quand on n'en a rien à foutre de cette entreprise! Donc je ne prends rien de tes dires en considération car ils ne sont en rien fondés!

Tant mieux pour toi si tu sais ce qu'est un examen mais tu n'as toujours ni passé celui d'entrée à la SNCF, celui de la gendarmerie où celui de la police.

Donc parles de ce que tu sais et c'est tout.

Maintenant si tes études t'ont apris à connaitre einstein où freud, c'est très bien pour toi.

Je te laisse donc dans ton tout petit monde et te laisse avec tes préjugés.

moi personnellement, je retourne m'emmerder à mon travail, c'est à dire que je vais ratrapper celui que tes collègues qui se sont ennuyés n'ont pas fait!

salutations

Écrit par : deroxat.sncf | 14/11/2007

deroxat.sncf, Ho ho ho...

Écrit par : nila | 14/11/2007

100% d'accord avec ton mécontentement. Celui exprimé dans le billet, pas dans celui des commentaires.

Mais bon, le temps qu'on laissera ces fumistes faire ce qu'ils veulent...

PS : arrêtez à tout prix de croire que les gens sont jaloux de la SNCF & Cie. C'est plutôt du dégoût. Je ne suis ni patron ni ouvrier mais on m'a appris une chose : la valeur du travail, et à respecter ceux qui veulent travailler. A bon entendeur

PS 2 : les régimes spéciaux je m'en tamponne, il n'y a que prendre mon train qui m'intéresse.

Écrit par : olivier | 14/11/2007

Je vois que le salaire de Monsieur Sarkozy fait débat... Dis donc deroxat.sncf as tu le quart des responsabilités qu'il a à prendre??? Crois tu vraiment que l'on puisse comparer le salaire d'un employé de la SNCF et du Président de La République Française???? On pourrait le comparer, pour rire, au salaire annuel du PDG d'un grand groupe comme Total et là effectivement on pourra se demander comment cela est possible que Sarkozy gagne MOINS qu'eux... Je suppose qu'à ton époque tu votais Miterrand... Tu crois qu'il vivait plus chichement que Sarkozy????????? Arrête de lire le canard enchaîné veux tu...

Écrit par : Esther | 14/11/2007

Eh ben dites donc les ch'minots, y fait trop froid dehors pour manifester, on préfère bloger au chaud?

Gens normaux, il ne sert à rien de discuter avec ces dinosaures du siècle passé voire précédent (ils se voient encore en train de pelleter le charbon les chéris) qui vivent dans un autre Monde ou on les a gaté plus que de raison. Fort heureusement la technologie moderne aidant, on en reparlera avec nostalgie dans 20 ans quand toutes les lignes seront enfin automatisées. Nous vivons le cant du coq. Cocorico.

PS: Essuie le bout de ton nez chauffeur, y a de la suie dessus!

Écrit par : Horror | 14/11/2007

Bonjour petite Marie,

J'aimerais quand même que vous ayez conscience qu'il existe d'autres régimes spéciaux que ceux de la SNCF, de la RATP, de la Comédie Française ou des Dockers du port autonome de Bordeaux... Il y a les clercs et employés de notaires (dont je fais partie)... qui ne font pas grève pour ne pas être virés... néanmoins, nous soutenons les cheminots et tous les autres...

Quand vous dites que les régimes spéciaux favorisent leurs employés, je tiens quand même à vous rappeler, ne serait ce que pour la Caisse des Clercs et employés de Nataires, que ces faveurs sont issues de notre travail et de nos cotisations qu'elles soient patronales ou salariales...
Taux et assiette des cotisations :
Part salariale :
10,60 % sur la totalité du salaire.
Part patronale :
23,05 % sur la totalité du salaire.
sans compter les 4% du chiffre d'affaire qui arrive dans la caisse de prévoyance...

Bref, ce régime spécial, mis en place en 1937 (avant le régime général...) est bénéficiaire, parce que nous en payons le prix, diminuant ainsi la distribution de la participation aux bénéfices...

Alors oui, je dis non à la restructuration des régimes spéciaux qui fonctionnent, et je soutiens les cheminots même si je me suis levé ce matin à 4 heures du mat ! Même si mes petits pieds on souffert ! J'en ai marre que l'on s'attaque aux acquis sociaux.

Le contrat de travail signé il y a quelques années n'avait pas prévu une rupture unilatérale des conditions générales !

Alors je revendique le maintien de mon régime spécial, et à tous les sarkozistes de tous poils, je demande 140% d'augmentation de salaire !

Au fait pendant que j'y suis, mon patron, à la question : "nous faisons un peu plus de 45 heures par semaines, est ce qu'avec la nouvelle loi, vous payerez les heures supplémentaires ? La réponse du patron est non, vous savez que nous n'avons pas les moyens, nous ne nous sommes reversés que 5 millions d'euros de dividendes...

Bref, je suis révolté !!! Et étant de la classe moyenne, j'en ai marre de servir de vache à lait !

Écrit par : Vittel | 14/11/2007

Certe on peut estimer que nos patrons soient trop payés. Mais ils le sont moins que les Anglais et que les Allemand et beaucoup moins que le Américain!!! De deux choses l'une soit ces personnes sont de qualité et l'on paie le prix soit ils travaillerons à l'étranger; c'est simple. A 2, 3, 4, 8 millions par an, vraiment le lieu du travail est accessoire...
En outre si c'est trop je comprend pas pourquoi les actionnaires majoritaires accepteraient de tels contrats?

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

Vous savez quoi c'est bien jolie de casser du sucre sur le dos des fonctionnaires mais eux ont la ppossibilité de faire grève, eux ils ont les couilles de le faire. Parce que dans moins de deux ans je peux vous garantir que ce sera vous qui allez y passer, vous serez obligés de travailler plus et vous n'aurez surement pas des syndicats vous permettant de vous rassembler tous ensembles, pour vraiment faire valoir vos idées et donc vous devrez subir leus lois!!!!
Mais si vous voulez vraiment leur casser du sucre sur le dos allez-y mais ne venez pas vous plaindredans deux ans...
Bonne fin de semaine...en GREVE!!!!

Écrit par : manon | 14/11/2007

Il faudrait tous vous envoyer en Chine, vous rigoleriez moins je vous l'assure...
Honte à ceux qui font grêve.
Quand je vois certains dire : "Les fonctionnaires , EUX, ils ont les couilles de faire grêve."
Il faudrait peut-être qu'ils se rendent compte qu'ils ont un travail dit 'à vie'.
Enfin, merci aux grévistes, j'ai encore perdu une journée de salaire.

Écrit par : ouioui | 14/11/2007

Pour Vittel,
Je comprends tout à fait ton sentiment. Mais ce qui est pas juste c'est de marquer partout sur nos frontons "égalité" alors qu'il n'en est rien ... Tes Patron se versent 5 millions de dividendes? évidemment cela fait beaucoup, mais c'est le résultat de leurs travail, nous sommes dans un monde libre. Aussi si tu penses que une partie de ton travail est dans cette valeur rémunérant le capital et pas dans ton salaire, il faut le dire, si tu n'a pas de réponse quitte tes patrons. Si tu veux la même chose qu'eux deviens Notaire. Nous sommes dans un monde ou il faut de la volonté pour arriver, alors il peut ne pas y avoir de limite. Je suis particulièrement au courant du comment des offices notariales..et de la rente de situation qu'ils ont... mais tu peux faire comme eux..

Écrit par : Pascal | 14/11/2007

à midi, n'étant pas au travail; j'ai regardé les infos.
"La manifestation commence cet après-midi"
Tiens donc, il faisait trop froid ce matin pour la faire ou vous préfériez surement faire une grasse matinée ?

Écrit par : ouioui | 14/11/2007

Pour ouioui.
Et aujourd'hui vous avez vus le temps ça ce reffroidi!!!, prêt à parier que bientôt tous le monde rentrera au chaud...

Écrit par : Pascal | 15/11/2007

La ligne 14 fonctionne très bien....Merci
J'aurais bien une suggestion...pour qu'il en soit ainsi de toutes les autres…

Écrit par : Pascal | 15/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu