Avertir le modérateur

21/11/2007

Message d’un cheminot: j'assume

Chère cliente, cher client,

Je suis en grève aujourd'hui et je l'assume. Oui, j'assume de devoir vous poser des problèmes dans votre train-train quotidien, j'assume de vous obliger à modifier vos habitudes quotidiennes. On m'accuse de vous prendre en otage. Mais vous ai-je enfermés, vous ai-je attachés? Non, je vous laisse libres. Libres au milieu des contraintes que vous acceptez tous les jours sans vous en plaindre.

J'assume pleinement de vous laisser voir vos chaînes, parce que ces chaînes sont aussi les miennes. Parce que moi aussi, je dois faire garder mes gamins quand je commence au petit matin, moi aussi, quand je rentre le soir, j'ouvre ma boite à factures qui naguère s'appelait boite aux lettres, moi aussi je m'affale parfois dans le canapé pour manger docilement la soupe de la télé, car moi aussi, je vis dans cette société.

Oui, je l'assume. Comme j'assume les contraintes de mon métier qui me font vivre à part du groupe, qui me font travailler avant vous pour vous emmener bosser et après vous pour vous ramener à la maison. Pour vous emmener dans votre famille passer les fêtes, je ne les passerai pas dans la mienne. Je vous transporte et par définition, mon travail commence là où s'arrête le vôtre, et vice versa. Quand j'ai pris la décision de faire ce métier, il y a 15 ans, j'ai pesé le prix de ma mise à l'écart de la vie collective, par les horaires farfelus. Ce prix, je l'ai accepté et j'entends me le faire payer.

Bien sûr, je ne suis pas le plus mal loti de la terre. Bien sûr, il y a bien pire et bien plus malheureux. Mais doit-on se sentir coupable d'avoir un toit en voyant les sans-abri? Doit-on se sentir coupable d'avoir un emploi en comptant les chômeurs? Doit-on se sentir coupable de se défendre? Ma défense, je l'ai préparée. Parce que les résultats des élections de mai ne laissaient aucun doute. Le conflit aurait lieu, historiquement il devait avoir lieu. Où et quand? Vous avez la réponse aujourd'hui. Parce que, je ne vous le cache pas, Il était encore sur le yacht de Bolloré que je mettais de côté l'argent nécessaire à ce combat. S'il le faut celui prévu pour quelques projets futiles sera utilisé et tant pis si le home cinéma ne vient pas dans mon foyer cette année.

Quoi, j'aurais pu me payer un home cinéma et je suis dans la rue? Et bien ça aussi je l'assume. Et sans aucune honte depuis que j'ai lu que la marque qui commercialise le plus grand écran plasma, un joujou à cent mille euros, visait aussi le marché des particuliers en France. On me donne 2600 euros par mois pour conduire les trains, pas pour acheter mon silence et ma docilité. On trouve au MEDEF des syndicalistes bien mieux lotis ayant toujours une larme à faire couler sur leur sort. C'est aussi pour ça que j'assume de faire grève aujourd'hui.

On m'accuse de ne pas faire preuve de solidarité parce que la réforme est nécessaire et doit être approuvée. A force de lire les rapports du Conseil d'Orientation des Retraites, à force de lire tout ce qui peut me tomber sous les yeux parlant de retraite, du sénat au blog débile, j'ai acquis la conviction que tous cela aurait pu être évité, pour moi comme pour vous, si nos dirigeants avaient préparé ces échéances comme j'ai préparé cette grève. On nous a parlé de catastrophe, de faillite, de banqueroute même or n'importe quel économiste honnête vous le dira, en 2000, l'effort prévisible à réaliser, sans rien changer pour les retraites, pour les 40 années à venir était calculé inférieur à celui fourni pendant les 40 années passées. On a montré que le petit bout de la lorgnette, on n'a pas dit que la richesse du pays augmenterait plus vite que cette charge, même dans les pires scénarii.

Il y avait ce problème du baby boom? Et alors, est-ce une raison pour tout mettre à bas alors qu'il suffisait de remplir le fond de réserve des retraites créé en 2002, la seule véritable réforme honnête faite sur le sujet? Que fait un ménage quand il sait qu'une dépense va venir? Soit il économise, soit il emprunte, soit il attend et se serre la ceinture le moment venu. C'est cette voie qu'ont choisie nos dirigeants, c'est regrettable mais je suis citoyen et je respecte les suffrages.

Alors cette politique qui n'est pas la mienne, je l'assume y compris les conséquences, y compris cette grève. Aujourd'hui, je refuse de faire mon travail dans la société parce que j'ai un différent à régler avec cette société. J'utilise un moyen légal, constitutionnel, occasionnant une gêne que j'assume pleinement parce que je suis dans une entreprise qui fait des bénéfices et qui, seule, paye les avantages de mon régime de retraite. Une cotisation patronale supérieure de près de 12% à celle de votre patron, soit environ 500 millions, pour compenser un âge de départ inférieur au vôtre, dans des conditions souvent inférieures aux vôtres d'ailleurs.

Le reste? C'est ce que nous payerions ensemble si nous étions dans le même régime. D'ailleurs la compensation entre régimes bénéficie à 93.7% aux artisans, commerçants, salariés et exploitants agricoles, et en 2015, mon régime ne sera plus bénéficiaire du système mais deviendra contributeur. Ces 12% sont à moi, pas à mon entreprise qui voudrait bien les récupérer. Comme les cotisations patronales, que les patrons appellent volontiers «charges», sont à vous, payant par avance votre droit à la santé ou à la retraite. C'est parce que la seule personne volée dans cette réforme c'est moi, j'assume totalement de réclamer mon dû. On me dit que ce sont finalement les clients qui payent. L'a-t-on dit aussi fort aux clients de Carrefour qui on payé les conditions de fin d'emploi du patron d'alors? Le dit-on aussi fort de toutes ces retraites chapeaux, primes de départs et autres joyeusetés faites aux dirigeants des grandes entreprises? Le dit-on aussi fort des avantages d'autres salariés? A ce dernier titre, il est bon de calculer que 5 années de bonus sur une carrière de 40 ans ne représentent finalement guère plus qu'un mois et demi par ans. Je n'ai jamais eu de treizième mois, l'avantage est-il si exorbitant?

Alors j'assume ne pas vouloir perdre ces 12% dans cette réforme qui ne vous apportera rien. Le gain escompté est de l’ordre de 200 millions d'euros par ans. A ce rythme, il faudra 75 ans pour rembourser les 15 milliards de cadeaux fiscaux faits cet été! Suis-je encore Le privilégié de cette société? Mais plus encore. Cette réforme, comme les précédentes, vous coûtera beaucoup, elle nous coûtera beaucoup à tous. Parce que c'est la solidarité que l'on tue aujourd'hui. Cette solidarité voulue par nos pères au lendemain de la guerre, cette solidarité insupportable pour qui se réclame du libéralisme et du chacun pour soi. Cette solidarité dont le sens profond ne dépasse pas, pour notre gouvernement, la notion de l'aumône dominicale. Mais pour moi elle a un sens, parce qu'elle est profondément humaine. C'est elle, le ciment de notre société. A quoi bon vivre comme les loups où le couple dominant mange en premier et où le dernier mange ce qui reste? Tous mangent, certes, mais est-ce le modèle que nous voulons pour notre société? Est-ce l'exemple pour nos enfants ? Ma conviction profonde est que la société humaine ne peut être basée que sur la solidarité, sur l'entraide mutuelle. C'est ce à quoi je crois et c'est pour cela que j'assume ce combat.

Et je me souviens de 1995. Vous étiez derrière nous à 75%! Autre époque où nous portions l'espoir, où l'on a vu des personnes venir apporter une journée de salaire dans notre caisse de grève en nous demandant de faire la grève pour eux. La grève ce n'est pas mon métier. J'assume d'avoir laisser tomber cet espoir faute de pouvoir le porter seul. J'assume aujourd'hui de me battre d'abord pour moi, règle première de cette société libérale que je veux combattre. C'est paradoxal? Oui, mais j'assume ce paradoxe parce que vous ne m'aimez plus aujourd'hui et que cette désaffection est le fruit d'un combat que vous n'avez pas voulu mener, croyant à tort que je le ferais pour vous. Nos pères se sont battus, certains sont morts, pour nos congés, nos retraites, notre santé et pour bien d'autres choses encore. Qui se souvient aujourd'hui du prix payé par eux pour nos avantages de salariés de pays riche? Certains perdront leur boulot paraît-il. Mais qui est assez stupide pour m'accuser moi et laisser en paix cette crevure de directeur du personnel qui utilisera cyniquement cet alibi, ce sous-homme incapable de considérer son prochain comme son égal dans la difficulté ? Et bien, oui, j'assume de fournir cet alibi fallacieux à cette personne qui ne devrait rien avoir à faire dans la société des hommes. Il n'y a pas si longtemps, nous, cheminots, avions un slogan plein d'avenir, nous voulions partager le progrès pour tous. Souvenez-vous: Le progrès ne vaut... Où est-il ce progrès, aujourd'hui où l'Homme de ce siècle a enfermé sa liberté dans une télé et un portable? Où l'on vante les soi-disant mérites du libéralisme sans parler de ses inconvénients comme la précarité? Où l'on détruit l'avenir de nos enfants en oubliant les combats de nos pères? Où l'on brade notre société solidaire pour peu qu'on nous fiche la paix? Où est-il le progrès aujourd'hui ? J'assume

Commentaires

Trop facile...mais bon, puisque vous assumez, on n'a plus qu'à subir

Écrit par : cuttygirly | 21/11/2007

Rien à ajouter, c'est parfait. Bon courage pour la suite mais essayez de reprendre le travail rapidement quand même, merci ;-)

Écrit par : Patoche | 21/11/2007

avant de signer votre contrat vous saviez tout ca on ne vous a pas mis le couteau sous la gorge pour le signer dans la vie on a toujours le choix j ai également travaillé a la sncf et je vais vous dire qu aujourd hui ce n est pas une fierté travail tres ennuyeux donc arreter de vous plaindre la reforme n a jamais été changé depuis 1938 croyez vous que les technologies n ont pas évolué depuis j aurais bien aimé vous voir vous cheminot y a 50 ans

Écrit par : ange | 21/11/2007

Si c'est un cheminot qui a écrit ce texte ... Alors je suis prix Nobel de Littérature !!!!!

Écrit par : Muadhib | 21/11/2007

2600 euros par mois !!!! et Monsieur la ramène pour 4 à 6 heures de boulot par jour !!! j'en connais plein des gens de la SNCF et de La RATP et je suis mort de rire quand je vous vois faire grève!!! Demain, je suis prêt à quitter mon emploi dans le privé pour rejoindre une de ces entreprises; et puis travailler le week-end les jours feriés, le soir et la nuit je connais et je suis loin d'avoir 2600 euros par mois et je dois cotiser 40 ans pour des gens comme vous... Alors si vous ne voulez pas travailler restez chez vous et laissez place à ceux qui le veulent et en on besoin.!!!!!! A la place du gouvernement je vous virerai tous et formerai des chômeurs pour vous remplacer !!!!!

Écrit par : mulder | 21/11/2007

Merci pour ce texte magnifique autant qu'intelligent et porteur d'espoir. Bon courage à vous ! Je souhaite que cette énorme mobilisation porte ses fruits rapidement.

Écrit par : Clémentine | 21/11/2007

Vous êtes la honte des fonctionnaires, ni plus, ni moins.

Écrit par : Benjamin | 21/11/2007

Pourriez vous nous donner une adresse à laquelle nous pourrions envoyer des dons .Franchement vous me faites pitié à toujours vous plaindre de toutes les miséres du monde. Par contre vous oubliez de citer les nombreux avantages dont vous disposez de par votre métier ,et vous ne retenez que les incovenients .Sachez monsieur que chaque métier a ses inconvenients .La différence c'est que vous avez la possibilité de bloquer les pauvres usagers,qui soit dit en passant ne sont pas perturbés dans leur train-train quotidien mais ne peuvent simplement pas aller travailler ,et ce droit vous l'utiliser trop souvent. C'est pour cela que la majorité n'est pas derrière vous .Alors commencez par reprendre votre travail avant de penser à votre retraite.

Écrit par : lolo | 21/11/2007

Copie du 20 minutes du 19/09/07.

"Le gouvernement français a laissé planer l'incertitude mercredi sur l'objectif de stabilisation de sa dette publique en 2007, et maintenu l'objectif d'une réduction en 2008, après avoir été obligé d'intégrer une partie de la dette de la SNCF.

Dans un communiqué, deux ministères (Economie et Finances, Budget et Comptes publics) ont rappelé que la dette de la SNCF avait été réintégrée dans la dette publique à la demande de l'office statistique européen Eurostat.

Il en résulte un alourdissement de plus de 8 milliards d'euros de la dette publique de la France en 2006, qui atteint 1.150,3 milliards et passe de 63,7% à 64,2% du PIB, soit largement au-dessus des 60% fixés par le pacte de stabilité européen."

8 miards, reintegrés dans la dette public que nous allons devoir financer pour que vous puissiez avoir "votre retraite" tant meritée.
Je ne suis pas contre le fait que vous ayez un regime special de retraite, mais contre le fait que cet avantage soit financé par l'etat et donc mes impots. Ayez une caisse de retraite equilibrée et personne ne vous cherchera des poux.

Écrit par : lolo77240 | 21/11/2007

Je suis aussi fonctionnaire (fonction publique hospitalière); Je gagne moins que vous (1600 nets / mois), avec beaucoup plus de responsabilités que vous (des personnes proches de la mort entre les mains...)...
La pénibilité n'est pas prise en compte dans mon corps de métier: travail 12h / jour, rarement assis (aurais du etre chauffeur de tram'!), confrontation à la douleur, a la souffrance...J'imagine que vous journées doivent être terriblement harassantes!!
Bref, et j'en passe des exemples...
Vous me faites de la peine, arrêtez de prendre les usagers en otage, retournez travailler!

Écrit par : Guillaume | 21/11/2007

Donne ton adresse si tu est une homme
Je te mettrai bien mon poing sur la gueule !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : lulu | 21/11/2007

quelques remarques :

1/
Ce sont les actifs qui payent pour les retraités. Or, en 2050, le ratio retraité/actif sera en gros déséquilibre quel que soit le régime! La solution, augmenter les taxes . Je ne vois pas comment cela n'aurait pas de répercussion sur le cout du travail. Taxer les flux financiers est suicidaire si la France est le seul pays à mettre en oeuvre une telle mesure. donc cela aura finalement une incidence sur le cout du travail, donc sur les prix. Pour le pouvoir d'achat, on fait mieux.

2/
travailler plus longtemps, c'es avoir plus d'actifs dans le pays, donc plus de PIB et ça profite aussi à la
sécu, aux services publics... Ce n'est pas forcément contre le principe de solidarité.

3/
A la suite du Grenelle de l'environnement et de l'action politique à long terme, la politique de transports en commun va subir un PLEIN essor dans les prochaines années. La crise des banlieues a aussi fait apparaitre d'énormes lacunes dans le dispositif actuel, encore plein de chantiers. Ca serait très dommageable pour la SNCF et la RATP de se priver d'éléments qualifiés et expérimentés pour mener cette politique, d'autant que remplacer le personnel, et former les jeunes ne sera pas aisé! Et en plus pour être libéral, y a du pognon à se faire.

Donc votre point de vue est aussi le problème vu par le petit bout de la lorgnette.

Écrit par : bub | 21/11/2007

Quelle est la probabilité pour que ce texte ai été réellement écrit par un cheminot ? Très faible, à mon avis, et sans vouloir dire du mal des cheminots. Ou alors, qu'il se lance dans le journalisme, il se pourrait qu'il y ait plus sa place... héhéhé...

Écrit par : Gunthar | 21/11/2007

Pfff c'est vraimen nimporte koi ... vous assumer ba franchemen joré honte dassumer kelke chose pareil ... c'est inadmicible ... plus d'une semaine ke ca dure tro dargen perdu ak kelke emploi vou atender koi plusieur mor en plus ? nou en atendan etudian on paye pour kelke chose kon a po souhaiter et pui no billet de transpor on les paye pdt ce ten la ... c'est vraimen nimporte koi franchemen je lance un enorm cou de gueul le pire c ke vou devai etre pere de famille vou en avai penser koi des enseigan en greve ? ca vou a peu etre arranger ? !
brefff vivemen ke tt cela sarrete et ke vou payer ce ke vou avai fait payer a tt les voyageur ki prenne les train tgv metro ...

Écrit par : lindsay | 21/11/2007

C'est bien d'assumer. A la suite de cette phrase : "A quoi bon vivre comme les loups où le couple dominant mange en premier et où le dernier mange ce qui reste? Tous mangent, certes, mais est-ce le modèle que nous voulons pour notre société?", je suppose que modèle que vous voulez est celui de la corée du nord ou de cuba. Je préfère vivre comme un loup que comme un mouton !

Écrit par : imerocal | 21/11/2007

A voir les commentaires, Sarko et son gouvernement ont bien réussi à monter les gens de la "France d'en bas" les uns contre les autres, bravo l'artiste...
Les cheminôts grévistes ne bloquent pas les trains, ils ne les conduisent pas... Ils ne vous empêchent pas d'aller travailler, ils cessent juste de vous faciliter l'accès à votre travail...

Bien-sûr que ça fait ch*** tout le monde ces grèves mais pourquoi toujours cogner du même côté ? Il y a deux parties en présence et le gouvernement mérite sa part de responsabilité dans cette merde générale.

Écrit par : Patoche | 21/11/2007

www.stoplagreve.com

Écrit par : gasg' | 21/11/2007

D'accord avec Ange, personne ne vous a obligé à choisir ce travail, si vous n'en êtes pas satisfait vous changez. Il y a assez de personne qui ont VRAIMENT besoin de travailler !!

D'après votre long discours ce qui vous pose problème c'est le patronnat et le système d'économie libéral dont vous semblez subir les "méfaits", mais dites vous bien que le système que vous pronez il n'existe plus qu'en Chine ou en Corée. Allez y vivre et laissez nous nous embourber dans notre capitalisme nous en sommes très content.

D'autre part, ce n'est pas en faisant la grève (assis au fond du canapé, ou dans un bistrot) que vous changerez quoique ce soit. Vous pensez en 1789 le peuple a attendu qu'on lui apporte sa déclaration des droits de l'homme avec une bière? Les seules tragédies que vous avez causées sont parmis les "petites" gens, perte d'emploi, mort en vélo, mort en scooter, intoxication dans les bouchons, suicide à cause du stress et j'en passe...

Et enfin dernier point et sans doute le plus important, le peuple français dont vous êtes une minorité a voté pour ce gouvernement, et vous devez respecter ce choix, ça s'appelle la démocratie.

Je dirais pour conclure que la France qui était 3e puissance mondiale dans les années 90 ne fais plus partie du top 10 à cause de gens comme vous alors que nous avons les plus grandes entreprises, les meilleures écoles...

DANS LA VIE ON A QUE CE QU'ON VEUT

Écrit par : DamZ | 21/11/2007

Pas trop envie une nouvelle fois de rabacher ce qui a été mainte fois écrit. Mais juste 2 choses :

Le mot otage est à prendre au sens figuré. Oui nous sommes pris en otage avec votre grève. Quand un médecin fait grève, il continue d'assurer son service car ce n'est pas a son patient qu'il veut montrer son différent. Mais vous, vous n'avez que faire de cela.

deuxieme chose, 2600 euros par mois, pour etre conducteur de train ? Et bien cela me semble tout de même un excellent salaire pour un travail qui demande peu de qualifications.

Écrit par : Yann | 21/11/2007

et vous osez parler solidarité alors que vous ne voulez même pas travailler et cotiser le même nombre d'années que l'ensemble de la population... Position indéfendable... que vous assumez!!
Petite question: en 1993, quand les salariés du privé sont passés aux 40 ans puis 42 (à partir de 2008) avez-vous fait grève monsieur le solidaire qui ne pense pas qu'à son petit statut de cheminot qui ne gagne que 2600 euros par mois (c'est vraiment trop peu... c'est vrai Sarkozy gagne plus...) ???

Sinon, le progrès, vous ne savez pas où il est? Et bien en 1945, les cheminots avaient 7 ans à vivre après leur départ en retraite. Actuellement, ils sont à 26 ans. Avec la réforme, ils seraient donc à 23-24 ans. 7 contre 23-24 ans, c'est pas déjà un progrès??? Il faut vraiment être d'une mauvaise foi sans fond pour ne pas le reconnaître!! Et puis je vous rassure, vous resterez un privilégié car, en moyenne, les gens du privé vivent 17 ans après leur départ en retraite.... Alors, oui vous pouvez assumer de faire grève... et nous on pourra d'autant plus vous détester!

Rem: j'assume parfaitement ma position aussi puisque pour vous, à partir du moment où on assume, on peut tout faire même les pires caprices...

Écrit par : manouchka | 21/11/2007

Monsieur le cheminot qui n'êtes évidemment pas cheminot, vous n'assumez rien du tout. Votre seul mot d'ordre c'est "Touche pas à on bout de gras, rien à foutre des dégâts". Pour nous infliger une telle violence, pour causer de tels torts aux gens et à l'économie, il faut vraiment être sourd et aveugle. Et vous avez le culot de dire que vous assumez ? En appeler à la solidarité est une insulte, venant de vous ! Oui, il y a une différence avec 95 et il va falloir que vous l'assumiez aussi. On peut plus vous voir en peinture, tout simplement. Dans dix ans je ne vous dirai toujours pas bonjour, monsieur le cheminot qui n'êtes pas cheminot, qui n'êtes PLUS cheminot. Juste un pauvre type.

Écrit par : Marcel | 21/11/2007

...les militaires s'ennuient un peu parait-il, pourquoi ne pas en mettre un au volant de chaque train qui ne trouve pas de fonctionnaire voulant le conduire ? Une pierre deux coups !

Écrit par : Benjamin | 21/11/2007

Je comprends votre point de vue, cependant je regrette que cette grève, comme beaucoup d'autre d'ailleurs, se limite à un point de vue de gain personnel.
Cela fait peu de temps que je suis entré dans la vie active et je me rend compte en suivant l'actualité économique et sociale que beaucoup de nos "acquis sociaux" vont, dans un proche avenir, condamner ou mettre en difficulté un bon nombre de personnes de ma génération et des suivantes s'il ne sont pas remis en question.
Ce que je n'accepte pas, dans la forme de votre grève, c'est que vous empêchiez les trains de circuler en vous mettant sur les voies.
Certains de vos collègues ont repris le travail, car ils jugent peut-être que la grève n'est plus utiles ou le bon moyen, et je me demande si c'est faire preuve de solidarité que d'empêcher ses propres collègues de travailler s'ils ne veulent pas ou plus faire grève.

J'espère pour vous et l'ensemble des personnes impliquées dans cette réforme que vous aboutirez à une solution juste, équitable et surtout pérenne.

Écrit par : Persolidaire | 21/11/2007

Monsieur, je comprend votre implication.

vous avez oubliez de préciser que l'équité est de rigeur sachant que vos retraites sont ponctuées dans les caisses du secteur privée?? vous en doutez??? renseignez vous et vous aurez la surprise de constater que c'est vrai.

vous avez des privillèges, on ne peut vous les enlever ce qui est normale. nous aussi on a une vie comme la votre et pas à 2600 € par mois.

vous assumez et c'est tres honnorable de votre part ce qui est rare de nos jours.

Mais une chose que vous ne devez surtout pas oublier, c'est que nous n'avons pas autant d'avantage que vous avez alors etre aligné meme années que les autres ca vous coute quoi ? de l'argent???? une securité??? et bien dites vous que nous c'est encore pire que vous et sans privillèges donc faut peut etre minimiser vos propos. à vous d'accepter d'etre dans le meme bateau.

bonne continuation mais je ne cautionne pas du tout votre avis.

Cyrille

Écrit par : cyrille | 21/11/2007

"Quelle est la probabilité pour que ce texte ai été réellement écrit par un cheminot ? Très faible, à mon avis, et sans vouloir dire du mal des cheminots"
pourtant c'est exactement ce que vous faites. vous et les posts plus haut, sous-entendre qu'un cheminot est un bac-5 et ne sait pas parler français, simplement parce que ce texte est mieux écrit que vous ne pourriez jamais le faire. Ne pensez-vous pas que parmi des simples conducteurs, il y a simplement des gens passionnés par leur métier aussi "simple et disgracieux" qu'il puisse paraitre aux yeux des autres.

Ils font la grève et il y a tant de choses à redire, mais ce n'est pas parce qu'à la télé on choisit les cheminots le plus farfelus et à la rhétorique de paysan qu'il faut généraliser.

quant je vois lindsay qui se croit sur un skyblog et parle un français qui ferait honte à toute personne se disant français, ca me fait mal au coeur de voir la dénigration d'un groupe de personnes simplement parce que vous avez un grief contre eux. honte à vous

Écrit par : moi | 21/11/2007

Quelle démagogie, relisez-vous à tête reposée, votre prose est affligente, vous voulez nous faire pleurer ? c'est raté !
Combien d'heure travaillez-vous dans un mois ?
Travaillez-vous toutes les nuits, les week-end, les Noëls, et jours fériés ? Non
Les contraintes que vous évoquez ne sont-elles pas en partie compensées par les nombreux avantages dont vous bénéficiez ? (emploi garanti, durée de travail réduite, CE, transport gratuit, vacances à prix cassés, médecine et mutuelle maison, ....)
D'ailleurs, merci de nous apprendre que cette fameuse surcotisation de 12 % c'est votre société qui la prend en charge donc nous qui vous la payons !!
Dans quel monde vivez-vous ? Quelle société pourrait se permettre de prendre en charge une personne durant la moitié de son existence ? aucune et c'est ce que vous demandez.
La retraite a été conçue dans un but précis mais a une époque différente, il n'a jamais été question de prendre en charge des personnes pendant 30 ou 40 ans !!! à l'époque c'était dans le meilleur des cas pour quelques années !

Écrit par : Manu | 21/11/2007

Bonjour,
Moi je gagne 1000 euros par mois... J'aimerai bien gagner les 2600 euros de monsieur... je travaille les jours férié, à noël, au jour de l'an.... 6 jour sur 7... Et pourtant si je fait grève je n'empeche personne d'aller bosser!!!!!
Pour la petite info: pénébilité du travail!!! laissez moi rire... Moi j'ai 26 ans et la colone vertebrale déformé a cause de mon métier...
Alors vos petits malheurs franchement... Vous ne trouvez pas que vous êtes decaler par raport a certaines personnes... Les pompiers, les routiers, les caisseières, les eboueurs,et pleins d'autre encore... Franchement mais reveillez vous... Moi j'ai déjà perdu 4 jour de boulot a cause de vous! J'ai un loyer a payer une fille a nourrire! Mais biensûre vous ASSUMEZ!!!!

Écrit par : sandra | 21/11/2007

bonjour, et merci

mille fois merci pour votre (notre) combat et honte à moi (a nous?) de ne pas me mobiliser également . au moins j explique votre raison à mes enfants pour qu ils puissent avoir leur liberte de comprendre sans leur fermer les yeux . je subis votre (notre) grève et je ne me plains pas et vous "defends" lors de débats passionnés avec des collègues . je comprend aussi leur point de vue dans la mesure ou les fins de mois sont aujourd'hui bien plus difficile à bouclés et qu ils leurs faut parfois prendre des jours de congé ou de RTT (qui résultent aussi d un combat passé) .

Merci

Écrit par : RV | 21/11/2007

2600 euros par mois : et vous assumez votre grève! j'espère que vous rigolez? car c'est bien la plus grande blague que j'ai jamais lu. Je suis chomeuse et j'ai du faire des petits boulots de temps en temps : 35 h de ménage ça vous dit? payer au smic Mr et encore!! 70h en colonie ça vous dit aussi (metier non reconnu): 25 euros la jour,ée alors que vous vous levez à 7h du mat et vous finissez avec des réunions à plus de minuit. Il n'y a pas que vous qui avez des horaires décalés : les urgences ils bossent eux aussi à Noel; les avions volent, les routiers roulent aussi de nuit...alors vous ne me faites pas de peine...Je prend votre place demain si il le faut et même si je ne passe pas noel avec ma famille! 2600 euros et il se plaint de ne pas pouvoir acheter le home cinéma. tiens en parlant de cinéma : eux aussi bossent le dimanche, et dans la région où je me trouve, de nombreux magasins ouvrent tous les dimanches : les caissières sont là... vous voulez d'autres exemples??? allez sans rancune

Écrit par : depitée | 21/11/2007

Vous assumez, ok !

Eh bien nous contribuables n'assumons plus la charge supplémentaire de vos retraites spéciales que l'Etat a certes payé jusqu'ici, mais contraint et forcé lors de la prise d'otage de vos blocages précédents...

Oui, nous avons le choix de prendre ou de ne pas prendre le train.
Mais par l'impôt et les taxes nous n'avons pas le choix d'alimenter l'Etat qui alimente votre régime spécial.

Dans le contrat entre vous et la SNCF, nous sommes des tiers.
Nous n'avons donc certes pas "notre mot à dire" quant à vos conditions de retraite, mais il s'ensuit également que nous n'avons pas non plus à supporter les coûts de vos arrangements avec la SNCF !

Nous dénions clairement à l'Etat tout rôle de "compensateur" de vos régimes spéciaux.
Nous en avons assez de payer pour vos retraites "spéciales" !
C'est à cela que l'usager (usé) entend mettre fin, car in fine, l'Etat c'est tous les français, et pas seulement les cheminots.

D'accord avec vous pour que l'Etat n'impose pas la fin des régimes spéciaux, mais dans ce cas, financez les vous-mêmes, en accord avec votre entreprise.

En quelques mots comme en 100:
-----------------------------------------------------------------
Cessez de prendre l'Etat pour un vaste pot de confiture !
Vous y plongez la main depuis trop longtemps déjà !
!!! CA SUFFIT !!!!
-----------------------------------------------------------------

Écrit par : EcoGuy | 21/11/2007

Cet individu assume aussi les millions d'euros de perte que coûte chaque jour sa grève. Monsieur se plaint de travailler quand les autres font la fête, ou encore, quand les autres rentrent du travail. Et oui, mais ce même monsieur ne se plaint pas lorsque malade, il va au urgences en pleine nuit. Il y a toujours quelqu'un qui l'accueille, 24h sur 24. Il apprécie que le plombier vienne le samedi soir quand il a une fuite. Que cet individu arrête de nous faire pleurer pour quelques secondes de travail en plus par jour, largement compensé par les pertes de temps non productive qu'ils passent entre les cafés, les discussions stériles pour préparer une grève et les congés accumulés en arrêt de travail. Monsieur assume aussi que ce soit nous qui lui payions sa retraite en partie, mais ce monsieur ne nous parle pas des privilèges qu'il a, des trajets gratuits etc.. Finalement, il assume quoi ? Rien.. des mots creux car cet individu qui se prétend solidaire, n'est que nombriliste. Moi, moi et encore moi. Un homme aigri qui n'accepte pas sa condition et qui veut faire payer aux autres sa pauvre condition humaine.

Écrit par : YVES | 21/11/2007

petite précisions, 3 heures de transport , obligé de poser des journées vous inquietez pas nous non plus on aura pas notre plasma ou home cinema on attend le seul avantage que l'on peu avoir c'est les cheques cadeaux alors arretez de vous foutre de nous on paie un service qui n'est meme pas à la hauteur ( la devises nous dit tu as signé c pour en chier et pas faire chier les autres) mettez vous deux secondes à notre pardon à ma place. on echange nos horaires, nos salaires, nos avantages et on en parle autour d'une table et j'offrirai meme le café si il le faut mais arretez de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas

Écrit par : cyrille | 21/11/2007

que de commentaire haineux de gens qui méprisent la SNCF et la RATP et qui pourtant bavent dessus sous couvert d'en avoirs pour ami(e)s en prétendant savoir comme sa se passe.

Ce billets relate pas uniquement le climat de la SNCF mais aussi de toutes la fonction publique.

Cela dénérerai sans doute bien plus si il n'y avait pas le droits de reserve et le publique allucinerait sur la maniére dont sont traité les agents.

Je vous explique, le droit de reserve , c'est grossomodo le truc qui sert a retenir toutes la merde qui peux se produire dans la fonction publique sans que les contribuable le sache.

D'un coté on a le contribuable qui gueule sur ses fonctionnaires et de l'autres les fonctionnaires qui ne peuvent trop rien dire pour se défendre a cause du droit de reserve. mais sa évidemment dans la tête des gueulards, cela n'a traversé l'esprit de personne.

Écrit par : golios | 21/11/2007

Rien ne sert de parler chiffre, chacun ayant les siens selon ses sources, et sont manipulables à souhait.

Je ne suis pas directement impactés par les grèves me déplaçant quotidiennement en 2 roues, idem en 95 où je travaillait à 10mn de chez moi à pied.

La seule question que je me pose : depuis le temps que vous faîtes des grèves, ne vous êtes vous jamais creuser la tête afin de trouver d'autre moyens de pression que ceux actuellement utilisés.

Est-ce que tous ceux d'entre vous qui sont en "récupération", ou en repos, ou pendant leur congés même ne pourraient-il pas manifester à tour de rôle ? Pas de perte de salaire car pas de jour de grêve non payé, mobilisation plus longue, et surtout plus de chance d'être soutenus par le reste de la population.
Je suis sûr qu'en y réfléchissant vous pourriez faire mieux que d'utiliser ce type d'argument "Le conflit aurait lieu, historiquement il devait avoir lieu"

Malheureusement, je pense que ce coup-ci, vu les politiques en place, vous n'auraient pas gain de cause.

Bon courage à tous, grévistes ou non qui défendent leur propre intérêt, puisque quoi qu'il en soit on a tous était fait dans le même moule, et comme disait l'autre "un pour tous et tous pourris".

Écrit par : fab | 21/11/2007

bonjour cela fait 10 ans que je connais le milieu de la sncf par le biais d'un ami qui travaille au sein de cette entreprise,il ne faut pas oublier une chose il y a des nantis dans l'enceinte de cette entreprise , un mecano(conducteur de train) n'a pas le meme traitement qu'un ACT(controleur) comme un un gratte caillou sur les voies n'a pas le meme traitement de salaire qu'un agent d'accueil,ou un policier des rails , je pense qu'il devrait nettoyé devant leurs palier avant de nous mettre en porte a faux et nous prendre en otages...

Écrit par : werewolf | 21/11/2007

Si vous persistez, il y aura encore une contre manifestation:
http://www.liberte-cherie.com/a2878-18_novembre_20_000_personnes_manifestent_contre_les_blocages_.html

Les français sont déterminés à ne plus se laisser tondre la laine sur le dos !
Cette fois, nous tiendrons, et si vous persistez, vous finirez avec un salaire nul à la fin du mois et des caisses syndicales à sec ! Non mais !

Écrit par : EcoGuy | 21/11/2007

Merci pour votre contribution monsieur le cheminot !

Malgré les réactions habituelles et les plus idiotes qui suivent votre contribution (on s'y habitue sur les forums), je voulais vous dire bravo pour l'avoir exprimé ainsi. Etant un usager quotidien de l'un des trains ou des métros que vous ou vos collègues conduisez, et bien qu'au bout d'une semaine la fatigue se fasse sentir, je crois qu'il était bon en effet d'avoir un point de vue issu directement de vos rangs.

Hier, les médias se sont intéressés un tant soit peu à la situation des fonctionnaires. Là encore, les commentaires les plus élogieux ont été publiés par la fine fleur de notre société (pourris, preneurs d'otages, privilégiés, et j'en passe et des meilleures...). Pourtant, le portrait brossé par les médias le montrait bien : le seul avantage d'être fonctionnaire, c'est d'avoir un CDI confortable. Pour le reste, on gagne moins bien sa vie dans le public, on progresse plus difficilement dans les échelons, on a pas la même mobilité professionnelle (sauf dans l'éducation nationale peut etre, je ne sais pas)...

Et pour d'autres, notamment en région parisienne, être fonctionnaire n'empêche pas de vivre dans la rue ou dans sa voiture, de faire plusieurs heures de trajet chaque jour, de gagner 1900 euros en fin de carrière (ce qui n'est quand même pas le Pérou...).

Alors, oui, évidemment, quand les cheminots et traminots sont en grêve, ca se ressent plus que quand les tatoueurs ou les orthodentistes le sont... Pourtant, à eux, les professions libérales, que de cadeaux l'ont fait ! Et une réduc' sur le prix de l'essence par ci, et une augmentation des tarifs médicaux... Bref, la seule solution, c'est peut être d'aller squatter l'Elysée ou l'Assemblée ? Mince, j'en deviendrais gauchiste ;-)

Écrit par : Berlingo | 21/11/2007

Assumer sans mettre de nom à la fin de son texte, c'est moins bien.
Etant prestataire de services pour la SNCF, je peux vous garantir que ce mail a fait le tour des bureaux en quelques jours et a recueilli les louanges de ses collègues syndiqués, d'ailleurs il était signé :)
Bref, je me demandais juste quand on allait retrouver cette belle opération de com' sur le Net, c'est chose faite aujourd'hui.

Écrit par : Mazz | 21/11/2007

1. Quel est le rapport entre nombre d'années d'études, diplômes, qualifications, etc... et le fait de mériter un salaire élévé Yann? Est ce qu'une personne qui s'est fait payé des études en haute école de commerce et qui devient millionaire en héritant de la boîte de papa mérite un gros salaire alors que le seul mal qu'il s'est donné dans la vie est de sortir du bide de sa mère? Hein, Yann? Dans quels textes sont rédigés les critères définissant le salaire mérité par tel ou tel individu? La seule chose qui paraît évidente, c'est qu'avec le coût de la vie actuellement, personne ne "mérite" un salaire aussi bas que le SMIC.
Si certains abrutis pouvaient conserver leur raisonnement pavlovien pour eux et les gens que ça intéresse...

Écrit par : toto | 21/11/2007

ABUS DE POUVOIR et MISE EN DANGER D'AUTRUI.

Faire greve? d'accord.

Mais que soit débité de vos salaires tous les dommages et intérêts de la société !

Par votre individualisme, vous entrainez des conséquences importantes aux autres.

...et je retiens mes mots.

Denkam

Écrit par : denkam | 21/11/2007

Au secours. Vous êtes d’une inconscience, d'une mauvaise foi et d’un égoïsme qui frisent la bêtise. Je vous laisse méditer sur cette phrase : « que celui qui n’arrive pas à chier laisse les chiottes à celui qui y arrive ».

Écrit par : cyrille | 21/11/2007

Assumer, ça veut dire assumer les choix qu'on fait et les conséquences de nos actes.

Je suppose que vous avez choisi d'être cheminot, il faut donc assumer ce qui va avec....les avantages que vous avez eus et dont vous avez profité jusqu'à maintenant et l'effort de solidarité qu'on vous demande de faire maintenant.
N'oubliez tout de même pas que pendant que vous êtes en grêve et que vous bloquez tout le pays, d'autres salariés qui eux n'ont pas la retraite au bout de 37 ans d'activité , n'ont pas la sécurité de l'emploi, se lève tous les matins à 4 heures pour aller bosser, gagnent le smic et seront obligés de bosser 40 à 42 ans, sont en ce moment dans une merde noire pour aller bosser le matin...et elles, elles n'ont pas eu d'autres choix de faire ce boulot pour gagner leur croute et élever leurs enfants.
Ces salariés là, ce sont les femmes de ménage, qui font en sorte que les bureaux des grandes entreprises françaises, comme la SCNF et la RATP, soient propres tous les matins...
Excusez du peu, si elles descendent dans la rue un jour (si elles le peuvent, au risque de perdre leur boulot ); là je comprendrai...mais réclamer à manger quand on a la bouche pleine , je trouve tout de même qu'il y un peu d'abus ...
Assumez donc ...mais quoi ? tous ces commentaires ironiques, désabusés, moqueurs, railleurs etc...c'est assumer peu de choses
Assumer le fait d'être en grêve et donc de finir le mois avec une paye ridicule ...c'est déjà assumer qq chose...
Assumer le fait que des femmes vont peut être perdre leur emploi parce que depuis huit jours , elles arrivent en retard au boulot ou tout bonnement elles ne peuvent pas s'y rendre...là ça n'a plus de sens c'est totalement irresponsable !

A bon entendeur...

Écrit par : Axelle | 21/11/2007

Bonjour,

Je suis cadre dans le secteur privé et je soutiens cette grève.
Si mon patron venait me voir 15 ans après avoir signé mon contrat de travail
en me disant que mon salaire va être revu à la baisse pour être aligné par rapport
à de nouveau entrant il aurait le droit à un bon procès.

Les personnes qui ont choisi de rentrer à la Ratp/Sncf l'ont fait en pesant les avantages
et les inconveniant. Aujourd'hui on essaye de leur enlever, c'est pour ca que je les comprend
même si ca m'embete de me taper 2 heures de marche par jour.

Ce qui me fait honte aujourd'hui c'est cet égoisme et cet haine ambiante.
Cette notion de "moi je trime, alors faisons trimer les autres".
Cette réforme est bien loin d'être une réforme d'égalité entre les français.
Notre société rentre dans une phase de dégression sociale, dans une société
d'individualisme et de chacun pour soi.
Les personnes qui travaille ayant le droit à des regimes spéciaux et les fonctionnaires
sont les seules qui ont la possibilité en france de faire grève.
Dans le privée faire grève serait sinomyme de suicide de son emploi ou de perspective
d'évolution au sein d'une entreprise.

Ces personnes qui font grèvent l'ont fait dans le passé pour nous salariés et cadre du privé.
Si nous ne les comprenons et soutenons pas, qui s'opposera lorsqu'il sera question de travailler
pendant 45 voir 50 ans dans le secteur privé ? Qui s'opposera quand on nous forcera à travailler
40, 45 heures / Semaine ? (moi je suis à 40 heures / Semaine mais c'est un choix)

Et surtout les employés grévistes de la Ratp/Sncf ne sont pas responsable de tout les crimes
de l'humanités depuis ses 50 dernières années.
Comment ils ont fait les gens y'a 12 ans en 95 (moi j'était au lycée à l'époque
et mes parents se débrouillait pour m'accompagné avant d'aller à leur travail) ?

Bref pauvre France, pauvre pays ou l'individualisme gagne sur la solidarité.

Écrit par : Yoann | 21/11/2007

un salaire d'un agent de la sncf on ce que l'on appelle un traitement qui est un complement qui sur la base d'une retraite n'est pas compté, un controleur(act) peut arrivé a un salaire de plus de 2000 euros avec le traitement, mais sans cela il ne toucherais que 1300 en gros...

chaque employé a un service a la sncf n'a pas les meme traitement et le meme salaire donc a la retraites il ne toucheront pas la meme chose ce que je comprend pas c'est pour quoi nous emmerder nous ...

meme pendant les greves il se doivent d'emmener nos ministre et deputé gratuitement lol!! quand on regarde bien par le petit bout de la lorgnette ils en a de partout des nantis et priviligié ...

Écrit par : werewolf | 21/11/2007

Alors puisque vous assumez, pourquoi ne pas se rencontrer pour prendre un café et en discuter...avec moi par exemple...ou tous ceux qui souhaiteraient participer à cette conversation...Je suis partante et vous????

Écrit par : cuttygirly | 21/11/2007

axelle c'est bien dit voila un commentaire qui repond bien a ce cheminot qui assume ...

Écrit par : werewolf | 21/11/2007

heu!! cuttygirl tu cherche a te placer avec un cheminot lol!!!!!

Écrit par : werewolf | 21/11/2007

Bon courage a tout les cons qui veulent un alignement par le bas car bientot vous aurez a cotiser 42 ans (voir rapidement 45 ans si NS reste au pouvoir) et vous aurez a bosser 12H par jour (http://www.20minutes.fr/article/195982/Economie-Supprimer-la-duree-legale-du-travail-pour-doper-le-pouvoir-d-achat.php) donc plus besoin des transports en commun vo us resterez dormir sur votre lieu de travail.

Pour info la majorité des cheminots n'est pas opposé au passage au 40ans mais plus au fait de subir une decote de pension après que l'employeur est cotisé pour les retraites plus que dans le privé.

Écrit par : Tom | 21/11/2007

je vous confirme que c est un cheminot qui a ecrit ce texte syndiqué a la cfdt

Écrit par : subchris | 21/11/2007

@werewolf: non non, mais discuter ( c'est à dire sans injure,objectivement ...) oui oui

Écrit par : cuttygirly | 21/11/2007

Je soutiens totalement l'action des grévistes, et l'attitude de certains qui se targuent de pouvoir faire réfléchir les autres sur des phrases d'une utilité toute contestable. Si vous acceptez votre conditions de sous-fifre mal payé, ne déversez pas votre haine sur ceux qui ne l'acceptent pas. Dans un commentaire, un contre-gréviste dit on a ce que l'on veut, hé bien, ces gens se battent pour ce qu'ils veulent obtenir. Si vous ne savez pas vous organiser pour avoir mieux ensemble plutôt que mieux tout seul, je serais tenté de dire bien fait !
Et, un conducteur de train est responsable des personnes qu'il transporte, donc il A une responsabilité et écraser une personne qui se suicide (ou pas d'ailleurs) sous un train ou un métro (et c'est fréquent), c'est une responsabilité et un poids sur la conscience...

Écrit par : sa3m | 21/11/2007

@Tom : Le fait de défendre tes opinions, te dispenserait-il de rester poli? ( ou alors la politesse serait-elle en option chez toi? ) ...

Écrit par : cuttygirly | 21/11/2007

Allons, voyons, que de haine...
quelques remises à niveau....
tout d'abord, j'imagine, que 2600€, c'est en fin de carrière et seulement pour les conducteurs de TGV... mais bon, je peux me tromper.
Ce monsieur qui a une prose vraiment intéressante tenait à nous faire part de son ras-le-bol, ras-le-bol tout à fait compréhensible. Est-ce qu'on a envie de se faire conduire, mettre notre vie entre les mains de personnes qui vont travailler de plus en plus tard? parce que si augmentation des années de cotisions il y a, c'ets bien le risque nous prenons.
Un autre point m'intéresse tout particulièrement. Les plaintes quand aux "privilèges" aux fonctionnaires...
C'est vrai, ils ont la chance de pourvoir travailler plus longtemps... mais dans quelles conditions... je pense notamment aux conducteurs de trains, car j'en connais, qui vivent dans l'angoisse de l'accident, du suicide sur les voies, je pense notamment aux agents de voies qui par tous les temps nous permettent d'avoir un trafic de transport fluide, je pense notamment à tous ces employés de guichets qui vous malmenez, car selon vous, ils ne font rien, ont une vie des plus agréables, mais qui prennent comme une retour de batons tous vos mécontentements. Car soyons clairs, lorsqu'il y a un tout petit grain de sable dans votre vie bien huilée, vous ne vous en prenez jamais aux bonnes personnes, mais toujours aux gens que vous avez sous la main, à savoir les employés de guichets. Dois-je aussi parler des controleurs, qui se font agresser... alors, le boulot facile, il est où? Je ne suis pas employée à la sncf, mais dans le privé et pourtant tout cela je le vois, alors, enlevez donc vos oeilleres....


etiez vous dans la rue pour défendre vos droits à la retraite? Si votre situation vous mécontente à ce point, pourquoi ne pas vous être fait embauché dans le public? ces gens ont la possibilité de faire appliquer leur droit à la grève. je trouve ca génial que dans un pays où nos libertés sont de plus en plus bafouées, des hommes puissent encore s'élever et dire "NON, ca on n'en veut pas!" et surtout la possibilité de pouvoir le crier si fort que le gouvernement soit obligé de les entendre...
C'est aujourd'hui, malheureusement, le seul moyen de se faire entendre. Alors, je dis OUI à la grève, car on a déjà vu que l'on pouvait faire plier le gouvernement. J'ai participé aux manifestations contre le CPE, et on a gagné. On a pris des risques, pour nos études, mais aussi le risque de se faire malmener, pour lutter contre des principes que nous jugions injustes et nous avons gagné.

Alors, pour conclure ce commentaire, je dirais juste une chose : Courage les cheminots, courage tous les fonctionnaires! Ne lachez pas! Prouvez nous que nous avons encore le moyen de nous faire entendre et de refuser ce qui nous semble injuste!
Je suis de tout coeur avec vous.

Écrit par : abeille | 21/11/2007

@toto > Ou parle je de mérite de salaire ?? Je souligne juste le fait que finalement ils se plaignent beaucoup mais ils ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont d'avoir un si gros salaire alors qu'il y a plein de gens qui bossent dur et pour beaucoup moins. Combien de chomeurs aimeraient avoir la meme situation qu'eux ? La moyenne des salaires en france est bien moindre (il tourne autour de 2000 euro)

Écrit par : Yann | 21/11/2007

et le salaire médian est encore moindre. Donc j'ai du mal à approuver leur revendications que je trouve completement injustifiées.

Écrit par : Yann | 21/11/2007

Si vous acceptez votre conditions de sous-fifre mal payé,



lol tu te crois pour qui pour parler ainsi,c'est pas moi qui leurs a tenu la main pour signer a la sncf , alors ta morale a deux euros garde le bien pour les sous fifre de ton espece @*$&

Écrit par : werewolf | 21/11/2007

Un grand bravo à l'auteur de cet article qui a résumé en quelques lignes ce que les syndicats et le PS n'arrivent pas à faire entendre et comprendre aux Francais devenus subitement aussi égoistes et humainement étriqués que leur président... (avec le fric en moins)

Bon courage à tous les cheminots pour leur combat héroique...

A l'auteur : Si l'on souhaite soutenir votre mouvement, comment doit-on s'y prendre pour faire un petit dons? On s'adresse à qui, a quoi et surtout ou?

Écrit par : sikidi | 21/11/2007

2. Eh Mulder, et si on prenait ton raisonnement débordant de frustration et de fiel à l'envers. Tu bosses pendant 40 ans et tu as la rage (que tu partages surement avec tous les haineux de ton espèce) parce que d'autres n'en font que 37 et demi, c'est bien ça? Hein, Mulder? Et tu ne t' es jamais demandé s'il était possible que toi aussi tu bosses moins longtemps pour pouvoir profiter de ta famille (ou de ce que tu veux) pendant tes vieilles années? 77 ans, c'est la longévité moyenne des hommes en France me semble t il? Et ceux qui meurent entre 55 et 65 (y en a aussi et pas mal, pas de chance tu m'diras)? Leur retraite, ils la savoure combien de temps? Et si on se "battait" pour tout le monde vive décemment, pour que tout le monde profite des mêmes avantages et non pas pour que untel soit privé de son avantage parce que tel autre n'en bénéficie pas. Je confirme, je signe et j'assume si ça fait plaisir aux blaireaux: les altruistes et les solidaires sont dans le camp des grévistes (cheminots, enseignants, hospitaliers ou autres) pas dans celui des manifestants anti-grève du dimanche qui font passer la carricature de la pub Euromillions pour une réalité.

Écrit par : toto | 21/11/2007

waouww!!!!

en lisant vos commentaires j ai presque les larmes aux yeux. Je me rend compte que le le monde est mechant, vous parlez de choses sans avoir de preuves.

je comprend tout a fais que vous soyez remonté que la greve perdure moi aussi je suis dans le cas que vous a chaque corps de metier ses difficultées que ce soit dan le publique ou dans le privé.

prenez le temps de lire vos messages; cette meme agressivitée ce manque de respect ce stresse c 'est ce que vous faites subir a tout ces gens qui sont en face de vous( que se soit un agent sncf ou ratp que se soit aux supermarchés ou a la pharmacie et j en passe).

a celui qui a ecrit ce texte bravo bravo d avoir le courage et d assumer meme si cela me gene dans mon quotidien pour mes deplacements bravo de vous battre pour ce en quoi vous croyez.

j espere que ctte greve va se terminer et que vous obtiensdrez gain de cause. Meme si je recois de insultes de votre part tout comme ce cheminot j assume!!



PS: ce qui me fais rire c'est que personne ne se revolte du regime special des députes, cela ne choc personne............ c peut etre normal tout compte fait!!

Écrit par : gladoudou | 21/11/2007

G aps fini:
Il est évident qu'il existe de nombreuses professions pénibles et que les cheminots ne sont pas les seuls. Il faudrait diminuer le temps de travail de bon nombre d'entre elles pour permettre à ces travailleurs de partir en retraite en bonne santé avec une pension complète. Plus on allonge le temps de travail, plus on diminue les chances des gens de paritr avec une pension complète. Quant on est physiquement (ou psychiquement) au bout du rouleau, on part en retraite de toute façon que ce soit à 50, 55 ou 60 ans. La seule chose qui va changer, c'est le nombre de personnes qui auront une retraite misérable.
Il est évident que les salariés du privé n'ont les mêmes possibilités de faire grève et de se battre contre leur hiérarchie que ceux du privé. Faut il alors supprimer le droit de grève dans le public pour remettre tous ces "fainéants" au travail comme vous êtes nombreux à le dire? Ou faut il faire tout ce qui est possible pour aligner le privé sur le public (et pas l'inverse) et ainsi retablir le droit de grève dans le privé où il a "quasi disparu"?
Est ce que les bouffons frustrés de ne pas avoir un statut protégé pouvaient se creuser pour faire évoluer le leur dans le bon sens et non pas gâcher leur énergie à s'évertuer à cracher leur venin sur ceux qui se défendent? Hein, Mulder? Eh, me sors pas le couplet "Oui mais la France est endettée, elle subit une crise jamais connu jusqu'alors... Le nombre de retraités a explosé depuis 40 ans... Il faut réformer le système français de retraite, aller chercher les bonnes solutions dans les pays anglo-saxons... La réflexion de brebis, ça va 30 s. Prends toi en main et réfléchis par toi même, pose toi des questions sur le sacro saint discours médiatico-gouvernemental (quelque soit le parti d'ailleurs)... si tu le peux encore.

Écrit par : toto | 21/11/2007

@ abeille

Si on ne s'est pas remué pour la réforme des retraites du privé, c'est probablement lié au fait qu'on a réalisé que tel qu'il était rédigé il n'était plus en adéquation avec les faits. Ce qui est précisément le cas des régimes spéciaux. Comment ne pouvez-vous pas comprendre l'agacement général lorsque la majorité a cédé pour permettre à la France de se relancer, et qu'elle voit une minorité s'arcbouter sur un régime anachronique ? On s'occupera de la répartition des richesses quand il y aura de l'argent à répartir !

Je suis d'accord sur le principe de la liberté de faire grève. Mais la liberté n'est pas autre chose que le droit de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui (ça vous dit quelque chose ?). On devrait pouvoir trouver un juste milieu pour que la grève ne consiste pas pour les grévistes à s'asseoir sur la liberté de travailler et de circuler.

Écrit par : cyrille | 21/11/2007

Faut arreter de croire qu'il n'y a que chez eux que le travail est pénible. Il suffit de comparer l'espérence de vie par secteur pour bien se rendre compte qu'au final on est tous plus ou moins logé à la même enseigne

Espérance de vie: SNCF: 81,8 ans pension moyenne: 1683€/net
RATP: 79,3 ans 2.136
EDFGDF: 78,8 ans 2.035
salarié PUBLIC: 81,7 ans 1.808
salarié PRIVE: 80,4 ans de 827 à 1.429

Écrit par : Yann | 21/11/2007

Y a du vrai dans ce que tu dis abeille, mais (bah ouais y a un "mais" quand même) force est de constater (à regret ou non selon le point de vue) que les grèves ou les actions qui marchent, pas forcément en terme de recul du gouvernement mais plutôt en terme d'impact sur l'opinion, de questionnement sur notre société, de focalisation des médias, sont celles qui emmerdent les gens. Quelque soit le résultat de ces grèves, le fait d'amener les gens à débattre (comme ici) et pourquoi pas à forcer certains à se poser des questions auxquelles ils n'auraient penser avant, c'est déjà une victoire.
J'm'explique, je connais des personnes travaillant dans le millieu hospitalier. Pour faire grève contre les conditions de travail (lamentables d'ailleurs: sous effectif, fonctionnement en flux tendu, heures supp non payées), elles vont au travail avec un brassard ou manifestent pendant leur jour de congé (forcément! Si elles bossent pas, y a des morts).
Résultat: tout le monde s'en fout de leurs problèmes (médias, politiques, nous (les français)) et rien ne change.
Autre exemple qui va en faire hurler certains, mais en tant que banlieusard, ça m'interpelle. On n'a jamais autant entendu parler des problèmes des banlieux, jamais autant vu dans les médias de personnes issues des quartiers dits populaires (éducateurs, "grands frères", rappeurs ou travailleurs issus du milieu associatif) que lorsque quelques centaines de gamins faisaient crâmer tout ce qui leur passait sous la main (j'rappelle que l'élément déclencheur était la mort de 2 enfants). Pourtant 1 an après rien n'a changé, quelle leçon doivent en tirer ces mêmes gamins?
J'suis pas là pour cautionner des actions violentes loin de là; c'est plus un constat que je veux faire.
J'pense que la question mérite d'être posée... et que certains y réfléchissent.

Écrit par : toto | 21/11/2007

Vous vous plaigniez tout le temps d'être les petites victimes !
Vous êtes jamais content de toute façon !
Y a des gens qui ferme leur gueule et qui dissent rien comme la pauvre dame de ménage qui va nettoyer les stations de métros et qui va être de la crasse tous les jours et gagne même pas le smic !
Y a plein de gens qui seraient content de travaillé et votre place sans râler
Vous êtes bourrés d'avantages, vous fouter rien, "J'avoue que c'est dure d'appuyer sur un boutons pour faire avancé un train"
Si vous êtes pas content de vos horaires vous changer de boulot et puis c'est tout !

Franchement faudrai privatiser de tout sa parsque y'en a ras le bole !!!

Écrit par : Jérémy | 21/11/2007

Désolé Yann, rien de personnel mais encore une fois ton raisonnement est pourri.
Qui a dit que seuls les cheminots avaient un métier difficile? Qu'est ce que t'essaie de prouver?
Que si certaines professions au moins aussi difficiles que cheminots doivent cotiser 40 ans alors tout le monde doit faire pareil? J'comprend pas ce type de raisonnement. Cest "j'en bave dans la vie, j'veux que t'en bave autant que moi".
Et si on ramenait la durée de cotisation des métiers dit pénibles (à définir) au niveau des cheminots ou en dessous? T'as déjà essayé de réfléchir dans l'autre sens ou c'est trop dur?

Écrit par : toto | 21/11/2007

Pareil pour jérémy, t'as le cerveau bloqué.
Tout à fait d'accord pour dire qu'il a des gens qui ont un travail très pénible (sans doute plus que les cheminots).
Tout à fait d'accord pour dire que nettoyer la merde des autres pour 3 cacahuètes, c'est inadmissible.
Mais pour le reste, t'es à la rue, rien de personnel mais le type de raisonnement que tu utilises n'a pas sa place ailleurs que dans le caniveau.
Je soutiens les grévistes; ça m'empêche pas de souhaiter une meilleure rémunération pour les femmes de ménages et qu'un jour elles fassent grève et laissent tous ceux qui les emploient dans leur crasse.
J'parle même pas de ta dernière phrase, elle trahie la triste personne que tu es. "Vive le privé où le droit du travail est laissé de côté". Le genre de personne qui s'émeut du salaire des agents techniques quand les profs ou les cheminots font grève. Pauvre tâche, tu te crois malin alors ton raisonnement rase les paquerettes. Pour reprendre une tournure que je trouve débile mais que tu semble apprécier:
Si t'aime pas les grèves expatrie toi dans un pays où on n'a pas le droit d'en faire et puis c'est tout !

Écrit par : toto | 21/11/2007

Bonsoir,

Je suis blazé de lire tout ce baratin ... et je pense que c'est ca qui est fou, d'être blazé de lire des inepsies aussi incroyables.

J'hallucinerais toujours de voir la force et l'entrain que certaines personnes déploient pour scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Le service public coute UNE FORTUNE a l'état, l'état c'est moi (en partie, hein ;) ), vous ME coutez une fortune.

Comment expliquer que la ratp, au prix de la carte orange (en passant sur le fait que ce mois-ci, a part me la mettre là ou je pense, je vois aps ce que j'aurais pu en faire), et l'obligation des utilisateurs (pas de concurrence, oulala) d'acheter chez eux, soit encore LOURDEMENT déficitaire et que le service soit EXCECRABLE ?

Dans la vie y'a pas de secret, faut que le boulot soit fait ... tu veux gagner plein d'argent, rester le cul posé sur ta chaise, partir en retraite avant d'avoir commencé, passer la moitié de la journée en pause café, prendre tous tes jours maladie comme congés payés ? Soit ... moi je ne ferais plus le boulot a ta place. Qui donc alors va faire le boulot ? Personne, c'est fini, on bossera plus pour vous, va falloir vous sortir les doigts du ......

Dans la vie on a ce qu'on mérite, tu penses vraiment mériter 2600€net/mois ? Les exemples de personnes infiniment plus méritantes sont nombreuses dans les commentaires précédents ... moi je gagne plus que toi, et pas qu'un peu, pourtant j'ai 25 ans ... mais j'en ai chié pour arriver ou je suis, fait plusieurs années d'études en une, et je peux t'assurer que je ne comptais pas mes heures, pas plus que je ne les compte aujourd'hui.

Le problème c'est que vous n'avez AUCUNE notion de gestion d'entreprise ... ca me rappel le programme d'Arlette Laguiller qui voulait interdir le licensiement ... incroyable d'entendre ca, et encore plus incroyable de voir des personnes la soutenir dans son délire (parce que c'est du délire, sisi).

Je me lève tous les jours a 4h du matin, j'use ma voiture, je m'eclate la santé pour VOS conneries, que JE paye ... regardez-vous, vous êtes les petits gamins capricieux de la société, on vous enleve un de vos (très nombreux) jouets, et vous boudez, vous êtes tout simplement ridicules et immatures.

Je pourrais continuer jusqu'a écrire un bouquin avec vos conneries, mais je crois que je vais m'arreter là, il est temps que je rentre chez moi après 12h de travail non stop (et du vrai travail, pas regarder les oiseaux passer ...).

J'ai voté Sarkozy, je le soutiens dans son action pour mater les gamins capricieux que vous êtes, même si ca doit me couter cher (et ca a déjà commencé), je compte sur lui.

En passant, moi aussi j'assume, que si je croise un mec de la RATP ou de la SNCF dans la rue, qui visiblement est en grève, je lui fais manger ses dents une par une par les oreilles, jusqu'a ce que mort s'ensuive.

Voilà ce que vous avez réussi a obtenir comme soutien du peuple.

A bon entendeur.

Écrit par : Legrand Thomas | 21/11/2007

Moi je vous trouve tout ça ridicule! vous avez le droit de faire grève, c'est un droit acquis, mais vous n'avez pas le droit d'empêcher les gens qui veulent travailler de le faire!
En plus de ça, voyez les nombre de personne que vous obligez à prendre le voiture!!C'est un mal et pour l'écologie et pour les gens qui n'ont pas de gros revenu, voir pas du tout à payer l'essence qu'il faut pour aller jusqu'a son lieu de travail! Moi je suis étudiante, j'ai des ambitions, je veux réussir, donc je travail! Plus tard je serai récompensée et je le sais! Mais ça me coûte 3 fois plus cher d'aller en voiture! Et je n'ai pas vos revenus! en un été je ne peux même pas gagner ce que vous avez en un mois!Je prends des risque sur les routes glissantes! Je parle de moi, mais c'est pareil pour des milliers d'autres personnes!
Alors vous pouvez pensez à vos privilèges, mais par votre égoïsme, vous oubliez tous les graves accidents qu'il y a eu lundi matin, qui sont peut être arrivés à cause de vous tous, parce que vous les avez obligez à prendre des risques sur la route!
Et dites moi, pourquoi est-ce que vous partiriez en retraite avant les autres? vous allez me dire que votre travail est plus éprouvant que celui des maçons? Votre travail vous l'avez choisi, maintenant assumez!
Vous parlez des élections perdues...mais posez-vous des questions à savoir pourquoi vous les avez perdu!
Un gouvernement a été élu par la majorité de la population, laissé le travailler et dans 5 ans vous pourrez réagir! ...mais non, vos privilèges...! Vous critiquez les propositions de loi, ok, mais vous ne proposez rien, vous n'essayez même pas! Le problème n'es plus de savoir si les propositions sont bien ou pas, à partir du moment où ça vient de l'opposition,vous refusez!!

Je suis indignée par vos actes! Une grève ne peut autant de temps c'est manque total de respect, je suis désolée mais moi je considère ça comme irrespectueux (tout comme traité Nicolas Sarkosy de "fascho" dans vos manifestations!je suis outrée! Traitée un étranger de fascho vous irez en prison, alors le président de la République....)!

Sur ce, j'arriverai une nouvelle fois en retard en cours (vous m'obligez à ne pas respecter mon professeur) parce que votre grève persiste!

Écrit par : Aude | 21/11/2007

@toto : le raisonnement de Yann, c'est pas "j'en bave dans la vie, j'veux que t'en bave autant que moi", c'est plutôt, comme le reste de la population "j'en bave dans la vie, mais j'en baverais plus pour que ca te rapporte a toi"

re @toto : le raisonnement de Jérémy, c'est pas "Vive le privé où le droit du travail est laissé de côté", mais "Franchement faudrai privatiser de tout sa parsque y'en a ras le bole !!!" et là je suis on ne peut plus d'accord avec lui ... vous profitez éhontément d'un monopole que l'état vous garanti. FT y est passé, EDF y est passé, m'est d'avis que dans pas si longtemps, vous allez y passer aussi, et là ca va vous faire TRES MAL a l'anus, mes pauvres amis.

++

Écrit par : Legrand Thomas | 21/11/2007

Nous vivons dans un monde d'égoïsme et du "chacun pour soi"... Chacun ne pense qu'à son petit confort personnel, son petit intéret particulier... Les gens n'en ont rien à f***** des autres. Ils sont prêts à s'entretuer pour une place de parking et parfois même au sein d'une même famille pour un égoïsme tenace et improductif. Certains voudraient qu'on fasse condruire les trains par des militaires, d'autres veulent qu'on fasse la grève de la gratuité, qu'on les transporte gratuitement : le but du jeu étant qu'ils puissent avoir leurs trains, matin midi et soir, à la seconde près, pour se déplacer à volonté sans se soucier du reste. Beaucoup de gens ne savent même pas qu'en ce moment il ya des grèves de la faim dans des tribunaux qui vont fermer.... qu'il y a des étudiants qui sont en grève, ni pourquoi ils sont en grève. Ces gens sont focalisés sur le mouvement des cheminots parce ça touche à leur petite personne (et ça...ils n'aiment pas).
Et dans ce monde d'égoïstes, où chacun ne pense qu'à son petit confort perso, on voudrait que les cheminots soient les seuls couillons de la planète à s'inquiéter du bonheur et du bien-être des autres, qu'ils devraient se laisser faire sans bouger, de peur de froisser les autres.
Il n'y a pas de miracle.... Ne demandons pas aux autres ce que nous ne voulons pas faire...

Écrit par : xavier | 21/11/2007

Dommage que tu partes, t'aurais du rester! y avait plein de trucs à dire sur ta réaction.
Mon pauvre Thomas Legrand. Tu crois que t'as des couilles parce que t'as mis ton nom ou parce que tu proposes de passer à tabac un gréviste.
Tu te crois intelligent parce que t'as fait des études mais t'as rien compris à rien, ni à la grève, ni à ce que veut dire "s'éclater la santé"...
J'soutiens pas Arlette mais sa proposition de supprimer les licenciements tient de l'hummanisme (ouais, l'être humain, tu sais, celui que tu considères comme un chien), toi tu te réclames de rien du tout à part ta petite personne).
T'es qu'un con inculte et ça aussi ça relève de l'hummanisme; laisser un aliéné comme toi se croire malin, ça serait un crime. Mais comme t'es pas le genre d'individu à qui on dit souvent la vérité, alors j'te fais ce cadeau.

Écrit par : toto | 21/11/2007

Arrêtez vous aller nous faire pleurer ! pensez au pompiers , ceux qui travaillent dans l ' hôtellerie
ou autres metiers
et qui ont pas leur week end !
je connais quelqu 'un qui travaille à la scnf et qui as tous ses week end et qui rentre tous les jours chez soi !

Écrit par : trust | 21/11/2007

@toto > Raisonnement pourri ? je ne fais que constater. Les cheminots et autres ratpiens se plaignent de leur soit disante pénibilité. Je tiens cela d'une guichetiere avec qui j'ai discuté samedi. A l'entendre ils etaient les seuls à avoir un travail pénible. La pénibilité à était voté il y a plus de 50 ans, a l epoque ou il fallait encore s'arracher le corps pour alimenter les locomotives. Aujourd'hui la donne à changer et je ne vois pas ou est leur pénibilité par rapport aux autres. Donc pour moi, baser leur revendication sur ce point, n'a pas lieu d'etre.

Écrit par : Yann | 21/11/2007

Je vais prendre un exemple simple : on pourrait croire qu un medecin généraliste à la vie pépére et bien c'est faux : imaginez vous avec des patients que vous connaissez depuis 20 ans, avec qui parfois vous avez sympatisés. Et puis au fil des jours, des résultats d'exam qui tombent, cancer par ici, cancer par la, 6 mois a vivre, sida, dépression, internement, fausse couche, avortement, maladie génétique, etc .. etc.. Et bien je vous assure, ca vous plombe la vie, de voir la souffrance au jour le jour et pourtant tout les jours on assure le soin des patients, meme si on est en greve. La retraite ? pas avant 65 ans

Écrit par : Yann | 21/11/2007

"simplement parce que ce texte est mieux écrit que vous ne pourriez jamais le faire.[...]
quant je vois lindsay qui se croit sur un skyblog et parle un français qui ferait honte à toute personne se disant français"
Autant je rejoins à 100% le reste des râleurs (désolée, j'en ai juste marre de faire mumuse à tomber dans les pommes dans les trains bondés à chaque jour de grève), autant ce passage mérite une standing ovation (vous avez une superbe plume). o/

Écrit par : Thalie | 22/11/2007

(après lecture...)
Arf oui non pas 100% des râleurs en fait (jartez-moi le venin gratuit d'un quart des posts pour commencer); mais bon j'en vois beaucoup qui accusent leur voisin de "manquer de respect" au troisième, genre agresser les pauvres mecs qui ne font pas grève mais qui ont le malheur de bosser pendant ce temps-là, mais c'est quand même des cas vachement isolés hein o_o
C'est sûr, on les retient, (tout comme on retient beaucoup ici les posts les plus virulents pour s'en servir de marche-pied) mais bon sur les milliers de personnes qui défilent devant les guichets c'est quand même une minorité...

Personnellement les seules personnes sur qui j'ai envie de taper en ce moment ce sont les étudiants et surtout les lycéens qui viennenet les "soutenir" dans leur """grève""" (ce terme appliqué à eux c'est génial :')).

Écrit par : Thalie | 22/11/2007

Je desire juste répondre à Mr LEGRAND Thomas (et uniquement à lui chers internautes) que je vous trouve vraiment très courageux et volubile tout seul avec sa robe de chambre et ses petites charentaises devant son PC.
Certes nous nous rapprochont vraisemblablement de la privatisation et c'est vrai pour reprendre vos propos, on va avoir mal au cul, mais rassurer vous cher monsieur, les trains continueront de rouler, vous continuerez de vous lever à 04h00 du matin (pôvre petit bonhomme) mais vous aussi aurez mal au cul quand votre budget transport prendra 20% dans la gueule. Vous vous targuez d'avoir voté NS, tant mieux pour vous (il y a des blaireaux partout), j'admire les gens qui "assument" leurs conneries et franchement, j'aimerai vraiment être ce con de cheminot qui aurait à craindre pour ses dents si nous venions à nous croiser. Vous avez les insultes et les menaces faciles mais comme vous le constatez, je sais faire aussi mais en pire car en ce moment je me fout bien de votre gueule de petit bonhomme.
Dormez bien citoyen et revez d'un monde sans ces cons de fonctionnaires qui vous amène tous les jours au boulot.

Pour la petite info, je suis cheminot et je fait parti de ces gens qui tirent les trains malgré l'arrêt de travail de leurs collègues, tous les cheminots ne sont pas des cons qui ne cherchent qu'a faire chier les voyageurs, certains font le maximum pour préserver un minimum de service public car ils tiennent à leur entreprise et respectent leurs clients (sauf peut être un certain monsieur cité plus haut).

Bonne nuit à toutes et à tous et vivement la fin de la grève et le retour des sourires dans les trains.

Écrit par : Nicolas P. | 22/11/2007

Je suis horrifié par ce que je viens de lire....
COMMENT les cheminots peuvent t-ils etre aussi egoistes???


Les francais ne sont pas derriere vous et ils ne cautionnent pas les prises d'otage: les cheminots se conduisent comme des gamins pourris gaté. C'est un bon coup de pied au cul qu'il leur faut!!!....

Écrit par : sebtou | 22/11/2007

-------------"Donne ton adresse si tu est une homme Je te mettrai bien mon poing sur la gueule !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" Ca c'est des arguments!!!!

------------"Alors si vous ne voulez pas travailler restez chez vous et laissez place à ceux qui le veulent et en on besoin.!!!!!! A la place du gouvernement je vous virerai tous et formerai des chômeurs pour vous remplacer !!!!!" Personne n'est irremplaçable.

---------" "Quelle est la probabilité pour que ce texte ai été réellement écrit par un cheminot ? Très faible, à mon avis, et sans vouloir dire du mal des cheminots""
pourtant c'est exactement ce que vous faites. vous et les posts plus haut, sous-entendre qu'un cheminot est un bac-5 et ne sait pas parler français,"' Je pensais pas écrire ça car je suis contre la grève, mais là, je suis Ok avec vous. Ce n'est pas parce qu'on s'enflamme pour un sujet qu'il faut insulter les gens ou une profession. C'est minible et non-constructif.

Quelqu'un à supposé de faire pression autrement : stop le blocage des trains, et faire voyager tous les usagers gratuitement. C'est une bonne idée. Ainsi les employés grévistes font une sacré pression sur leurs boites (SNCF, RATP), et les usagers ne galèrent plus.
Et là, il y aura plus de soutiens pour le mouvement de grève. Oh, je vous voit arriver: "encore un qui pense qu'a sa gueule, il à été bousculé dans son train-train...... gna gna gna". Et ben même pas, j'ai pas besoin des transports en communs pour aller bosser.

Écrit par : Joce | 22/11/2007

2600 euros par mois??
Je suis imprimeur, je travaille en 3x8 (une semaine de 6h à 14h, une autre de de 22h à 6h et une autre de 22h à 6h, sans pause repas) à pousser à la main pendant 8h des bobines de papier d'une tonne et demie au minimum, pour 1300 euros par mois. Je travaille le dimanche, les jours fériés, 6 jours sur 7 et je n'ai pas la sécurité de l'emploi. Et je ne me plainds pas, il y a d'autres postes pires que le mien payés le smic.

Empêcher des millions de personnes d'aller travailler, être responsable de licenciements, de pertes de RTT, de malaises dans les trains et sur les quais, tout ça pour garder 2 ans et demi, qui ne seront pas cotisés, et que vos propres enfants et petits enfants devront payer!
Et oui mesdames et messieurs, la France est endettée. Chaque enfant qui vient au monde est déjà endetté de 28000 euros. Renseignez vous. Et partant du principe immuable que les politiques ne voteront jamais de lois pour baisser leurs propres salaires payés à vie (faut pas se leurrer) c'est nous qui allons devoir payer tôt ou tard. Aujourd'hui ou demain, il faudra voir plus loin que le bout de notre petit nez.

Si on ne côtise pas plus, si ils n'augmentent pas les impôts ni les taxes, si on ne paye pas 1 euro de plus par consultation chez le medecin (etc...), on ne sortira jamais de cette crise. Le problème dans cette histoire c'est que d'une part personne n'est au courant de l'état dans lequel sont les finances françaises, et d'autre part personne ne veut le savoir ni mettre la main à la pâte pour s'en sortir.
Les personnes qui parlent de nos ancêtres qui se seraient battus de la même façon jadis oublient de préciser qu'ils se seraient aussi battus pour sortir leur pays, leur patrie, d'un mauvais pas qui la conduira à sa perte.
On est en France bordel, et si Sarko est passé et que personne ne peut le voir, et bien il est là qd même, pour 5 ans, et faut faire avec.

Et dire qu'il famille empreinte si elle a besoin d'argent, la France est pleine d'empreints. Il a fallu moins de 20 ans pour dilapider l'argent des caisses de l'état, ca ne date pas d'hier et tous les présidents y ont participé, de gauche comme de droite, alors svp ne parlons plus de sarko ou de je ne sais qui.


Et svp, arretez de nous meler à vos conflits. En 95 il y avait certes des gens avec vous. Mais depuis 95, en 12 ans les gens se sont lassés de se subir vos jours de grèves. Un peu ça va, mais trop c'est trop. Et qd ce n'est pas ça, c'est autre chose, les gens en ont marre d'être mêlés à vos règlements de compte avec vos patrons. Ce sont ces mêmes personnes qui payent votre salaire, par l'achat de cartes de transport hors de prix, qu'ils ne rentabilisent pas parce que non seulement ils ont payé cette carte, mais en plus ils doivent payer l'hôtel, le taxi ou l'essence.
Ca leur coute cher aux usagers qui n'y sont pour rien votre petit tapement de pied.

Et parlons des répercussions de ce que vous assumez. 10 000 tonnes de pollution en plus par jour de grève, des dégâts et des retards à payer pour la sncf et la ratp (j'espère que ce sont les incendiaires qui paieront de leur poche, croyez moi, ils ont mis le feu à un bien plublic, c'est encore nous qui allons payer...), donc encore des conséquences pour nous, pauvres petits scimards de la France d'en bas (en tout cas plus bas que vous, à 2600 euros arrgghh!).

En espérant que l'état ne vous lache rien et bien au contraire (et j'assume, je suis dsl pour les autres cheminots qui n'ont pas fait grève, pour pouvoir maintenir un tout petit peu de service, même si ma ligne est totalement fermée...), je vous souhaite une bonne journée.

Écrit par : séboux | 22/11/2007

Et ma femme étudie encore, on est à 2 sur ce salaire dans un studio de 30m2, je ne la verrai ni à Noel ni au nouvel an parce que vos petits périodiques sont plus importants que ma vie familiale, on ne peut jamais avoir nos vacances en même temps parce que dans l'impression ça ne marche pas pareil.

Dis, tu viens faire grève pour être solidaire avec moi? Tu me fais un don pour que je survive? Tu gagnes deux fois plus que moi, tu peux bien faire un effort et bousculer ton petit train-train pour aider des gens qui travaillent ?

Écrit par : séboux | 22/11/2007

Je viens d'arriver et je suis tout à fait d'accord avec Legrand Thomas. Je n'ai rien à ajouter...

Écrit par : dorenta | 22/11/2007

Je viens d'arriver et je suis tout à fait d'accord avec Legrand Thomas. Je n'ai rien à ajouter...

Écrit par : dorenta | 22/11/2007

Je viens d'arriver et je suis tout à fait d'accord avec Legrand Thomas. Je n'ai rien à ajouter...

Écrit par : dorenta | 22/11/2007

dsl pt pb de manip

Écrit par : dorenta | 22/11/2007

On en revient toujours au même point: les cheminots se croient les seuls à avoir des horaires décalés...et ne veulent pas participer à l'effort national, quitte à endetter leurs enfant et petits enfants à vie...quel égoîsme!

Avec une mentalité comme ça y'aura plus besoin de cotiser pour le système, car il va faire faillite: BRAVO!!!

Écrit par : Sidéré | 22/11/2007

Et bien oui, et bientôt on en arrivera aux fonds de pensions, à l'américaine. Finies les ptites retraites payés par l'état, ça sera chacun sa merde, chacun qui mettra de côté pour sa pomme, parce que certains n'auront pas voulu côtiser 2 ans et demi de plus.

Mais faut pas croire, si c'est pas là, ça sera ailleurs que l'état prendra ses sous. Et ca risque de faire encore plus mal sur le coin du nez. Et les gens qui disent qu'un jour ça sera 42ans, jusuqu'à 70 ans, ben peut être qu'on y arrivera, personne ne sait. Mais pour y arriver, il faut en passer par l'égalité, tout le monde à 40 ans, et après faire augmenter tout le monde.

Vous pensez vraiment que vous allez rester à 37 ans et demi pour toujours? Vous croyez même que les 35h vont rester alors que même les socialistes avouent c'est c'ets un rattage complet, qui coute, lui aussi et autant que vous, très cher à l'état? Mais quelle naïveté.

Et bien l'état c'est nous aussi, et nous on dit non. Yen a marre de vos ptit caprices, avant même que les négociations aient été entamées. Vous vous rendez compte que la table ronde a eu lieu après 1 semaine de grève? Vous n'etes que des incapables. Si vous aviez vraiment voulu que ca s'arrange (ou au moins que ca passe mieux), vous auriez d'abord négocié, et après vous auriez utilisé la force. C'est comme ca que ca marche dans une société intelligente, ou ne serait ce que démocratique.
Maintenant, vous avez l'état et la votre pays à dos. Parce que là, ça ne fait que refléter votre situation d'enfant pourri gâté.

Écrit par : dorenta | 22/11/2007

Bravo pour cette lettre ouverte. Oui bien sùr c'est la galère pour les usagers. Mais comment faire autrement pour qu'on vous entende. C'est un droit que vous avez et je trouve cela injuste qu'on s'en preine à vous pour cela. Moi même je doit me lever 1h30 plus tôt tous les matin pour aller au travail et je rentre 2heures plus tard. Mais bon.. Les gens se plaignent mais ils ne font rien pour faire changer les choses. Battez vous pour nous tous... Et vous Madames et Messieurs les raleurs au lieu de vous plaindre de ce que vous subissez suite aux grève, pourquoi ne pas plutôt réagir fasse à ce que le gouvernement vous fait subir. Vous devez toujours donner plus, travailler plus pour gagner rien dutout, payé plus sans gagner plus... Et s'il vous plait joyeux moutons dociles, arrêtez de croire tout ce qu'on vous dit dans les médias et réfléchissez un peu. Cette grève n'est pas la faute des grèvistes mais plutôt d'un gouvernement qui au lieu de déplacer l'argent qu'il a là où il y a des besoins, préfère toujours nous demander à nous de faire toujours et encore des efforts.

Écrit par : Noémie | 22/11/2007

Moi je dit VIVE LA LIGNE 14
et lorsque l'automatisation sera GENERALISEE, vous n'aurez plus ce boulot si ingras a vos yeux et faudra plus se plaindre....

Écrit par : superlolo | 22/11/2007

Monsieur le cheminot

Vous etes vraiment honteux. Vous ne meritez probablement même pas le titre de "Monsieur"
J'espere sincerement que vous serez rapidement remplacé par les machines, telles que la ligne 14.
c'est la preuve qu'on a pas besoin de vous.

Vous vous plaignez de gagner "que" 2600€ par mois, mais oubliez de preciser que vous travailler a peine 5h par jour. Certaines personnes ayant un niveau bac+5 ne beneficient meme pas du meme salaire que le votre.

Sachez que les gens que vous transportez quotidiennement ont pour la plupart d'entre eux un salaire bien moindre que le votre.

Et ils travaillent beaucoup plus que vous.

Et ils doivent cotiser plus, et plus longtemps que vous.
Et ils un travail bien plus difficile et plus contraignant que le votre.

Est ce que les gardiens de nuit, les taxis, meme les infirmieres, et de nombreuses personnes, qui touchent le smic se plaignent autant que vous ?

Veuillez SVP justifier les 280€ que tout ces gens payent a l'année. 280€ ce n'est pas rien pour eux. Probablement pour vous oui.

Sans compter les impots qui sont réalloués pour vos retraites.

Pensez à vos homologues tcheques, hongrois, et ukrainien, dont les trains et gare sont plus propre que ceux de la ratp (qui pourraient l'etre si vous faisiez moins greve pour vos privileges), qui ne touche a peine 100e mensuel, pour des conditions de travail qui n'ont rien à voir avec les votre

OUI vous etes des PRIVILEGIES. Vous, qui pensez militer pour des valeurs sociales "justes", vous representez en quelque sorte la PLUS BELLE INJUSTICE DU PAYS.

Pensez vous aux millions de chomeurs (la france a un taux de chomage les plus elevés d'europe) et meme de travailleurs qui aimeraient avoir votre place.

le droit de greve devrait etre interdit, et rien pour avoir ecrit un tel poste, vous resumez parfaitement le nombrilisme dont vous faite preuve avec vos methodes hitleriennes et fascistes.

pour ma part, je n'ai clairement pas envie d'ASSUMER vos greves.

Écrit par : Yoda | 22/11/2007

Tout bonnement hallucinant.

Mais dans quelle réalité socio-économique vivent les syndicalistes ?

La durée de vie augmente, la population de retraités aussi et votre solution c'est de continuer dans le même système économique ? Mais c'est une aberration, c'est voué a l'echec, rien d'autre, et j'ai pas envie de voir le pays s'enfoncer encore davantage dans la dette, parce qu'une bande d'utopistes croient sauver le monde en faisant greve.

Contrairement a 95 l'opinion ne se raliera jamais a 75% a votre cause. La raison est simple, le privé passera a 42 ans de cotise comme le public (qu'il le veuille ou non), seulement le privé, tu fais la grève, tu peux aller te chercher un autre taf. Vous dites rechercher l'egalité mais vous voulez conserver VOS privileges, arretez de la jouer grand seigneurs a dire que c'est aussi pour le privé si vous obtenez le maintien de vos regimes spéciaux (qui ne sont plus mérités, vous chargez plus le charbon pour avancer il me semble ?) vous cesserez (d'emme...) la greve.

Je suis étudiant, j'ai deja raté 1 semaine et demie de cours, dans 1 semaine j'ai un oral, et dans 2, j'ai des exams, autant dire que grace a vous je suis bon pour aller aux rattrapages de juin.

Le service minimum c'est pas pour les chiens, la ligne B est pas "fortement preturbée", elle est fermee, donc arretez de dire que vous ne prenez personne en otage, me laisser libre c'est m'emepecher d'aller en cours ?

Personnellement mon avenir c'est pas conducteur de Metro/RER/Bus, j'ai besoin d'aller en cours, j'ai besoin de passer mes exams, parce qu'il n'y a pas que le présent, y'a l'avenir aussi, et pas seulement le votre (si si j'vous jure).

Si je rate mon année a cause de vos caprices, c'est la RATP qui va payer mes frais d'inscription ?

Écrit par : Miguel | 22/11/2007

Abruti. Toujours à vous plaindre à nous faire subir vos pauvres revendications. Tous les ans en octobre novembre vous nous faites chier. Vous abusez de votre droit de grève. En outre à 2600 € par mois vous êtes bien loin d'être à plaindre ! Si vous croyez être seuls à galérer dans la vie... Effectivement nous n'avons plus qu'à espérer la généralisation de la ligne 14 à Paris. Malheureusement, les lignes de banlieue, noyautées par ces gauchos de Sud Rail, c'est peine perdue...

Vous dites "Le progrès ne vaut... Où est-il ce progrès, aujourd'hui où l'Homme de ce siècle a enfermé sa liberté dans une télé et un portable?"
Pour l'instant notre liberté est enfermée dans vos wagons de merde pendant que vous êtes devant votre télé.

Écrit par : idem | 22/11/2007

Je fais partie des personnes qui habite une ville dont la station de RER est fermée depuis 8 jours. Du coup obligée de prendre un scooter (heureusement que j'ai encore cette solution...) pour descendre quotidiennement à Paris. On voit chaque jours se dégrader la circulation, les automobilistes sont excédés et prennent de plus en plus de risques pour gagner 20 cm sur la route avec pour nous, les 2 roues, une situation parfois critique.

J'ai du mal à m'attendrir sur l'article du Cheminot qui Assume... c'est bien de regarder le MEDEF (ce n'est pas forcément un exemple....) regardez aussi de temps en temps à côté et derrière vous.

ON VOUS ENTEND TOUJOURS VOUS PLAINDRE DE CE QUE VOUS N'AVEZ PAS ET JAMAIS VOUS RÉJOUIR DE CE QUE VOUS AVEZ !!!

Sur ce, la polémique serait vaine... Combien de cheminots ont encore la "PRIME DE CHARBON" ? Cela fait combien d'années que les locomotives ne fonctionnent plus au Charbon ?????

On ne vous force pas à rester à la SNCF ou à la RATP, vous y êtes entrés car il y avait certainement des avantages, peut être certains ne peuvent-ils pas faire autre chose ? Mais la porte était ouverte quand vous y êtes entrés, elle l'est aussi pour vous barrer....

Que penser des Pompiers (Paris et Marseille), Militaires, Gendarmes, qui n'ont pas le droit de grêve et qui n'ont pas toujours des conditions de travail facile avec beaucoup plus de risques que certains agents de la RATP et SNCF. J'ai une optique différente face aux agents travaillant sur les voies car leurs conditions ne doivent pas toujours être agréable, mais ceux-ci ne semblent pas être les plus vindicatifs.

Quoi qu'il en soit, nous subissons d'être pris en otage par une minorité de "privilégiés" et il serait temps que cela cesse, car sans compter les accidents parfois grâves survenus à des piétons ou cyclistes, peut habituer à ces moyens de locomotions, nous allons finir par voir des gens "s'entretuer" pour une place de perdue sur un quai de gare ou sur un trottoir à un arrêt de bus. J'ai encore assisté ce matin à une empoignade entre 2 citoyens (pas trop citoyens pour le coup) sur un trottoir à Saint Lazare !!!

Je vais terminer ma journée de travail et vais reprendre courageusement mon scooter ce soir pour retourner dans ma banlieue en espérant qu'il ne m'arrive rien encore ce soir...

Écrit par : Anne 78 | 22/11/2007

Anne 78

on te force pas a prendre le train petasse.

Écrit par : Perine | 22/11/2007

note à tous et à toutes pour certains qui ne comprennent rien : sachez que le privé ne cotise pas pour la sncf mais que les cheminots cotisent pour leur propre retraite mais aussi 12 % de plus que le privé tenons à rappeler 4 % ah oui les nantis!!!! de plus les cheminots cotisent egalement pour les artisans , les mineurs (certes moins nombreux de nos jours) les agriculteurs.... qui fais gagner quoi franchement.Il faut rappeler qu'a la sncf les agents ne gagnent pas tous 2600 euros mais que celui lui çi le merite car son metier n'est pas facile pourquoi la securité des voyageurs , des referenciels à connaitre sur le bout des doigts , reglementation etc...
autant dire une femme de menage ou une animatrice n'a certainement pas un BAC+5,donc effectivement elle ne pourra surement pas gagner 2600euros!!!!!!!!!
En tout cas je pense que l'on peut remercier la SNCF de nous emmener de paris à marseille en 3H00,7jours sur 7 et 24h sur 24.
Sinon on peut aussi esperer qu'elle soit privatisee, ce qui augmenterai les prix de 25% environ, (a vous de voir).
Une derniere chose pour les personnes qui doutent que ce soit un cheminot qui a ecrit ces quelques mots...devinez quel est son niveau d'étude??????
a eux de nous faire preferer le train,et merci de nous emmener ou on veut!!!!!!!
Allez tous ensemble (MERCI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

Je pense que si c'etait nous qui avions ce régime,on se batterai aussi pour le garder, AVOUEZ!!!!!!!!!!!

Écrit par : usagerdu75 | 22/11/2007

Petite info :

la prime de charbon est d'environ 2euros.
On va passer un super noel avec ca!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
mdr

C'est genial la télé hein!!
Demain il vous dise que votre ville est sous l'eau vous sortirez de chez vous avec une tenue de plongée???????


Gros bisous a tous ces usagers PRIS EN OTAGE!
mdr

Écrit par : arnaud | 22/11/2007

Vive le service public
vive la sncf
et vive moi!!!!!!!!!

Écrit par : melbrun | 22/11/2007

Commentaire à "Message d'un cheminot : J'assume"

Je respecte votre pensée tout autant que celle de ceux qui ne pensent pas comme vous.

Encore faut-il dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Je m'explique :
- pour les cotisations retraites le cheminot paye seulement 7,9%, car c'est la SNCF qui abonde le complément "agent" dans ses charges patronales. Or il faut quand même savoir que c'est l'usager-contribuable qui pâye cette contrepartie dans le prix de son billet, dans ses impôts qui remboursent à la SNCF 100% du déficit des trains régionaux TER, et subventionne la construction de voies TGV, l'entretien et la rénovation des gares régionales TER.

- dans leurs revendications les cheminots pleurent sur les méfaits de cette réforme de leur régime spécial qui leur ferait perdre la valeur de 1 à 2 mois de pension par an. La vérité est donnée par la CGT dans son intervention d'ouverture des négociations où elle précise cette perte à 6,2% seulement pour un agent partant à 55 ans comme prévu. Ce qui n'apparaît pas excessif par rapport au PRIVE nettement plus pénalisé sans faculté de départ à 55 ans.

Que les cheminots ayent des revendications est tout-à-fait légitime et respectable à la condition qu'ils continuent à assurer leur mission de service public qui justifie leur emploi. Il apparait "hors la loi" et abusif de bloquer l'économie du pays pour imposer à un gouvernement des revendications privilégiées pour une minorité de salariés parmi les mieux rémunérés de France.

Écrit par : Lolo | 22/11/2007

usagerdu75 : pour info, une animatrice peut bien avoir bac+ 5 c'est mon cas et vu que je galère pour trouver du boulot je prend ce qu'il y a. et j'en ai vu bcp des gens diplomés en galère et qui accepte d'être sous payés. ça me gonfle les gens qui pensent que ceux qui sont en bas de l'echelle n'ont pas de diplome et ne sont pas intelligents. alors renseigne toi au lieu de dire des conneries.

Écrit par : inepties | 22/11/2007

allo allo la Terre ici Neptune !!!!! Beaucoup de choses me choquent dans vos propos et je suis remonte comme une pendule : vous voulez automatiser les lignes de metro/sncf mais ca y est c est fait (l14, tram d orly) mais il faut s attendre a ce que ca touche tout le service public : poste (c est vous qui irez au depot pour votre courrier), hopital (1 hopital tous les 100 km), edf (faites vous meme votre energie), ramassage d ordures (vous irez jeter vos poubelles a la decharge), etc .... elle est belle votre vie future ? Les insultes que vous lancez sont vraiment a l image que je me fais de vous (et elle n est vraiment pas belle) . encore deux choses : pourquoi ne postulez vous pas pour integrer cet el dorado car la fonction publique a tous les corps de metier represente ? et etes vous pret a perdre un avantage que vous aviez lors de la signature de votre contrat de travail sans aucune discussion ? si oui je comprend mieux .....

Écrit par : herve | 22/11/2007

BRAVO
MA-GNI-FIQUE

Ben moi je vous respecte pas, vous les cheminots, vous faites des caprices pour rien, alors que nous dans le privé on gagne moins et on est même pas d'avoir une retraite à cause de vos régimes spéciaux !
Faudrait que vous vous rendiez compte que vous etes des chanceux !

Écrit par : Karine | 22/11/2007

Dette RFF = 27,6 milliards d’euros pour financer des investissements faits au nom de l’État et de la collectivité nationale pour construire les nouvelles lignes à grande vitesse:
Et non pas à cause des salaires ou des retraites des employés, mais à cause de tous les usagers qui veulent aller plus vite au boulot!!!
Rappelons au passage la dette Titanesque de notre pays 1000 MILLIARDS €
et oui!
C'est quand même pas la faute de la SNCF
Ne vous trompez pas de combats/ de coupable
Essayions de regardez un chouilla plus loin que le bout de notre nez.....
Je sais bien que le propre de l'homme est de se trouver un coupable mais bon franchement, les cheminots???
A lire certains commentaires j'ai franchement l'impression que beaucoup de personnes ont raté leur vocations...
visiblement "cheminot" c'est le métier de l'année........
Le problème est qu'être cheminot ne se résume pas à être
Conducteur de TGV...
Et pourtant, je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas certain que si on vous laissait le choix vous accepteriez de travailler à la SNCF
Les vrais coupables ne seraient-ils pas ceux qui, justement, vous mènent par le bout du nez???
les retraités vivent plus vieux, et les actifs moins nombreux mais c'est oublier qu'un actif produit bien plus de richesse qu'en 1945 , ne pas oublier non plus que les machines ne payent pas de cotisations sociales, avec de la bonne volonté on peut trouver des solutions pour que TOUS LES RETRAITÉS puissent avoir une retraite décente et en profiter plus longtemps
Y en à vraiment mare que les très RICHES NANTIS (genre Bolloré) se frotte les mains en voyant les salariés se jalouser au lieu de s'unir pour se défendre leurs intérêts
signé : un cheminot qui aurait mieux fait de faire de la politique !!!!

Écrit par : mamail02 | 22/11/2007

Bonjour,

C'est bien beau d'assumer mais encore faut dire toute la vérité. Je travaille dans une compagnie d'assurance retraite et disposant des statistiques je suis assez bien placé pour vous dire que oui certes votre patron paye des cotisations supérieurs aux patrons du privé mais que hélas vous salariés du public payés des cotisations bien inférieurs aux salariés du privés...et qu'au total votre régime est largement déficitaire, encore plus que celui du privé aussi...et qui c'est qui rembourse la différence : les cotisations des salriés du privé!!! J'exige un GRAND MERCI

Si on ajoute fait que dans le privé aussi on a des horaires difficiles mais que nous on a pas forcément tous les jours de récupe dont vous disposez....alors franchement Mr le Conducteur de train, arrétez vite de vous plaindre!!! C'est juste que vous travaillez dans un environnement tellement archaîque, ou vous ressasser toujours les mêmes débilités...que vous vous rendez même pas compte des écarts avec le monde réel. Une retraite calculé sur le dernier salaire....c'est un avantage énorem comparé au privé! 9a vous le mettez pas en avant.

Donc Messieurs les égoïstes, continuez à nous prendre en otage (au passage nous on peut pas), restez dans votre monde utopique....puisque vous assumez! Mais vous restez des égoïstes!

Écrit par : La Mémé | 22/11/2007

La difference entre vous et nous, c'est que si l'on ne va pas bossé, ça ne vous gêne en rien!!! Si ce n'est que vous etes un peu payé par nos cotisations quand même! On devrait vous empêcher à notre tour d'aller travailler! on verrait si vous seriez si fier de la grêve à ce moment là!!! La grêve est un droit , mais empêcher des gens (qui n'ont rien a voir la dedans) d'aller travailler constitue plus pour moi une infraction! De plus, vu le nombre de grêves que vous faites chaques années, je suis heureux pour vous de voir que vous pouvez vous permettre de ne pas avoir de salaire sur une certaine période! Ce n'est pas le cas de tout le monde........... Peut être estimez vous que les grêves font parti de vos avantage. "Nous gagnons sufisemment notre vie pour pouvoir faire grêve tout en payant nos factures".
Pour info, quand je ne peux pas aller au travail, je ne gagne pas non plus d'argent (et cette situation ne me dérange pas tant qu'une tierce personne ne vient pas faire son revolutionnaire) et je vous avourai qu'avec vos caprices, je ne sais pas encore comment je vais faire à la fin du mois! Mais évidemment, ça ne vous concerne pas!!! Vos avantage avant tout ;-)

Travaillez un peu dans le privé, voir, créez votre entreprise, et battez vous chaques jours pour elle, ensuite on en reparlera!

Points positif (s'il en est), j'ai le temps de venir sur ce forum, puisque bloqué chez moi.... MERCI

Écrit par : Eric | 22/11/2007

Je comprends, j'ai des amis de mon age (j'ai 30 ans), qui viennent de rentrer à la RATP, un comme conducteur de Bus et un comme conducteur de métro. Ils sont tous les deux TRES heureux d'avoir trouvé ce travail, quand moi je galère encore dans le privé ! j'ai un autre ami qui est à la SNCF et qui travaille aussi à horaires décalés et il est content ! il a du travail ! et beaucoup d'avantages !
Faudrait pas oublier ça, les AVANTAGES ! Vous vous rendez pas compte de votre chance ! y'a des gens qui crèvent la faim et vous vous plaignez ???

Écrit par : Karine | 22/11/2007

A ceux qui répondent qu'on a qu'a pas prendre le train :
la réponse est un peu facile
N'oubliez pas que si on ne prenait pas le train, vous n'auriez pas de boulot !!!

et si un medecin vous disait : t'a qu'a pas être malade ?

bientôt, c'est pas une prime de charbon qu'il vous faudra, mais une prime de risque !! le risque de rencontrer des usagers qui vous diront ce qu'il pensent de vous en face !!

Écrit par : superlolo | 22/11/2007

Petite note à l'attention de ceux qui souhaiterait voir privatiser la SNCF: j'avoue le système anglais est vraiment tentant.... des trains roulant à 70km/h.... j'en rêve tous les jours!!!!! lol

Personnellement, j'ai fait le choix du privé, car si je n'aurai peut être pas un emploi à vie, j'ai la possibilité de voir mon salaire augmenter de manière bien plus considérable que ma mère (infirmière) ne l'a jamais vu en 30 ans de travail dans le public. C'est mon choix, ce sont les avantages du privé.

Les cheminots et autres fonctionnaires (infirmières, conducteurs de bus) ont fait le choix d'un travail qui permet peu d'évolutions, aussi bien en terme de travail que de salaire. Il ont fait ce choix car ils pensait que les avantages reçus en contrepartie de ce manque à gagner seraient intéressant pour eux : retraite plus tôt, et emploi garanti.
Hors, ce que veut le gouvernement aujourd'hui, c'est leur retirer leurs avantages sans proposer de contrepartie. La je ne suis pas d'accord. Car dans le cas présent, les fonctionnaire ont tout à y perdre et rien à y gagner.

Pour Thomas Legrand, qui ne mérite à mon avis pas le titre de Monsieur, tellement son esprit est étriqué et rabougri. Vous avez fait le choix d'avoir une vie aussi insipide et dénuée de sens. Très bien pour vous, mais ne venez pas nous proposer ce mode de vie totalement inhumain. Vous êtes très fier de nous dire que vous gagnez très bien votre vie et je trouve cela très bien pour vous. Mais personnellement, votre vie de merde (désolée pour la grossièreté, mais je ne trouve pas d'autre mot) je n'en voudrais jamais. Je préfère gagner moins que vous et avoir une vie social importante, une vie d'être humain.... ce que vous semblez avoir oublié d'être.....

Écrit par : abeille | 22/11/2007

Bonjour a tous et en particulier à Mr le cheminot

Votre récit est bien construit , fait plaisir à lire et change de nombreuses lettres ou articles mal rédigés.

Je gagne à peu près autant que vous, dans le privé, et je dois vous dire que je ne me fais pas de soucis sur ma retraite future car je la prépare de mon coté, sans rien attendre de l'état (Je ne crois pas en sa capacité de tenir ses promesses sur les retraites mais ce n'est que mon humble avis). Mais comment , les SMICards et autres petits revenus (voire "sans revenu") feront ils? Leur demander de payer pour votre retraite vous en conviendrez, est inacceptable.
En tant que libéral, je vous dirai que d'autres solutions sont possibles pour sortir de la crise du pouvoir d'achat et des retraites des moins bien lotis:
Je suis pour le salaire complet, qui responsabilise les gens et son corrélaire la possibilité de sortir de la Sécu ( pas la tuer! pour cela il suffit de continuer tel quel, ca arrivera un jour)... Oui c'est horrible d'écrire ca, pour un français non? Encore une fois , ce n'est que mon avis, mais suivez moi un instant:
Plus de sécu ne veut pas dire plus de recours face à la maladie,à la retraite, au chômage...
Car le salaire complet = brut + cotisation patronale = valeur de votre travail >> à ce que vous touchez.
Après, libre à vous de vous conduire en bon gestionnaire (assurance maladie, santé...ou pas).
Car qui mieux que vous , sait ce qui est bon pour vous? Moi? surement pas! L'état, bof, vous y croyez?

Je ne serai JAMAIS jaloux de votre réussite, mais je pourrai EVENTUELLEMENT vous aider en cas de besoin (les dons ca existe, et encore plus lorsque vous avez un salaire plus conséquent). La générosité se ferait plus volontiers.

Je ne saurai non plus vouloir "voler" les bénéfices d'une société avec laquelle je n'ai aucun lien , sous pretexte, que ca m'aiderait bien d'avoir plus de sous!! Je ne suis pas un parasite qui attend que les autres travaillent pour leur piquer le fruit de leur travail.

Comment sauver les retraites? la retraite pas capitalisation,par exmple, détestée car soi disant réservée aux riches , a été plebiscitée (les travailleurs chiliens , pas réputés pour être riche le Chili non?) ont par exemple fait ce choix il y a des années (1980)...ils se portent mieux merci pour eux...leurs retraites sont sauvées.

Je sais que je dois en choquer beaucoup, mais pour moi c'est une voie possible.

Enfin,après discussion avec un syndicaliste CGT, la semaine derniere, qui me vantait un retour en 1917, j'ai préféré lui donner un conseil: syndicats, vous n'etes pas inutiles, mais mal organisés! En suède, 80% de syndiqués, car les syndicats ont compris qu'il fallait mieux s'adapter à la mondialisation plutot que la combattre et ca marche plutot bien...
Je n'ai juste pas eu le temps de lui dire que leur image s'ameliorerait en France, s'ils ne recevaient pas d'argent public pour vivre.
Les syndicats ne doivent ils pas vivre de l'argent de leur adherents??

Merci de m'avoir lu

Cordialement

un salarie du privé

Écrit par : liberal_jav | 22/11/2007

En fait, c'est facile pour un cheminot de faire la grève pendant une semaine ou plus car l'entreprise lui offre la possibilité de régulariser ses absences en journées de congé ou de RTT.

D'autre part il est offert aux grévistes d'étaler les retenues sur de nombreux mois : n'est-ce pas encourager la grève ?

De plus, ceux qui se disent victimes des piquets de grève... ne sont généralement pas pénalisés : par exemple pendant la précédente grève de 1995 sur les retraites il suffisait dans de nombreux dépôts de faire une déclaration sur l'honneur qu'on n'était pas gréviste... pour conserver son salaire...

Écrit par : Lolo | 22/11/2007

3 personnes n’ont étaient appréhendées pas la police ferroviaire pour actes de vandalismes.
Et se ne sont pas des gens de la SNCF mais bien des gens du civile.TF1

Écrit par : Perine | 22/11/2007

Bonjour à tous,

Je passais par hasard ici et j’ai pris le temps de vous lire.
Que de réactions suite à ce courrier !!!
Les réponses vont du simple cheminot au Jeune Golden Boy !
Si vous preniez un peu de recul et regardez tout cela d’en haut, qu’y verriez vous ?
La splendeur humaine sous toutes ses formes. L’amour, la haine, la compassion etc.
Chacun a raison et tous le monde à tort. Chacun réagi avec sa propre vision et sa propre vie, chacun se sent plus concerné sur tel ou tel sujet que d’autres, et vous avez tous le sentiment d’avoir raison et d’être dans votre bon droit. Mais nous avons tous tort, car s’il devait y avoir une vérité elle serait certainement plus globale et la Vérité (si Vérité il y a) se situe toujours à la conjonction des deux extrêmes. Entre le cheminot qui se donne bonne conscience par le biais de courrier, et le jeune Loup se prenant pour un surhomme (il s’autorise même le droit de vie ou de mort sur ses congénères) il me semble que nous touchons l’essence même d’une peur ancestrale de l’homme, à savoir sa propre mort. Car en fait ces deux extrêmes sont morts, ils sont morts dans leurs illusions et leurs visions étriquées de la Vie. Entre celui qui lutte pour survivre à sa condition et à ses prétendus acquis et celui qui lutte pour exister, je crois simplement que notre société d’hier est train de mourir et cela ressemble à une chronique d’une mort annoncée.
Monsieur le cheminot, vous pensez vous battre pour une juste cause, mais est elle encore de notre temps ? Vous devez vivre dans l’instant présent, la Vie, l’Univers sont en mouvement, tout bouge, tout évolue, ne pas s’en rendre compte et assurément rester sur le bord du chemin. Essayez de vivre par vous-même et rêvez de propre vie et non sur celle des autres, faites l’effort de penser par vous-même, arrêtez de vous faire manipuler inconsciemment par ces chers partis politiques d’extrême gauche, croyez moi ils ne nous veulent pas que du bien, ils ne vivent que dans le passé, et veulent que nous faire revivre les grandes gloires du passé avec tout leurs cortèges de luttes des classes. Ils sont le symbole de l’avilissement humain.
Quand à vous Monsieur Legrand il serait souhaitable de vous consultiez un bon médecin, car votre misère intellectuelle sent mauvais, l’air nauséabond de la frustration, la frustration de ne pas être un grand homme, vous rêvez de dominer le monde, vous vous croyez fort car le labeur vous empêche de vous regarder en face et à réfléchir sur vous-même.
Je vous assure que nous pouvons exister autrement que par le vomissement de toutes nos frustrations ?
Messieurs les grands frustrés, cheminot et Golden Boy, imaginez ce qu’il restera de vous après votre mort ? Vous aurez perdu énormément de temps, comme moi maintenant, dans le simple de but de vous donner un sens à votre vie et vous n’aurez cessé de vous donner bonne conscience et surtout à semer derrière vous la discorde et le désordre. Prenez un peu de hauteur et arrêtez de vous regardez le nombril, allez de l’avant et battez vous pour des causes plus nobles que les vôtres.
La liberté de chacun s’arrête quand celle des autres est menacée.

Écrit par : Marc | 22/11/2007

Moi je n’ai pas de problème !! J’emploi du personnel et grève ou pas grève.
Si ils ne sons pas la a l’heure je les vires tous simplement et le lendemain j’en prend d’autres.
Il y en a plein les rues, fini la charité.

Écrit par : Marc | 22/11/2007

je n ajouterais qu une chose par rapport a cela , celui qui fache , bien sur , je suis enseignant depuis 22 ans (Professeur d Ecoles , cela fait bien) tres cher cheminot mon salaire est de 1800€ , faites le compte , mais je sais je sais et j anticipe car j ai deja eu echo du fait que nous enseignants n avions pas un travail "physique" , ni penible , et en plus avec 6 mois de conges par an , le probleme c est qu a ce jour on a du mal a trouver du personnel alors que les demandes d entrees a la SNCF sont en plein essort (n est il pas ??) trouvez l erreur !!?

Écrit par : jean-jean | 22/11/2007

Alors je résume les propos de ce cheminot qui a le mérite de savoir écrire correctement :

"Je vous emmerde et j'assume"

Ca confirme ce que je pense de vous quand je vous vois défiler : des beaufs égoïstes.

Que vous défendiez vos droits ca ne devrait pas être choquant, mais c'est marrant quand c'est les cheminots, le sentiment qui ressort c'est : "ces gens gueulent pour être payé plus, avoir plus de vacances, et en foutre le moins possible", belle mentalité car, ne vous trompez pas : d'autres payent pour votre faignantise.

Je peux me tromper, être de mauvaise foi, mais je pense que c'est quand même symptomatique d'une incapacité totale de la part des cheminots à prendre un peu de recul afin de se poser la question de la légitimité de leur action. (c'est lourdo et mal formulé, désolé pour ceux qui m'ont lu :-) )

Vous me faites penser aux deux paysans de la série Kaamelot, et encore...dans un des sketch l'un d'eux à un éclair d'intelligence pour se poser la question "Mais pourquoi qu'on gueule?"

Enfin, c'est assez amusant de voir que que notre cher président vous répond avec la même subtilité puisque son discours à lui peut se résumer ainsi :

"Je vous emmerde [les cheminots] et j'assume [ma réforme]"

Au fond, vous êtes faits pour vous entendre, vous avez le même langage.

Écrit par : tamere | 22/11/2007

tu te trompes d époque garçon, ton discours est pas mal mais dépassé!!!!!
nous sommes ds une société capitaliste, qu il serait temps d assumer, demain nous allons être mangé par les chinois et apres demain par les indiens alors ta mentalité ultrasociale tu peux la ranger ds l armoire!!
si la france ne veut pas devenir un pays sous developpé ds 10 ans il faut être competitif avec le reste de la planète.
Il va donc falloir vous assoir un peu sur vos avantages!!!! qui me paraissent même apres ton discours, scandaleux!! et commencer a penser comme une entité, c est a dire tt un pays et pas chacun pour sa gueule!! il faut arreter de penser dans le passé et penser a l avenir de nos enfants et petits enfants!!
il est temps d evoluer et de changer vos petites mentalités etriquées rapidement!!!!

Écrit par : audrey | 22/11/2007

Depuis quand la SNCF est bénéfiaciaire?

Depuis que l'Etat a séparé le rail du transport et uniquement parce que l'Etat prend en charge le déficit du Rail

Écrit par : Délirium | 22/11/2007

Bonsoir Délirium,

Je confirme ton post : la régionalisation du trafic régional TER a permis à la SNCF d'abord d'approcher l'équilibre puis de réaliser des bénéfices grâce notamment aux concours financiers des Conseils régionaux qui supportent totalement les coûts, contribuent au financement des nouveaux automteurs et à leur entretien, investissent dans la rénovation des gares TER, remboursent à la SNCF les redevances payées à RFF pour la circulation des trains...

La création de RFF -à charge du contribuable- a permis aussi de soulager la dette de la SNCF et, en contrepartie de la taxe perçue pour l'utilisation des voies, de reverser à la SNCF une contribution nettement plus élevée pour... l'entretien de ces mêmes voies.
(Source : livre d'un journaliste de La Vie du Rail : SNCF-la machine infernale)

Écrit par : Choléra | 22/11/2007

TABLE RONDE RETRAITES
DU 21 NOVEMBRE 2007






1/ AMELIORATION DE LA PRISE EN COMPTE DE L’ANCIENNETE

L’entreprise mettra en place de façon progressive, pour le personnel à service continu, à compter du 1er juillet 2008, un dixième échelon, correspondant à une majoration de 2,5%.
La condition d’accès au bénéfice de cet échelon sera de
- 8 années d’ancienneté sur le 9ème échelon au 1/07/2008,
- 7 années d’ancienneté sur le 9ème échelon au 1/07/2009,
- 6 années d’ancienneté sur le 9ème échelon au 1/07/2010,
- 5 années d’ancienneté sur le 9ème échelon au 1/07/2011.

Cette mesure sera appliquée de façon identique aux autres catégories de personnel (agents de conduite, gardes barrières).

Elle sera appliquée avec effet rétroactif au 1er janvier 2008.



2/ ELARGISSEMENT DE LA PRIME DE FIN D’ANNEE A LA PRIME DE TRAVAIL

L’entreprise confirme son accord pour élargir, sur 3 ans, l’assiette de la prime de fin d’année à la prime de travail, dans la limite de la valeur moyenne théorique du code prime 1 et 2.

Cette orientation sera mise au point dans le cadre des négociations salariales 2008, au cours d’une première réunion de négociation qui se tiendra en février 2008.




3/ AMELIORATION DES PENSIONS : PRISE EN COMPTE DE LA GRATIFICATION D’EXPLOITATION ET DE VACANCES POUR LE CALCUL DES PENSIONS

L’entreprise proposera les principes et modalités d’un calcul de retraite prenant en compte les éléments actuellement non liquidables communs à tous les cheminots (par exemple, gratifications de vacances ou d’exploitation), dans un cadre à définir.


4/ PENSIONS DE REVERSION

Les pensions de réversion correspondant à la réversion de minimum de pension seront portées de 50 à 54 % du minimum de pension en 3 ans, à compter du 1er juillet 2008.

La Direction de la SNCF propose à la Caisse et au Gouvernement la majoration des pensions de réversion concernées en trois étapes :
1er juillet 2008 : passage à 51,3%
1er juillet 2009 : passage à 52,7%
1er juillet 2010 : passage à 54%

Cette mesure, qui constitue une première étape, bénéficiera, dans l’immédiat, à 40 000 conjointes de cheminots décédés.



5/ PRISE EN COMPTE DE LA PENIBILITE ET DES SPECIFICITES METIERS

L’entreprise s’engage, dans le cadre des négociations à venir, à une meilleure prise en compte des pénibilités au sein de l’entreprise à travers différents dispositifs comme
- l’accès au temps partiel choisi ou à la cessation progressive d’activité avec prise en charge par l’entreprise, sur la base d’un temps plein, des cotisations vieillesse, dans des conditions à définir lors des tables rondes,
- une prise en compte particulière pour le calcul du complément de retraites des indemnités de sujétion spécifiquement liées à des pénibilités professionnelles (indemnités de nuit, de dimanches et fêtes, d’astreinte, de travail en tunnel),
- par la majoration des compensations pour travail de nuit ou en 3x8, avec possibilité de valoriser ces compensations dans un compte épargne temps avec abondement de l’entreprise,
- Par des mesures spécifiques propres aux personnels d’accompagnement des trains ou aux agents de conduite en fin de carrière.
- Par la mise en place dans l’entreprise d’un observatoire des conditions de vie au travail et de la pénibilité des métiers.



6/ OUVERTURE DU CHANTIER D’EVOLUTION DE LA GRILLE SALARIALE AVANT LA FIN DU 2ème TRIMESTRE 2008.

Écrit par : hi hi | 22/11/2007

et preavis de greve pour le 20 decembre ,et vive les vacances bande de cons

Écrit par : hi hi | 22/11/2007

Analyse de la situation de Fret SNCF

Constat et propositions de la CFDT




LE CONSTAT :


L’activité Fret SNCF enregistre un résultat déficitaire structurel depuis plusieurs années. Après avoir considéré que celui-ci provenait essentiellement d’une organisation « inadaptée » de la production et de conditions de vente à perte de certains trafics (Plan Véron), on fait aujourd’hui le constat que ce déficit est toujours sensiblement de même niveau et l’on pointe désormais le wagon isolé comme en étant responsable (Plan Marembaud).

Ces affirmations successives se fondent sur une analyse de gestion à partir des outils de comptabilité analytique du Fret et notamment de l’application Norma.
Nous sommes en droit de nous interroger sur la pertinence et la fiabilité de ces outils et c’est en cela que nous demandons à ce qu’ils soient expertisés.

Les conséquences des orientations prises :

La décision d’abandonner le wagon isolé sur une bonne partie du territoire (notamment sur la moitié Ouest) provoque de lourdes conséquences de plusieurs ordres :

- industriel : la structure des trafics n’est pas bipolarisée autour de deux territoires que seraient l’Ouest et l’Est de la France. Ainsi l’abandon du wagon isolé sur l’Ouest a-t-il des conséquences sur les trafics O/D de l’Est et doit donc être apprécié sur l’ensemble des effets produits.

- commercial et économique : le démembrement de la structuration des trafics provoque bien entendu des effets collatéraux, que ce soit en terme de volume d’activités et/ou de perte de confiance des chargeurs et acteurs économiques. Il est irresponsable d’entendre un membre du Directoire de la Branche Fret dire aux équipes dirigeantes : « il faut avoir le courage de dire merde au client ».

- humain : la déstabilisation permanente des organisations et des équipes provoque une perte de compétences très préjudiciable dans la période. Le doute s’est installé dans l’état d’esprit des équipes et l’inquiétude est particulièrement forte parmi l’encadrement face à la « violence » des annonces.

LES PROPOSITIONS :


La CFDT propose de sortir des programmes précédents de réduction de l’outil industriel et de rationalisation des plans de transport qui ont conduit au déclin de l’Activité Fret SNCF en sacrifiant l’emploi et les compétences des Cheminots.
Nous avons ainsi perdu 8 GTK et 7000 emplois depuis 2003. Pour nous, il est impensable de continuer une politique qui laisse la place à la concurrence en filtrant les trafics et en ne conservant que les seuls flux dits rentables. C’est la poursuite de la réduction des infrastructures, des matériels, et des emplois pour atteindre l’équilibre financier au prix d’une masse minimale transportée, aujourd’hui d’environ 40 GTK.

Pour la CFDT, il faut au contraire revenir à une politique de volume ambitieuse qui permette aussi d’atteindre l’équilibre des comptes, mais en transportant plus de 60 GTK. Ce chiffre est réaliste si l’on répond à la volonté gouvernementale d’augmenter de 25 % la part de marché du Fret ferroviaire. Le Grenelle de l’environnement a d’ailleurs confirmé cet objectif de rééquilibrage entre les modes.
Les propositions CFDT s’inscrivent dans la volonté politique et citoyenne de développement durable. Elles répondent à l’intérêt général et économique de la Nation.

C’est en effet dans le maillage fin du territoire, dans sa compétence, sa capacité industrielle, le savoir-faire de ses femmes et de ses hommes que la SNCF puise ses atouts face à la concurrence. C’est dans le développement du lotissement – avenir du transport fret national et européen – sur l’ensemble du territoire, en traitant tous les transports que nous pérenniserons l’activité Fret SNCF.
Nous préconisons d’établir un schéma unique de transport Fret SNCF basé sur l’acheminement des lots – 1 Train Entier est un lot. Ce schéma s’articulerait autour de zones de proximité, d’installations terminales embranchées (I.T.E.), de plates-formes de massification, de triages (ou « hubs ») nationaux et internationaux. Les lots, en fonction de leur taille, ne transitant pas obligatoirement par les triages. Il faut dans ce contexte affiner la demande des clients « trains entiers » qui souhaiteraient diversifier leurs approvisionnements en les fractionnant en lots plutôt que de recevoir systématiquement des trains entiers.
Il existe par ailleurs, pour acheminer les wagons isolés, de réelles capacités non utilisées sur des trains entiers ou complets n’atteignant pas leur limite de charge. Nous proposons de créer des trains mixtes en adaptant les systèmes d’information en conséquence.

Le développement des synergies industrielles entre les différentes composantes de la Branche s’impose, y compris avec GEODIS. Cela devrait permettre d’élargir notre offre de savoir faire en matière d’organisation de transport et de logistique, ce qui correspond à une vraie attente des clients.

L’accès au trafic portuaire est déterminant pour le développement de Fret SNCF. Il est donc indispensable de se positionner sur ce secteur en recherchant avec les gestionnaires des ports des organisations novatrices, pourquoi pas sur le modèle des opérateurs ferroviaires de proximité.
Là aussi sur cet enjeu, l’appui que représente un opérateur de manutention ferroviaire comme SEALOGIS, filiale du Groupe SNCF, est réellement à valoriser.




Sur les dessertes terminales, il est indispensable qu'une stratégie de groupe SNCF soit mise en œuvre pour répondre aux attentes des chargeurs et des régions qui souhaitent s'impliquer dans le développement du fret ferroviaire.
La SNCF doit être partie prenante dans les opérateurs ferroviaires de proximité, que ce soit sous la forme d’organisations spécifiques SNCF ou de partenariats avec des opérateurs hors SNCF. L’essentiel est que ces futures structures soient des apporteurs de trafics pour la SNCF.
Sur la région Centre, la future mise en œuvre d'un opérateur de proximité peut être une réponse. Les Autorités Organisatrices se proposent de financer les Opérateurs Ferroviaires de Proximité, en mettant en concurrence ces différents opérateurs, mais il faut pour cela que les règles soient les mêmes pour tous.
En cela, la négociation sur la Convention Collective Nationale ferroviaire doit être terminée pour permettre une saine concurrence entre les opérateurs.

Concernant le développement de l’activité sur le marché européen, la CFDT tient à rappeler qu’elle privilégie toujours la coopération entre opérateurs historiques, garante d’un haut niveau de condition sociale des salariés du rail.
La CFDT préconise l’intensification du programme d’interopérabilité des différents systèmes ferroviaires européens, le maintien d’infrastructures performantes, la définition d’un schéma de transport fret SNCF européen, le développement du transport combiné - avec une augmentation des aides - et de l’intermodalité dans un système où chaque mode de transport est utilisé selon sa pertinence.

La CFDT tient à rappeler son attachement au statut et à la réglementation du travail des Cheminots SNCF. Ces deux éléments sont la garantie d’une organisation performante, d’un niveau d’emploi qui permet une diversité pertinente et éprouvée des métiers de la sécurité ferroviaire, d’un niveau de formation élevé des agents. Le statut des cheminots SNCF concourt au maintien d’un très haut niveau de sécurité des circulations ferroviaires.
Des évènements viennent quelquefois nous rappeler combien le système de sécurité est fragile. La CFDT ne veut qu’il soit davantage fragilisé par une vision purement économique et financière, occultant le social. L’entreprise ne doit pas s’enfermer dans une politique des transports ferroviaires basée sur la seule concurrence.

La CFDT réaffirme la nécessité d’investir le Fret ferroviaire et en particulier Fret SNCF d’une mission de service public dans le cadre de l’aménagement du territoire, afin de garantir des services de proximité dans les zones peu denses, et d’assurer le transport des matières dangereuses.
Un financement public doit permettre d'entretenir les infrastructures sur l'ensemble du territoire. Abandonner le wagon isolé partout où le nombre de wagons transportés est faible ne répond pas à cette mission. FRET SNCF doit utiliser toutes les ressources du groupe SNCF pour réaliser ces missions.

Enfin, la CFDT n’ignore pas la menace que représente la concurrence pour l’activité fret ferroviaire de la SNCF. Aussi, sans remettre en cause la réglementation actuelle du travail issue de l’accord 35 heures que la CFDT et l’Entreprise ont signé, la CFDT examinera les conclusions du retour d’expérience mené par l’Entreprise sur l’application de cet accord.


oOo

Écrit par : hi hi | 22/11/2007

et preavis de greve pour le 20 decembre ,et vive les vacances bande de cons
et preavis de greve pour le 20 decembre ,et vive les vacances bande de cons
et preavis de greve pour le 20 decembre ,et vive les vacances bande de cons
et preavis de greve pour le 20 decembre ,et vive les vacances bande de cons

Écrit par : hi hi | 22/11/2007

Bonjour hi hi,

Tu écris aussi bien que l'auteur de "Message d'un cheminot j'assume"
En plus, par rapport à lui, tu as une grande qualité, assez rare dans la profession : la précision dans la synthèse !
Les usagers apprécieront ta franchise et ta redoutable sincérité!
Nicolas sans aucun doute aussi ...

Écrit par : Blanche neige | 22/11/2007

Bonsoir,

Pff quel débat... J’ai lu pas mal de vos réactions de notre cheminot littéraire en herbe. Je dois dire que je reste sur mes positions. Je comprends parfaitement que ces personnes défendent leurs droits si ils en ont la possibilité, c’est vrai quoi perdre des avantages… Ce n’est pas possible. Vous dites qu’ils ont déjà plein d’avantage, je vais pas les re-re-re-reciter et que ce cheminot qui gagne 2600€, que c’est vachement bien, qu’il s’avait les inconvénients quand il a signé alors maintenant il ferme ça… Non mais rester poli ! Qu’est ce que sa peut bien vous faire, vous êtes jaloux ma parole ! (Ceci étant dit je trouve cette déclaration abusé, t’en fait beaucoup trop mon lapin, tu dépasse les bornes des limites)
Je suis désolé pour les personnes qui ont un travail difficile comme les femmes de ménages, les pompiers volontaires… Mais ce n’est pas en pénalisant d’autre qui ont eu plus de chance que vous que votre situation va s’améliorer.

Quand à vous messieurs les cheminot et autres grévistes, quand vous aurez compris que si avancer des arguments comme la dureté de votre travail, votre salaire, vos horaires... Vous allez énerver pas mal de gens, faut les comprendre aussi, ils triment et vous venez agiter vos 2600€ sous leurs nez avec des formules qui hérissent le poil « Désoler de bousculer vos petits vies bien huilés ». Bravo c’est comme ça qu’on recule.

Pour tout vous dire je suis étudiant en alternance, j’aime pas vraiment votre pollution, mais adore le mode vie de la capital, c’est pour cela que je vie en province. Pour aller en cours ou au taf je dois donc prendre les transports tous les jours. J’étais comme un fou la semaine dernière quand j’ai vu que ma gare était fermée ! J’ai pas de RTT, suis étudiant… J’ai perdu un journée de salaire (grr zut) puis deux, puis trois… Bon aujourd’hui je suis aller au boulot, mais pour tout vous dire je suis dans la merde, ben ouais, vous savez combien ça gagne un étudiant en alternance (niveau bac +4) ? Non , 61% du smic. J’ai comme vous tous un loyer à payer ainsi qu’un tas de factures, alors je vais bien lutter pour finir le mois, mais bon mon banquier est cool (pour le moment).

Alors comment faire pour qu’une action telle que celle-ci soit réellement efficace ?
Ne serais ce pas cette question qu’il faille se poser ?

Mesdames, Messieurs, soyez certain que vos chamailleries nous vous avancerons a rien tant que les bonnes questions ne seront pas posées par des personnes qui connaissent la problématique sur le bout des doigts.

Bonne soirée à tous je vais me faire à manger !

Écrit par : Pierre | 22/11/2007

@hi hi
Vas y en vacances. Vas bourrez bobone je pense que tu en as bien besoin. Après une dure grève le repos du guerrier c'est sacré.

Rdv le 20 décembre comme tu le dis, si les jeunes s'y mettent il pourront peut être mettre le feu à tous les trains comme cela plus de grèves et vous tous chomeurs et dugland premier règlera les deux problèmes d'un coup, ce coup-ci pas besoin de Karcher, juste quelques lance à incendie et tout le monde sera d'accord. Ah cela défoule de parler cheminot. Si, si, j'aime bien finalement.

Demain je serais ho ho

Écrit par : ha ha | 23/11/2007

C'est vrai qu'un préavis de grève pour les vacances de noel serait sympa.
En lisant tous ces commentaires,j'ai envie de vomir voyant toutes ces personnes bien contentes de prendre le train pour le boulot ou leurs vacances.
Ne crachez pas dans la soupe mrs dames....................................................................................
Pensez que si vous aviez un regime speciale qui vous permettez de profiter de votre famille a plein temps plus longtemps vous vouss batteriez pour le garder!
PAS VRAI!!!!!!!
Allez y amis cheminots!
Battez vous et emmerdez bien tous ces gens pour les fetes!

Écrit par : arnaud | 23/11/2007

Je trouve qu'il est trop simple de se retrancher derrière des proses, je n'accorde plus aucun crédit aux membres de la SNCF voire RATP et autres lorsque je m'entends dire que sous prétexte de verbaliser quelqu'un qui n'a pas eu le temps de poinconner son ticket la prime de celui qui a verbalisé sera plus importante en fin d'année. On dit qu'il n'y a pas de sot métiers, certes mais il existe de sottes gens et ce cheminot qui nous en écrit des tartines en fait partie.

C'est une honte ! A nous les usagers de faire la grève du ticket, à nous les usagers de nous rebeller. C'est indamissible d'avoir un tel monopole et une telle arrogance;

Votre réputation n'est plus à faire mais en tout état de cause elle ne s'arrange pas.

Il conviendrait pour les "analphabètes" que semblent être les travailleurs de la SNCF et autres de prendre un dictionnaire et de vérifier le mot SOLIDARITE

Écrit par : JOCELYNE | 23/11/2007

A Jocelyne,

Mon cousin, agent SNCF, me confirme que la vente d'un billet dans le train :
- au tarif de bord (montée dans un point d'arret sans personnel) octroie une prime de 2%
- au tarif "rose" de régularisation (voyageur sans billet, billet non composté etc.) octroie une prime de 10%

De plus les 1er résultats de la concertation vont déjà, sur le seul plan financier, au delà de leurs revendications en leur octroyant 6% de majoration de salaire de leur pension alors que la seule application du régime spécial de retraite ne faisait perdre que -6,2% aux agents partant en retraite comme avant à 50 ans pour les roulants et 55ans pour les autres.

En définitive en s'attaquant à ce régime spécial si maladroitement le gouvernement s'est mis dans une telle situation qu'il ne peut que privilégier plus encore cette corporation qu'elle ne l'était précédemment.

Le dindon de la farce c'est :
- le contribuable qui équilibrera avec ses deniers ce régime spécial hyper déficitaire
- les jeunes salariés qui vont être saignés à mort (comme en période de guerre) en cotisant de plus en pluspour le grand confort de leurs ainés avec, à l'horizon, voir s'éloigner progressivement l'échéance de leur propre retraite...
- tous les autres salariés du Privé qui ne peuvent bloquer l'économie du pays en faisant grève et pour lesquels le gouvernement n'hésiterait pas à envoyer des hordes de CRS pour leur taper dessus...

Les apparences seront sauves car Nicolas SARKOSY aura tenu sa promesse : afficher publiquement l'alignement fictif du régime spécial des cheminots sur le régime général !

Écrit par : Ernest | 23/11/2007

La france va ma mal quand on voit le nombre de brebis galeuses que vous etes tous à vous plaindre...
changez de mode de transport!!!!!!
Apres vous vous plaindrez d'autre chose.
Que dites vous aux profs quand ils font greve pour les salaire par exemple comme le 20/11/2007?
Alors que quand on connait leurs salaires en debut de carriere............
Ah si vous vous plaignez peut etre de devoir garder vos enfants...pfff
Ah l'ecole (la garderie des parents............)
Arretez un peu.
Ca devient usant!
Continuez a vous battre agents du service public!

Écrit par : arnaud | 23/11/2007

Continuez à vous battre pour vos acquis.
Défendez vos intêrets.
Mettre le feu aux train?
pff
Oui comme ca ils se plaindront encore de ne pas pouvoir aller au boulot!!
IDIOT!!!!
En tout cas je pense que Mr Sarkosy a autre chose a faire que de s occuper de la france vu qu'il est en chine une semaine.
Vive la france...

Écrit par : célaguerre | 23/11/2007

Entierement ok avec les commentaires de (arnaud).
C'est vrai que defendre ses avantages est un droit.
Bloquer la france "moins" soit.
Mais tous les moyens sont bons.
En tout cas c'est vrai qu'il faut y aller, le gouvernement lachera.
Faites le pour noel ca sera marrant!!!!!!!!!!
Bon courage à tous mrs dames du public

Écrit par : 1semaineenvelo | 23/11/2007

question :le premier train qui ne part pas demain est a qu'elle heure ?

reponce :ça depend ou vous comptez ne pas aller monsieur

Écrit par : lili | 23/11/2007

Les revendications des cheminots sont-elles vraiment justifiées ?

En allant sur le site internet de la SNCF on obtient un élément objectif de réponse :

Situation au 30 juin 2007:
-Nombre d'agents : 166.310 agents
-Masse salariale du semestre : 4.246 millions d'euros
-Salaire mensuel moyen par agent : 2.663,20 euros
- Pension moyenne d'un cheminot : 1.757,7 euros mensuels (taux moyen de 66% du dernier salaire perçu)

Que chacun en juge...

Écrit par : Noel | 23/11/2007

Préavis pourle 20 dec?

2 greves en trois mois... Tout va bien, on reste dans la moyenne de la SNCF, rien de bien dramatique, on finira même peutêtre par s'y habituer en attendant l'arrivée concrète de la concurrence.
Ces travailleurs ésclaves/exploités gagnent tout de même suffisemment pour ne pas avoir besoin plus que ça d'aller au boulot: les petits veinards! :-))
Personellement, faire sauter plus d'une semaine de boulot sur un mois, c'est du domaine de l'impossible mais ça, ça ne vous touche même pas, vos avantage avant tout... haaaaaa ils sont rigolos les gens parlant de démocratie, de pénibilité, etc, tout en paralisant la france dans un but strictement personnel!!!
Je leur souhaite de ne jamais se retrouver de l'autre côté et d'avoir à subir ce qu'ils nous font subir, parceque si déjà là ils se pleignent, les pauvres, ils nous feraient des dépression carabinées ! :D

Bonnes merguèz messieurs, couvrez vous bien, n'allez pas prendre froid!! maquerait plus que tout le monde soit en arret maladie maintenant ;)

Écrit par : Ben & Nuts | 23/11/2007

va re faire foutre ben & nuts

Écrit par : trust | 23/11/2007

@trust

antisocial tu perds ton sang froid...

Écrit par : ho ho | 23/11/2007

Grande intelligence témoignée :-)
C'est clait, précis, tu as un style particulierement touchant.
Bravo, c'est p't'être même toi qui rédige les pencartes pour les manifs en fait ! Sinon tu devrais ;-)

Écrit par : Ben & Nuts | 23/11/2007

@trust

retires tes moufles, arrêtes de boire ou ne clavarde pas la bouche pleine. tu fais baissé le qi de la sncf à toi tout seul que toi seul que tu le fais baissé. hein qui ça? bah le Q.I. (quotidiennement infructueux)

sinon va chercher ta mère on va te "re faire foutre".

A la prochaine trust on se fait une grève avant noël et après cela sera normal d'être bourré pour tous!

Écrit par : ho ho | 23/11/2007

Halte au feu !
La grève est finie... en attendant la suivante promise pour le 20 décembre...
Les pauvres cheminots sont fatigués, laissons-leur le temps de reprendre le travail pour... récupérer de leurs efforts!

De toutes manières avec de telles mentalités l'avenir des retraites par répartition est condamé et bien avant 2020 il faudra rebattre toutes les cartes pour basculer vers le régime de retraite par CAPITALISATION qui permettra à chacun de financer sa propre retraite à la hauteur de ses moyens propres.

MERCI les CHEMINOTS !

Écrit par : Ernest | 23/11/2007

un nouveau verbe dans notre vocabulaire
CHEMINOTER : abuser d'une position priviligiée pour imposer à une majorité les intérêts d'une minorité .
Chacun peut proposer sa définition .

C'est un jeu

...de vilains !

Écrit par : nanar | 23/11/2007

je viens d ' entendre sur France info
un controleur tres amer allait se venger sur les usagers ....

Écrit par : trust | 23/11/2007

réponse à noel:

Saliaire moyen c pas salaire dun agent greviste

Ca fait 10 ans que j suis et je fais 1200 euros par mois
en meme temps je cotise 16% pour ma retraite
et pas 4 comme dans le privé!!!!!!
Arretez!!!!!!!!

Écrit par : arnaud | 24/11/2007

Réponse à Arnaud,

Cher collègue,
Tout comme toi je suis cheminot et fier de l'être.
Cependant, pour servir notre cause et faire adhérer à nos revendications il faut dire aux autres salariés l'exacte vérité :

Lorsque je prends ma fiche de paie, comme toi je lis :
-Retenues caisses de retraites : -280,27 euros et juste à côté TAUX : 7,85%
-en bas de la fiche de paie : Net à payer en euros : 3050,72 euros

Je suis cadre, issu de la promotion interne, avec pour tout bagages un simple BEPC.
Aucune entreprise ne m'aurait donné une telle promotion sociale permise après 10 ans d'ancienneté seulement par la structure de notre entreprise nationale qui fonctionne avec 1 cadre pour 2 maîtrises et 4 exécutants...

Tu peux également aller sur le site internet SNCF.COM, cliquer sur "Résultats financiers" puis "Publications" puis "Rapport d'activité 2006" ou " Resultats du 1er semestre 2007" pour lire par ailleurs les commentaires de la SNCF pour justifier ce faible taux de cotisation et expliquer les raisons qui ont poussé la SNCF de sortir de son giron la Caisse des retraitres des cheminots : la législation lui imposait de comptabiliser des provisions sur retraites mettant l'Entreprise "sur la paille" à défaut de cette "filialisation".

Tu pourras aussi y lire "noir sur blanc" toutes les contributions versées par l'Etat pour compenser les charges d'investissement et d'exploitation de la SNCF, y compris les dépenses Retraites et Maladie.

En conclusion je crains que nous, les Cheminots, par notre attitude irresponsables nous contribuions à sonner le glas de la retraite par répartition qui dans l'état actuel des choses ne passera sans doute pas le cap des années 2020. De plus j'ai honte de faire partie d'une frange de salariés qui n'hésite à saigner la jeune génération, nos enfants, pour nous offrir une retraite confortable sachant très bien que pour eux l'horizon d'une retraite méritée s'éloignera d'année en année avec de moins de garantie de l'obtenir.

Pendant la guerre on envoyait les jeunes au front pour verser leur sang pour "le pays".
Aujourd'hui, nous les quadragénaires non seulement nous ne faisons pas mieux mais de plus nous ignorions avec mépris ceux qui nous permettent d'exister et pour qui nous n'avons pas levé le moindre pouce lorsque leur régime a eux est passé à 40 ans : les autres salariés.

Si tu en doutes, reconnais qu'on fait sonner la charge des CRS si d'avanture ils osent occuper nos gares ou nos voies...

Je t'embrasse affectueusement cher collègue cheminot car malheureusement tu es inconscient de ta bêtise noyée dans une fiction de générosité empreinte de pure égoïsme.

Noel

Écrit par : noel | 24/11/2007

Réponse à Arnaud,

Cher collègue,
Tout comme toi je suis cheminot et fier de l'être.
Cependant, pour servir notre cause et faire adhérer à nos revendications il faut dire aux autres salariés l'exacte vérité :

Lorsque je prends ma fiche de paie, comme toi je lis :
-Retenues caisses de retraites : -280,27 euros et juste à côté TAUX : 7,85%
-en bas de la fiche de paie : Net à payer en euros : 3050,72 euros

Je suis cadre, issu de la promotion interne, avec pour tout bagages un simple BEPC.
Aucune entreprise ne m'aurait donné une telle promotion sociale permise après 10 ans d'ancienneté seulement par la structure de notre entreprise nationale qui fonctionne avec 1 cadre pour 2 maîtrises et 4 exécutants...

Tu peux également aller sur le site internet SNCF.COM, cliquer sur "Résultats financiers" puis "Publications" puis "Rapport d'activité 2006" ou " Resultats du 1er semestre 2007" pour lire par ailleurs les commentaires de la SNCF pour justifier ce faible taux de cotisation et expliquer les raisons qui ont poussé la SNCF de sortir de son giron la Caisse des retraitres des cheminots : la législation lui imposait de comptabiliser des provisions sur retraites mettant l'Entreprise "sur la paille" à défaut de cette "filialisation".

Tu pourras aussi y lire "noir sur blanc" toutes les contributions versées par l'Etat pour compenser les charges d'investissement et d'expmloitation de la SNCF, y compris les dépenses Retraites et Maladie.

En conclusion je crains que nous, les Cheminots, par notre attitude irresponsables nous contribuions à sonner le glas de la retraite par répartition qui dans l'état actuel des choses ne passera sans doute pas le cap des années 2020. De plus j'ai honte de faire partie d'une frange de salariés qui n'hésite pas à saigner la jeune génération, nos enfants, pour nous offrir une retraite confortable sachant très bien que pour eux l'horizon d'une retraite méritée s'éloignera d'année en année avec de moins en moins de garantie de l'obtenir.

Pendant la guerre on envoyait les jeunes au front pour verser leur sang pour "le pays".
Aujourd'hui, nous les quadragénaires non seulement nous ne faisons pas mieux mais de plus nous ignorions avec mépris ceux qui nous permettent d'exister et pour qui nous n'avons pas levé le moindre pouce lorsque leur régime a eux est passé à 40 ans : les autres salariés.

Si tu en doutes, reconnais qu'on fait sonner la charge des CRS si d'avanture ils osent occuper nos gares ou nos voies...

Je t'embrasse affectueusement cher collègue cheminot car malheureusement tu es inconscient de ta bêtise noyée dans une fiction de générosité empreinte de pure égoïsme.

Noel

Écrit par : noel | 24/11/2007

Et j'ajoute, pour que les autres salariés pris en otages puissent se faire une juste idée de nos revendications, que l'impact du réalignement sur le régime général de la fonction publique aurait généré une baisse de -6,2% de la pension du cheminot désireux de partir dans le futur à 50 ans pour les roulants ou à 55 ans pour les autres agents alors que l'âge pivot devient 57,5 ans (52,5 ans pour les roulants).

Que ceux qui en doutent aillent sur le site de la CGT Cheminots pour lire l'intervention de M. Lereste au cours de la réunion de concertation de mercredi où il reconnait lui-même cette perte de -6,2%, contrairement à tous les propos alarmistes qui ont été livrés en pâture à l'opinion publique ces dernières semaines...

En résumé :
- si je pars en retraite à 55 ans je percevrais : 1878,91 euros par mois
- si je pars en retraite à 57,5 ans je percevrai la même retraite que celle permise par l'actuel régime spécial soit : 2003,10 euros par mois

Ce qui veut dire que 2,5 années de retraite avant terme me couteront 124,19 euros en moins sur ma pension.

Est-ce vraiment si scandaleux que ça ?

Écrit par : noel | 24/11/2007

C"est bizarre on parle des reforme des retraites pour les cheminots !!
Mais pas celui des parlementaires qui eux sont passés de 6 mois à 5 ans !!!
Pour un chomeur c'est 12 mois !!!
il traine sur internet une interview de de pannafieu sur france inter
elle parle qui faut réformer....mais lorsque la journaliste pose la question des retraites parlementaire...elle se casse !!!

Plus personne dans ce pays de merde ne se révolte.
On a tous le trou du cul dilaté
Et encore' c'est pas fini!!
(taxes sur internet,supports média, télephone portables,TIPP en hausse) ce n'est qu'un début
toutes ces taxes pour payer la retraite des parlementaire
merci sarko

Écrit par : ced | 26/11/2007

Bonjour ced,

Je crains que le citoyen soit de plus en plus manipulé pour conditionner sa réflexion sur un objectif ciblé.
Je constate, à la lecture de différents blogs, que des posts pertinents apparaissent puis disparaissent sans raison à croire qu'une certaine censure idéologique s'exerce...

Remercions l'organisation de "20minutes" qui veille au respect de l'éthique sur son site.

Le sujet que tu évoques semble digne d'intéret mais ne heurte t'il pas trop de tabous ?

J'envisage d'ouvrir un autre blog "Manipulations ou Vérité" où chacun pourrait s'exprimer sur un sujet de son choix en apportant les preuves crédibles à ses allégations (documents ou sites internets publiant les informations vérifiables).

Internet est un fabuleux outil qui permettrait à notre société d'évoluer dans la transparence pour mieux vivre ensemble dans un contexte de justice, d'équité et de solidarité pour tordre le cou à ce monde d'égoïstes qui prone le chacun pour soi.

A bientôt

Écrit par : xavier | 26/11/2007

Pour celles et ceux que cela intéresse, étant donné les divergences constatées plus haut, le mode de calcul de la retraite des cheminots et le simulateur de pension comparatif ancien/nouveau régime, allez sur le site suivant de la sncf, tout y est dit :

http://www.cprsncf.com/Calculer-votre-retraite

Écrit par : Jean-Pierre | 26/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu