Avertir le modérateur

28/11/2007

trouvaille

Le secret est d'avoir, chaque jour une petite trouvaille, une nouvelle astuce, histoire de retirer un peu de mérite et de satisfaction d'une journée infame.
 
Jeudi 15:
Je suis à gare du Nord, et je veux prendre la ligne C. deux choix s'offrent à moi: la 4, vers  chatelet, puis la 14 (automatique) et Bibliothèque. OU la 5 et arrivée à Austerlitz. (mais la 5 risque d'être très galère..)
Mais en descendant dans la gare, une foule s'amasse devant les "tourniquets" pour la 4 et ne semble même pas avancer. je vais donc vers  la 5. le quai est surpeuplé, je me trouve donc une petite place derrière une jeune femme, non loin des rails. Le panneau n'indique, rien, la "voix" non plus..On se scrute entres quais. des dizaines de minutes passent, quand la voix se fait entendre et annonce un train à porte de clignancourt. ( qui va donc descendre bientot à gare du nord, et poursuivre vers chatelet..) je cède donc ma place de quais à un petit couple de vieux qui se faisaient préssants derrière moi et fonce vers la 4. arrivé vers celle-ci, le quai vers clignancourt est libre d' accès, mais les gens sont amassés aux marches qui permettent de passer sous les voies, et donc d'accéder au quai pour porte d'orléans. Je suis désemparé. Même plus le courage de retourner sur la 5. de toute facon on m'a piqué ma place. je déambule donc sur le quai de la 4 direction porte de clignancourt, et ce n'est pas ma direction. je vois en face des agents ratp, des policiers et meme des militaires. L'entrée est donc filtrée. Pas le courage de faire la queue dans un petit couloir, d'une grande gare souterraine, noire de monde. je calcul l'itinéraire à pied, regarde même avec dégout les quelques petits mètres qui me séparent du quai d'en face, ces petits mètres de rien du tout..éléctrifiés. Et ce foutu metro qui ne va pas tarder. Perdu dans mes pensées, j'ai marché tout le long du quai, et me trouve face à des marches qui montent, avec au-dessus de moi un petit sens interdit, m'invitant à ne pas les monter. Ne connaissant pas la gare, j'ai du mal sur le moment, à comprendre où ce chemin peut bien mener. Mais n'ayant rien à perdre ( à part mon temps..) je monte, me retrouve à un croisement de couloirs, vide, des "tourniquets" débloqués, je les passe, des marches qui redescendent, un couloir avec quelques policiers et les militaires de tout à l'heure, on ne me dit rien, et à gauche le quai tant désiré. deux minutes plus tard, je suis collé à la vitre de mon metro. mais à l'interieur.
 
C'était si simple que ca. Morale du Jeudi: ne pas suivre le troupeau.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu